JRPG légendaire de la PSOne, affiliation à un monument de la Super Nintendo, Chrono Cross nous revient sur consoles modernes avec ce que l’on pourrait appeler une extension jusqu’ici inédite en dehors du Japon. De quoi replonger ?


Chrono Cross The Radical Dreamers Edition


Supports : PC, PS4, XBOx One, Switch

Genre : JRPG

Date de sortie : 07 avril 2022

Editeur : Square-Enix

Développeur : Square-Enix

Multijoueurs : Non


Une pépite du JRPG de la grande époque, enfin en français et avec tout le contenu exclusif au Japon.


  • Un classqiue de la grande époque
  • Radical Dreamers, l’épisode perdu enfin disponible
  • Une aventure vraiment à part
  • Pas de contenu « anniversaire » ou autre
  • Les cinématiques en 4:3

Sweet Dreams

Chrono Cross a causé à l’époque une certaine incompréhension. D’abord présenté comme la suite de Chrono Trigger, l’un des jeux de rôle majeur de la Super Nintendo, il est en réalité très différent tant sur la forme que sur le fond.

Chrono Trigger a été créé par Hironobu Sakaguchi (Final Fantasy), Yuji Horii (Dragon Quest), et Akira Toriyama (Dragon Ball) et fait office encore aujourd’hui de titre majeur dans le monde du JRPG. Mais Chrono Cross n’est pas issu de la même équipe, ce qui lui a donné moins de notoriété.

Et voici qu’un remaster sur Switch, Xbox One, PC et PS4 débarque en 2022, soit plus de 22 ans après sa sortie japonaise. Baptisé Chrono Cross : The Radical Dreamers Edition, la sortie est une version rehausséee de la version PlayStation, avec quelques fonctionnalités pour faciliter la vie des joeuurs, et l’inclusion d’un Visual Novel exclusif au Japon (et distribué à l’époque par Satellaview). Souvent cité dans l’ombre de Chrono Trigger, Chrono Cross s’offre une nouvelle chance de se faire connaître aux fans de JRPG de la grande époque.

Chrono Cross est une sorte de successeur spirituel à Chrono Trigger qui se déroule dans le même univers et qui exploite – déjà à l’époque – le multivers. Au départ, le héro nommé Serge se retrouve dans une version presque identique de son propre monde, à la différence qu’il y est mort très jeune. L’histoire devient alors assez alambiquée, impliquant un superordinateur maléfique. Serge fait des allers-retours entre les mondes, recrutant de nouveaux membres d’équipe (il y a un jusque 45 personnages jouables ! Pas loin de la moitié d’un Suikoden !) pour tenter de percer les mystères de son passé et des différents mondes.

L’histoire peut être difficile à suivre, mais on parle d’une époque que les joueurs actuels n’ont pas connu (essayez Jade Cocoon pour voir, ou les premiers SaGa). Beaucoup de personnages sont peu développés, probablement en raison de leur nombre, mais on prend plaisir à rencontrer régulièrement de nouveaux protagonistes. Chrono Cross reste très dépaysant, avec monde étrange fascinant à explorer, un mélange intriguant de fantaisie et de science-fiction rempli de décors en pré-rendus popularisés par l’incontournable Final Fantasy VII.

Le jeu apporte dispose d’un système de combat classique au tour par tour, avec un système d’endurance qui vous oblige à prendre des décisions importantes sur la façon dont vous utiliserez vos actions, et une système de magie qui fonctionne lui aussi un peu comme FFVII.

La bande-son de Yasunori Mitsuda (Xenogears, Xenoblade Chronicles…) est un vrai régal pour les oreilles, et une certain impression inhérente aux JRPG de l’ère Playstation qui a complètement disparu depuis l’occidentalisation des grosses licences japonaises. Vous souvenez-vous des thèmes des Worldmaps de vos JRPG préférés ? Il y a fort à parier que oui, alors que c’est un concept totalement disparu avec la notion des mondes ouverts.

Le principal attrait de cette ressortie (en dehors de le sortir pour la première fois en Europe, augmenté de Radical Dreamers) est l’amélioration visuelle : les modèles des personnages sont plus nets et plus clairs, tandis que les décors pré-rendus ont un aspect rehaussé, grâce notamment à l’IA et à un travail d’amélioration des artistes. Pour mesurer la différence, vous avez la possibilité de revenir aux graphismes d’origine, au prix d’un redémarrage du jeu. Les cinématiques – marquantes à l’époque – conservent également leur aspect 4:3, ce qui toujours dommage si vous optez pour la version modernisée du jeu.

Options désormais indispensables pour ces Remaster de vieux jeux aux mécaniques un peu rébarbatives pour les joueurs actuels, l’avance rapide et le combat automatique vous faciliteront la vie et feront gagner un peu de temps. Ces améliorations sont appréciables mais il manque surtout une fonction de sauvegarde manuelle. Comme à l’époque, il y a de longs moments où il est impossible de sauvegarder la partie, ce qui est devenu handicapant aujourd’hui.

Concernant Radical Dreamers, c’est donc un Visual Novel sorti exclusivement au Japon en 1996 sur le système Satellaview, une extension satellite pour la Super Famicom. Il s’agit d’une histoire parallèle à Chrono Trigger, qui sert essentiellement de passerelle entre les deux jeux, et il est maintenant disponible dans une traduction officielle !

Chrono Cross The Radical Dreamers Edition

Titiks

L’avis de Titiks sur PS4

En Bref

Chrono Cross reste un jeu marquant encore aujourd’hui. Tout ce qu’il contient fascine encore aujourd’hui. Il est dommage que cette version ne soit pas plus « festive », avec

4
Show Full Content

About Author View Posts

Titiks

Quadra assumé, daron de 3 apprenties gameuses, fan de tout ce qui est capable de raconter une bonne histoire. Touche-à-tout, mais surtout de bonnes aventures qui savent surprendre, et dévoué à l'univers console depuis que Sega était plus fort que tout, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée #2AMFather.

Previous Ubisoft fête les 15 ans de la franchise Assassin’s Creed
Next Test : Écran professionnel HP E24mv G4 Full HD avec Webcam

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Le joli Plokoth sera gratuit sur Steam

16/06/2021
Close