SaGa Frontier Remastered est le nouvel épisode de la franchise SaGa que Square Enix a décidé de faire revivre. SaGa Frontier est une remasterisation du titre de 1997 sur PlayStation 1. Bien qu’il ne soit pas du tout aussi populaire que les autres titres de Square à l’époque, SaGa Frontier a adopté une approche unique et différente du genre RPG.


SaGa Frontier Remastered


Supports : PC, PS4, Switch

Genre : RPG

Date de sortie : 15 Avril 2021

Editeur : Square-Enix

Développeur : SQuaresoft

Multijoueurs : Non


Cette remasterisation devrait permettre à la franchise de retrouver un certain succès


  • Un JPRG totalement atypique
  • Une liberté d’action jamais vue
  • Les artworks et la DA
  • Une bonne durée de vie
  • Des options modernes plus confotables
  • En anglais
  • Plutôt nébuleux
  • Du farm constant
  • Le mode lissé…

7 destins

Petit retour dans le temps, car dans le cas de SaGa Frontier, il est utile de repréciser.

C’est en 1997 et sur Playstation première du nom que Kawazu poussera le concept encore plus loin qu’avec sa précédente trilogie de RPG (Romancing SaGa) avec le premier SaGa Frontier. Il ira jusqu’à supprimer le concept d’histoire globale pour proposer 7 histoires très différentes, chacune avec son lot de rencontres, de drames et de possibilités. On se retrouverait presque avec 7 jeux en un seul tant les liens entre eux sont faibles, voire totalement inexistants, les quelques connexions existantes se faisant par l’intermédiaire de lieux communs ou de personnages à recruter, en grand nombre. Un des héros cherchera à venger son père, tandis qu’un autre cherchera la puissance absolue en affrontant son propre frère. Pour certains personnages vous êtes libre de parcourir les différentes planètes à votre guise dés le départ. Cela peut plaire à certains, tandis que d’autres peuvent être frustrés car le jeu ne vous indique pas réellement vers où vous diriger.

Chaque scénario prend environ six heures à compléter, selon le temps que vous passez à améliorer les statistiques. Et croyez-moi, vous n’aurez d’autre choix que de farmer consciencieusement à tout moment pour venir à bout de chaque histoire. De plus – et cet aspect m’a un peu énervé – de nombreux personnages peuvent être recruté en cours de partie, certaines même par plusieurs héros, mais il rejoignent l’équipe au niveau 1, ce qui impose de les mettre au niveau de votre groupe avant de continuer. Imaginez maintenant quand certains vous rejoignent en fin de partie et vous bloquent littéralement dans votre progression, faute de puissance… Et ais-je mentionné que les ennemis s’adaptent à votre force ? Il est possible de les vaincre rapidement avec vos puissantes attaques, mais ils peuvent aussi en faire de même. Je vous conseille d’abuser du système de sauvegarde, disponible à tout moment !

Le système de combat reste un tour par tour classique, à ceci près que vos héros sont des plus normaux. Comprenez par là qu’ils ne savent rien faire de particulier, n’ont pas de talents, techniques, magie ou compétences particulières, ce sont juste des personnages. Mais au niveau de vos compétences, le système se veut proche de l’épisode précédent : utilisez une épée pour apprendre de plus en plus de technique d’escrime, équipez-vous d’un pistolet pour apprendre de nouveaux tirs, en utilisant la magie, vous apprendrez des sorts de plus en plus puissants etc… ce qui fait que tous les personnages peuvent apprendre n’importe quoi comme bon vous semble. Quelle liberté ! Cela encourage à tenter des expériences et motive à grinder, mais il faut garder en tête que les attaques les plus puissantes s’obtiennent en devenant un expert sur un seul type d’arme.

Parfois, pendant le combat, les personnages peuvent combiner leurs compétences en une seule attaque surpuissante. Cela semble se produire de manière aléatoire, ce qui empêche de jouer avec cet aspect de manière stratégique, mais quand cela arrive, c’est un vrai plaisir et un soulagement.

La difficulté du soft étant une fois de plus relevée, mais c’est en combattant le plus possible que vous parviendrez à vous développer, à coup de points d’expérience durement glanés.

Cette remasterisation devrait permettre à la franchise de retrouver un certain succès, car conçu pour être des anti-Final Fantasy, les SaGa ne prennent pas les joueurs par la main, que du contraire. Comme indiqué plus haut, SaGa Frontier se distingue par sa narration non linéaire, sans histoire principale. Au lieu de cela, le jeu se concentre sur sept personnages individuels et raconte leurs propres histoires personnelles dans le même monde.

Un peu comme Octopath Traveler, le jeu de Square. SaGa Frontier vous permet de sélectionner l’un de ses sept héros principaux et de partir pour son propre voyage. Certains de ces personnages se croisent, tandis que d’autres n’entrent jamais en contact avec les autres héros. L’histoire de chaque personnage est une situation isolée et chacun mène une quête qui lui est propre. Sauf qu’à l’inverse d’Octopath Traveler, SaGa Frontier ne fait absolument aucune concession dans son expérience. Chaque histoire offre sa propre expérience et certaines d’entre elles sont assez déchirantes. Il est juste dommage que le remaster ne se soit pas soucié d’une traduction en français

SaGa Frontier a subi un lifting visuel léger, qui lisse un peu les pixels de la version PS1 mais il hérite ici d’une meilleure résolution, des textures améliorées et la prise en charge des écrans large. Parmi les autres ajouts majeurs, citons une option d’avance rapide pour les combats, qui vous permet de survoler les longues animations. Un huitième personnage coupé du jeu original obtient son propre scénario, et de nouvelles scènes coupées et des segments d’histoire supplémentaires ont été restaurés, qui avaient également été coupés de la version originale.

SaGa Frontier Remastered

Titiks

L’avis de Titiks sur PS4

En Bref

Saga Frontier Remastered est une excellente remasterisation pour ceux qui ont déjà apprécié l’original – et ils sont très peu nombreux chez nous. L’approche unique de l’exploration et de la narration non linéaire sont des concepts assez modernes que Kawazu avait déjà exploré il y a 25 ans, tandis que sortait au même moment un mastodonte nommé Final Fantasy VII. Si vous êtes prêts à vous investir dans un JRPG qui est vraiment hors-norme, vous ne serez pas déçu !

4
Show Full Content

About Author View Posts

Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Retrouvez-moi sur Twitch @un_daron_dans_le_game et sur Twitter.

Previous King’s Bounty II présente le monde de Nostria dans une nouvelle bande-annonce
Next Resident Evil Village – 30 minutes de cauchemar sur PS5

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Test : Death Stranding – Plugin BB

04/11/2019
Close