Nous sommes en l’an de grâce (ou pas…) 1998, Arc System Works arrive dans nos Playstation avec une nouvelle licence de jeu de combat conçue par un ancien gars de chez SNK (Daisuke Ishiwatari): Guilty Gear!

Je tiens à préciser que ceci n’est qu’une beta et donc, l’avis sur le jeu final pourrait être légèrement différent.


Guilty Gear -Strive- Closed Beta Test


Supports : PS4

Genre : Versus fighting

Date de sortie : Fin 2020

Editeur : Bandai Namco

Développeur : Arc System Works

Multijoueurs : Oui


Un Guilty Gear qui vise (enfin!?) un public plus large mais qui ne démérite pas en qualité.


  • L’animation toujours plus folle
  • Rock’n’roll!!!
  • Plus accessible
  • Fichtrement beau!

  • Pourrait rebuter certains puristes de la technicité
  • Les barres de vies se vident trop vite…


Heaven or Hell!?

La première fois qu’on a pu voir cet épisode de GG, à l’EVO 2019, on a eu directement l’eau à la bouche… C’était beau, puissant et l’animation juste dingue!

En plus de ça, l’objectif de Strive est de simplifier le système de gameplay de la licence. Pour Daisuke Ishiwatari, les Guilty Gear sont devenus trop compliqués, trop exigeants dans leur technicité.

Mais tout ça ne doit pas être au détriment de son aspect air-dashers dont il est le précurseur pour ainsi dire.

Au choix du personnage, on comprend déjà cette nouvelle ligne avec un tableau rangeant les combattants par catégories pour guider le joueur vers une jouabilité qui lui sera favorable.

Les personnages sont classés par différents types: bonne idée.

Les bijoux de Faust

Dans cette bêta, on retrouve 7 combattants bien connus et différents. Comme signalé plus haut, ils sont placés dans 4 catégories.

  • Balance: c’est un peu les Ryu et Ken du jeu donc équilibré à tous niveau.
  • Speed: personnage plus rapides mais moins puissant.
  • Power: plus lents mais avec une grande force de frappe.
  • Tricky: comme son nom l’indique, des personnages favorisant les attaques rusées et souvent à distance.

Chacun y trouvera assurément son compte donc.

Sur le terrain de combat, c’est pareil. Les habitués remarqueront que le jeu a un peu changé. Attention, il bénéficie toujours d’un gameplay bien profond pour celui qui souhaite.

Mais, à l’instar des dernières productions de Arc System Works et fort de leur expériences récentes (Dragon Ball FighterZ, Granblue Fantasy Versus, …), ce Guilty Gear Strive en est plus accessible. Oui, tout le monde pourra profiter de ce prochain épisode!

Chaque « arrêt sur image » nous propose d’admirer le travail artistique des devs…

Slash!!!

Pour le coup, sur le terrain, exit les prises de tête sur certaines mécaniques comme les Danger Time et autres… Ici, l’accent est mis sur l’instantanéité, le fun.

D’ailleurs, c’est quasiment écrit sur la direction artistique qui trouve une nouvelle jeunesse et qui accentue l’animation d’une réussite donc Arc System reste inégalable dans le domaine.

Lors de certains counter-combo, le jeu offre un ralenti pour pouvoir admirer tout ce travail d’animation des personnages digne d’un dessin animé.

Je parle des personnages mais les niveaux restent très vivants également. Il arrive parfois d’être éjecté dans une autre partie de celui-ci après un round. Un peu comme dans Dragon Ball FighterZ.

Les combats sont rapides et dynamiques. Le titre est assez impressionnant par sa précision du détail. Par contre, on espère que les barres de vies se videront moins vite dans le jeu final.

Des niveaux vivants et variés, tout comme les persos, dignes de l’animation japonaise.

Only noob?

Vu ce que je viens de préciser, les puristes qui s’adonnent aux techniques GUILTY GEAR Xrd Rev.2 et BlazBlue Central Fiction vont se poser des questions, voire bondir.

Pas d’inquiétude, malgré le fait que le jeu semble vraiment pensé pour que les débutants puissent s’en sortir, il n’est pas question que ce GG perde de sa superbe, loin de là.

Disons qu’il est moins prise de tête et se concentre sur le fun avant tout. On est sur une autre vision de la licence mais est-ce un mal? Il peut aisément cohabiter avec Xrd Rev. 2 d’ailleurs.

Strive est intéressant sur plusieurs points comme pour apprendre ou améliorer sa technique grâce aux vidéos des coups spéciaux proposés dans la liste des commandes ainsi que ses explications bienvenues.

De plus, même pour une bêta, le online est de bonne qualité et ne pose pas vraiment de problèmes sensibles. Alors, pourquoi s’en priver?

Force est de constater que Arc System cherche, depuis quelques productions, de retrouver un nouveau public moins pointilleux donc niche.

Malgré la disparition de certaines mécaniques, les combos restent la base et avec classe!

Preview: Guilty Gear Strive (Closed Beta Test): Conclusion

Si le titre rebutera certains anciens joueurs, ceux qui ont eu peur de s’attaquer aux techniques épisodes Xrd se feront un plaisir de s’adonner aux joies et à la qualité de Strive. Toujours en cours de développement mais il pourrait devenir un nouvel incontournable du genre et une porte d’entrée à une prochaine génération de VS gamers. En tout cas, même si je suis un habitué de la série, je ne manquerai pas le rendez-vous!

Show Full Content

About Author View Posts

ManuSupra
ManuSupra

Passionné, collectionneur et historien vidéoludique trentenaire ayant grandit avec un enfant à queue de singe et un plombier moustachu s'empiffrant de champi. Chasseur de monstres à l'insectoglaive, archéologue gaming et adepte du "bas, diagonal, droit + poing". Sushivore et burgerovore professionnel!

Previous Test : Fallout 76: Wastelanders – Avec 100% de PNJ en plus
Next Test – Moons of Madness – Avis endormi sur PS4

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Test: NBA 2k19

21/09/2018
Close