P.T. | Test

...

P.T.

  • Développeurs 7780s Studio
  • Editeurs Sony ? Konami ? No sé…
  • Type Teaser jouable – Horreur
  • Support PS4
  • Sortie 12/08/2014

[dropcap]V[/dropcap]oilà un teaser qui n’aura pas fait long feu : à peine une demie journée aura suffit aux joueurs PS4 pour décrypter l’étrange P.T. disponible gratuitement sur le PStore de la PS4 depuis la GamesCom.

En effet, voici que Konami se lance une nouvelle fois dans l’aventure Silent Hill, avec à sa tête le très cinéphile Hideo Kojima (dont vous avez peut-être marre d’entendre parler à force) et Guillermo Del Toro (Hellboy II, Le Labyrinthe de Pan, Cronos…) connu entre-autre pour ses créatures dérangeantes. Bref, du bonheur en boîte pour les fans de la série (dont je fais partie – oui j’ai aimé Downpour malgré ses défauts). De l’aveu même de Kojima, le but est de mouiller le pantalon des joueurs, de les terroriser et de rendre l’expérience Silent Hill la plus traumatisante possible.

Au regard de ce Playable Teaser (P.T.), le bougre est sur la bonne voie.

P.T., P*T*** !

Jouable à la première personne pour plus d’immersion, P.T. nous met à la place d’un homme se réveillant dans une pièce grise et mal éclairée. En face de lui, une porte en bois fermée. Derrière cette porte, un couloir en forme de “L” avec, à l’autre extrémité, la porte d’entrée de la maison – verrouillée – et une autre porte. Entre deux, un réveil indiquant sans cesse 23:59, une porte de salle de bain fermée, une radio diffusant une macabre nouvelle, une lampe dansant lentement au plafond, quelques photos… et l’impression de ne pas être seul.

Passer la porte du fond ne vous ramènera qu’au point de départ, tel un couloir sans fin, pourtant vous noterez qu’à chaque passage, quelque chose changera. Un détail parfois, un son, un objet, une porte autrefois fermée est maintenant entrebâillée, une lumière s’est éteinte, obscurcissant le coin du couloir, une photo découpée… l’ambiance s’installe doucement mais pesamment.

Plus vous progressez, plus vous aurez du mal à négocier ce fameux virage dans le couloir. L’impression que quelqu’un vous attend au coin se fait persistante, que ces pleurs de bébés sont plus terrifiants qu’irritant et que cette respiration difficile qui n’est pas la vôtre vous poursuit…

Bientôt, c’est l’obscurité.

Et un visage.

Puis plus rien. Une lampe torche, quelque chose qui balance au plafond et qui suinte dans cette lumière rougeâtre, et cette porte du fond, maintenant fermée. Il va falloir chercher, regarder, essayer. Sans doute cette photo déchirée dont les morceaux sont éparpillés un peu partout, ou cette photo de couple dans l’entrée… et cette respiration.

Puis tout s’enchaîne, voire se déchaîne. Le couloir parait maintenant sans fin, l’enfer a trouvé la porte et il ne semble y avoir d’autre choix que de courir encore et encore, scrutant un minuscule changement.

Puis le retour. Et la respiration. Minuit sonne enfin, les pleurs et les rires s’entremêlent et le cauchemar vous fait face. Saurez-vous tenir jusqu’à ce que le téléphone sonne ?

Teaser

P.T.Je ne vous dévoilerais pas le final de ce teaser des mieux fichu, de toute manière, vous trouverez cela partout sur le Net. Sachez juste que fidèle à ses habitudes, Kojima prend du plaisir à briser le 4ème mur tout en nous foutant une trouille littéralement d’enfer. Si il a déjà été annoncé que le prochain Silent Hill (nommé jusqu’ici Silent Hills) ne reprendrait pas forcément la vue à la première personne (ouf…), Kojima semble avoir saisi l’ambiance terrifiante, malsaine et illogique d’un Silent Hill, saupoudré de quelques Jump Scares bien placés et très peu nombreux. Connaissant l’amour du cinéma de l’Homme au Carton, la participation de Del Toro et le fait que Silent Hill soit visiblement revenu à un studio japonais, cela laisse présager du meilleur pour cette licence qui s’est retrouvé à la traîne ces dernières années, à tel point que l’on craignait son abandon. Il n’en est rien. Le prochain s’annonce effrayant au possible, pour notre plus grand bonheur.

Un conseil : si vous avez une Playstation 4, ne vous privez pas de P.T., le soir, dans le noir avec un casque sur les oreilles. Et surtout, n’ayez pas honte d’avoir peur, car tout habitué au cinéma d’horreur que je suis, savoir à quoi m’attendre n’a fait que renforcer le malaise. J’ai sursauté, et je vous le souhaite aussi.

Douce nuit à vous… si vous entendez un bébé pleurer et que vos pas semblent dédoublés…

Courez.

Note Passion Brulante
Note PXLECTION

Y’a bon!

[unordered_list style= »green-dot »]

  • L’ambiance terrifiante
  • Un gameplay qui fait place à la découverte
  • Un Playable Teaser inédit et vraiment bien foutu.
  • Le retour de Silent Hill, quoi !!!

[/unordered_list]

Beuargh!

[unordered_list style= »red-x »]

  • Quelques passages dont la résolution est aléatoire
  • Pas trop de Jump Scares dans Silent Hills, siouplait M’sieur Kojima

[/unordered_list]

L’info en +

L’incontinence urinaire se définit par une perte accidentelle ou involontaire d’urine par l’urètre. Cette affection touche aussi bien les hommes que les femmes, et l’origine est souvent multifactorielle.

Elle peut être favorisée par l’âge, l’anxiété, l’obésité, des troubles neurologiques, une infection, un prolapsus, ou encore un relâchement sphinctérien ou des muscles du plancher pelvien des suites d’une chirurgie abdominale ou d’un accouchement par exemple.

Le tabagisme et l’abus de caféine semblent prédisposants.

LA TROUILLE AUSSI !!!

Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Autres articles jeux vidéo