Notre top des meilleurs jeux, films et séries pour Halloween 2018

PIXELLOWEEN #3 - Une soirée pour Halloween

Le 31 octobre est la date la plus effrayante de l’année. Pourquoi ? J’sais pas, c’est Halloween peut-être ! C’est LE jour de l’année où on peut faire des petites frayeurs aux autres ou à soi-même, en solo ou en groupe. Et même qu’on peut se donner un coup de flippette assez correct à travers les écrans !

A la manière des précédents numéros du Pixelloween menés d’une main de maître par notre Titiks, moi, Queen Potato, passionnée par l’horreur mais poule mouillée à temps plein, reprends le flambeau pour vous offrir cette année encore vos futurs meilleurs frissons de la nuit… Et j’espère que vous avez du temps devant vous, car la liste est longue !

Le BBQ de l’horreur

A l’heure actuelle, les jeux vidéo d’horreur, et surtout tout ce qui touche au survival horror, ont fait leur grand retour avec l’excellent Resident Evil 7. Mais aussi avec d’autres productions indépendantes qui méritent tout autant d’être encensées par la critique. Personne n’a été épargné par l’adaptation ou la création d’une œuvre horrifique sur un support vidéo-ludique. Pour certains jeux qu’on qualifie maintenant de « rétro », il faut parfois se remettre dans le contexte ; mais personnellement, je n’oublierai jamais mon premier traumatisme du genre avec ce tout premier zombie que l’on croise dans Resident Evil 1 sur PS1…

Chacun d’entre nous d’ailleurs, sur PXLBBQ, y est allé de son petit commentaire en testant plusieurs jeux du genre, ou en se remémorant les pires ou meilleures expériences effrayantes avec une manette en main.

J’ai personnellement commencé ma « carrière » ici avec des jeux très gentils. Et puis mes collègues ont cerné mon penchant masochiste pour l’horreur, ce pourquoi on m’a très vite refilé les jeux dégoulinants d’hémoglobine et peuplés de créatures sanguinaires. C’est avec un plaisir ironique que j’ai remis les pieds dans le monde de Resident Evil avec Revelations et Revelations 2. Cette série de jeu se résume en deux mots: LA BASE. Ça fait peur, sursauter, le suspense est bien maintenu, et on explore plusieurs types de monstres dans des lieux qui n’inspirent jamais la confiance. Même si les plus récents jusqu’au 6 se sont plutôt centrés sur l’action que la frayeur, l’étrangeté était toujours au rendez-vous.

It’s only a game. Isn’t it?

Si vous êtes plutôt branchés first person, vous pouvez foncer sur des jeux comme Amnesia (que je n’ai jamais su terminer parce que j’ai eu des palpitations), Kraven Manor, Layers of Fear et son étrange DLC Inheritance, et les très bons Outlast dont les réputations ne sont plus à faire.

Tout récemment, c’est le jeu indépendant Visage qui effraie bon nombre de YouTubers et qu’on avait plutôt bien teasé déjà un ou deux ans avant sa sortie. Sans parler de l’easter egg à la fin de l’early access, que beaucoup ont reconnu avec plein de nostalgie ! En plus de cette petite surprise, Visage n’a pas caché ses influences en rappelant à plusieurs reprises l’excellent P.T. de l’univers Silent Hill, démo jouable d’un jeu qui ne verra malheureusement jamais le jour alors que beaucoup d’entre nous ont mouillé leurs pantalons.

Ce qui nous donne l’occasion de faire un bond dans l’horreur asiatique avec des petits jeux aussi sympathiques que stressants comme The ComaHome Sweet Home (qui va bientôt revenir nous hanter sur PS4!) et Detention pour les jeux les plus récents. Mais comment parler d’horreur orientale sans évoquer le terrifiant Ju-On: The Grudge sorti en 2009 sur Wii, qui a légèrement traumatisé notre Vadu Amka?

PXLBBQ Pixelloween RPG Maker

Les meilleurs titres de RPG Maker de l’horreur en une seule image

Citons aussi les séries Fatal Frame/Project ZeroSiren, Alone in the DarkYomawari, … Et que dire aussi des simples mais efficaces jeux de type RPG Maker: Corpse Party, The Witch House, IB, Mad Father, … ? Pour ne citer que les plus connus mais néanmoins terribles. Si les Japonais sont bons pour raconter des légendes urbaines à s’en glacer le sang, ils ont également le don de transposer cette horreur sur vos petits écrans et vos consoles de salon.

Si le grand frisson en solo ne vous tente pas, et que vous êtes plutôt du genre à stresser tous ensemble, des jeux tels que Dead by Daylight ou Friday the 13th auront de quoi vous faire passer une soirée plus ou moins amusante. Mais si cela vous permet de vous rassurer en vous faisant peur à plusieurs autour d’une manette, c’est l’option parfaite pour animer votre soirée.

Remothered : Tormented Fathers

Enfin, pour clôturer par le système le plus effrayant qui soit, la VR a marqué son point culminant en mettant ses sombres desseins au service de la terreur. Ainsi, on a droit à The Inpatient, les préquelles tant attendues du terrifiant Until Dawn, The Conjuring House – terrifiant et complexe; un complément à Layers of Fear dont on a parlé tout à l’heure sobrement nommé Solitude, mais encore Alien Isolation, Here They Lie, …

The Infectious Madness of Doctor Dekker

Mais plus récemment, comment ne pas nommer Vampyr de DontNod, qui profite d’une ambiance particulièrement malsaine et brumeuse, alors que Londres se meurt d’une grippe espagnole. Si vous préférez les jeux de cache-cache, nous vous conseillons de partir vers Remothered Tormented Fathers qui rappellera à certains la terreur des premiers Clock Tower. Pour les afficionados des Grands Anciens et des titres narratifs, vous pouvez vous jeter sur Call of Cthulhu de Cyanide, mais aussi sur le jeu en FMV The Infectious Madness of Doctor Dekker.

Alors, qu’est-ce qu’on attend pour prendre une manette ou se jeter sur son clavier?

Sur les petits écrans…

Halloween, c’est aussi la période où les cinémas, les chaînes télévisées, les plateformes de streaming, … vous proposent une sélection à en faire dresser tous les poils de votre petit corps.

Cette année, Netflix lance à point nommé la série The Haunting of Hill House, série en 10 épisodes d’une heure qui raconte les étranges (més)aventures d’une famille de cinq enfants après avoir grandi dans une maison toute particulière.

Tirée du roman éponyme de Shirley Jackson et qualifiée par plusieurs médias comme la série la plus terrifiante que les gens ont pu binge watcher aujourd’hui, elle obtient tout son succès grâce à de nombreux effets parfaitement agencés l’un dans l’autre; notamment la psychologie, mais plus principalement la mise en image supervisée par Mike Flanagan (Jessie/Gerald’s game adapté de Stephen King, Ouija: les origines, Oculus, Hush, …)

Exit la vieille 3D et les jumpscares envahissants : ce sont les plans qui font tout le boulot. Esthétiques, soignés et larges, ils vous invitent sans cesse à scruter au millimètre près les décors et à prêter attention à TOUS les détails. Si des personnages sont en train de parler au premier plan, ce n’est pas le plus intéressant à regarder parfois. C’est de cette suggestion que les sursauts viennent, alors ouvrez l’œil…

Si l’on avait en tête la série toute sympathique issue des Archie Comics, la nouvelle itération de Sabrina L’Apprentie Sorcière nommée Les Nouvelles Aventures de Sabrina sortie sur Netflix également saura vous donner votre quota de malaise glauque.

Arrive aussi Le Bon Apôtre, perdu entre les dérives sectaires dignes du film Silence de Martin Scorsese, et les Hamish du vieux Le Village. Une histoire troublante, étrange, un peu difficile à cerner et où la folie des uns peut faire le plus grand malheur des autres. Cependant, l’horreur ne se joue pas sur des apparitions fantomatiques, mais plutôt sur des scènes assez gores et parfois difficiles à regarder. Âmes sensibles s’abstenir donc, comme pour tout film d’horreur.

C’est également le moment de rempiler pour les premières saisons d’American Horror Story, dont la huitième est actuellement en cours. Bien connue depuis 2010, la série se spécialise dans tout ce qui dérange et effraie sous n’importe quelle forme.

Et si les huit saisons ne semblent pas liées entre elles au premier abord, détrompez-vous : tout se joue encore une fois dans les détails ; mais il n’est pas nécessaire de vraiment y prêter attention si l’on veut suivre la série.
Chaque saison aborde un thème : hantise et possession, sorcières, extraterrestres, freakshows, … Au fur et à mesure, la narration prend parfois le pas sur le côté « horreur », donc si vous vous attendez à sursauter à chaque épisode, choisissez bien votre saison ! Ma préférence va aux deux premières ainsi qu’à la saison 4. Soyez curieux !

… et sur les grandes toiles

2017 et 2018 ont été les années du remake. On a d’abord eu droit au retour en grandes pompes de Pennywise dans It, qui a plutôt été bien reçu par la critique. Mention spéciale à Bill Skarsgard pour son inoubliable sourire rouge et tranchant qui en a mis plus d’un mal à l’aise.

On attend également ce mois-ci la renaissance de Halloween et de son slasher au visage pâle, Michael Myers, ce qui ne nous empêche pas de nous remater les premières versions qui ne sont pas moins traumatisantes !

Les dossiers Warren quant à eux continuent sur leur lancée avec la terrible Nonne, dont l’apparition la plus retenue a été celle de Conjuring 2. Une scène en particulier a retenu l’attention des spectateurs, et celle-ci est pour moi la meilleure de tout le film…

A côté de ça, d’autres productions horrifiques ont été attendues pour des raisons qui ne sont absolument pas les mêmes: on savait que ça allait être mauvais, mais on avait hâte quand même. On pense entre autre au film Slender Man qui a accompli son devoir de mauvaise adaptation, à côté de petits vidéastes tels que Marble Hornets, Everyman Hybrid ou Tribe Twelve qui parviennent à faire tout ce que le film n’a pas pu faire dans des vidéos amateures de quelques minutes seulement.

Des bonbons ou un sort !

Il ne faut pas non plus laisser de côté vos petits bouts, pour qui Halloween est aussi une bonne occasion de se faire peur ! Outre les traditionnelles tournées des bonbons, il est aussi possible de leur offrir une petite frayeur de salon…

Des jeux vidéo tels que Costume Quest qui était sorti pile poil pour la saison en 2011 et qui est une aventure drôle et mystérieuse très bien adaptée aux enfants. Le but étant de se promener dans divers décors avec son plus beau costume afin de ramener la paix au royaume, le tout dans une ambiance cartoonesque réalisée avec soin et colorée !

Pour les plus téméraires, ils peuvent vivre les prémices du grand frisson en se plongeant dans les excellents Luigi’s Mansion, portés sur GameCube et Nintendo 3DS. On prend les commandes de Luigi, le frère de Mario trop souvent laissé de côté, et on enfile notre super aspirateur pour capturer les fantômes de plusieurs maisons hantées, tout ça dans des décors plus sombres mais une ambiance comique à souhait.

PXLBBQ Pixelloween Luigi's Mansion

Simpsons Horror Show & cie.

Mais on se tournera plus facilement vers la télé pour les occuper. En plus des épisodes spéciaux de leurs séries préférées sur Disney Channel ou autre, il y a eu une pléiade de films et de séries consacrés aux enfants et à Halloween – certains plus traumatisants que d’autres, même pour un adulte parfois.

PXLBBQ Pixelloween Les chroniques de la peurPour commencer en douceur, Netflix (oui, encore eux) nous propose un Chair de Poule ou Fais-moi peur! nouvelle génération intitulé « Les chroniques de la peur« . 13 épisodes bercés par la peur de jeunes gens hantés dans leur quotidien, et encadrés par un étrange personnage masqué appelé Le Curieux, à qui l’on doit ces étranges aventures.

On peut également revenir sur les indémodables Contes de la Crypte qui conservent un sacré charisme depuis, et qui savent coller des sueurs froides rien qu’à cause du narrateur et de son look… plutôt écorché. La série devait d’ailleurs être reprise en 2017 par M. Night Shyamalan, mais ce reboot ne verra jamais le jour à cause de problèmes de droits d’auteur. Tristesse.

Côté cinéma, les impressionnants Monster House et Coraline feront hurler vos enfants de terreur. J’utilise bien le terme « impressionnant » car les réalisateurs des deux films n’ont pas lésiné sur la monstruosité de leurs grands méchants: d’un côté une maison mangeuse d’hommes à l’aspect redoutable, de l’autre des personnes avec des boutons en guise d’yeux et une « maman métamorphosée » plutôt survoltée… Les enfants tiendront-ils le choc?

On n’a plus qu’à vous souhaiter à tous, petits et grands, un Joyeux Halloween, et puissent les frissons du jour le plus effrayant de l’année vous empêcher de dormir…

Commentaires Facebook
Catégories
Le blog des cuisiniers
Queen Potato

Prof de français excentrique le jour, gameuse la nuit, Queen Potato soumet les jeux vidéo à sa botte pendant des live streams endiablés. Sauf les survival horror. Ceux-là sont encore des espèces qui lui donnent du fil à retordre.
    Autres articles jeux vidéo

    Dans le même genre