On en discutait en équipe récemment : il n’y a pas énormément de choses avec lesquelles frissonner cette année, en tout cas, trop peu pour vous faire un Pixelloween bien garni ce mois-ci.

On vient de nous transférer une étude menée par Gigacalculator sur les films d’horreur ayant causés le plus d’accélération cardiaque sur un panel de 150 âmes courageuses. Ces derniers ont dû regarder – pour la première fois – une sélection de films tout en ayant un moniteur de fréquence cardiaque. Les films ont été sélectionnés via une enquête auprès de 2 542 « gorehounds » (fans de films d’horreur) à qui on a demandé de nommer les 10 meilleurs films d’horreur les plus effrayants de tous les temps. Bref, la sélection augurait du meilleur, même si je ne suis pas certain que mesurer les pulsations cardiaques soit le meilleur indicateur.

Dans les grandes lignes, voici les résultats :

  • Le film le plus effrayant pour faire battre nos cœurs est Hereditaryavec un BPM moyen de 115 – un saut significatif par rapport au cœur au repos moyen (60-100 BPM). Il est sur ma liste depuis longtemps, je sais donc ce que je regarde pour Halloween.
  • Bien que sorti il ​​y a 16 ans, le premier de la franchise d’horreur emblématique Saw arrive en deuxième (113 BPM), étant décrit par les participants comme « déchirant » et « dérangeant ». Et là-dessus, j’approuve totalement.
  • Le classique d’horreur de 1973 , The Exorcist, fait partie du top 10 (96 BPM). Même si le film est vieux, il reste redoutable si vous ne l’avez jamais vu, à un ou deux effet visuel près.

Dans le classement, on pourrait aussi vous conseiller The Babadook, les deux premiers Insidious et le dytique IT (nouvelle version). Sinon, J’ajouterai tout de même « In Tall Grass » et « Midsommar » également.

Pour commenter ces résultats, GIGACalculator a demandé des explications à un psychologue environnemental nommé Lee Chambers.

« En tant qu’êtres humains, nous avons de nombreuses raisons de prendre plaisir à regarder des films d’horreur. Tout d’abord, c’est une forme de divertissement. Notre désir de rechercher des sensations et d’éviter l’ennui nous attire vers un type de film où quelque chose d’horrible peut arriver à tout moment.

Il y a aussi la compréhension des limites de nos propres émotions, dans le confort de notre maison ou au cinéma. On peut être terrifié tout en étant en sécurité, on peut même se cacher derrière le canapé si c’est trop. Cette activation de la régulation émotionnelle est puissante, et elle nous permet de tester notre peur et notre anxiété dans un environnement contrôlé.

Les films d’horreur sont également de puissants outils de concentration. Il est peu probable que vous vous préoccupiez d’autre chose en en regardant un, et ils sont une distraction de la monotonie de la vie quotidienne, créant une expérience inédite. Ils sont aussi une expérience tendue, et nous sommes capables de prendre une distance psychologique car nous savons que ce n’est pas la réalité, ce qui nous donne la sensation de choc sans le dégoût ».

Show Full Content

About Author View Posts

Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Retrouvez-moi sur Twitch @un_daron_dans_le_game et sur Twitter.

Previous Test: Tennis World Tour 2
Next Later Daters: Part Two trouvera l’amour sur Switch et PC en octobre

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Dragon Ball Z Kakarot : Vegeta, Gohan et Piccolo seront jouables

17/07/2019
Close