Assetto Corsa, ce sont des jeux où le compromis n’existe pas. Si le premier opus a fait sensation, on s’intéresse ici à son successeur, Assetto Corsa Competizione, qui après avoir fait ses gammes sur PC, arrive sur consoles pour notre plus grand plaisir. Notre plus grand plaisir ? Vraiment ? Réponse dans quelques tours de piste !


Assetto Corsa Competizione 


Supports : XB1, PS4, PC

Genre : Simulation

Date de sortie : 23 juin 2020

Editeur : 505 Games SpA 

Développeur : KUNOS Simulazioni Srl

Multijoueurs : Oui


Le réalisme d’Assetto Corsa Competizione prime sur l’accessibilité du soft.


  • Des circuits qui font plaisir…
  • Le ressenti de la piste est excellent,
  • Vous apprendrez à devenir un pilote.
  • …Malgré le fait qu’il faudra repasser à la caisse pour les futurs DLCs.
  • Framerates aux fraises.
  • Très peu adapté à la manette.

Prévention obligatoire !

Pour profiter à fond d’Assetto Corsa Competizione, il faudra être équipé au minimum d’un volant de bonne facture et d’un pédalier solide. Il est possible de piloter à la manette mais le titre n’est clairement pas calibré pour ça. Si nous allons revenir sur les aspects du jeu en détail, sachez que pad en main, vos réflexes seront mis encore plus à rude épreuve. On est calés ? Alors sortons des stands pour entrer dans le coeur du jeu, et il va falloir s’accrocher !

Une interface sobre et classique nous accueille.

Supporté par les Blancpain GT Series. 

Aujourd’hui appelé GT World Challenge Europe, le jeu vous fera rouler dans les GT des Blancpain GT Series avec des voitures de renom telles que des Lamborghini, des Bentley ou encore des Ferrari capables de vous claquer des temps en sprint que de supporter les courses d’Endurance. Au programme, 24 véhicules issus de 14 marques différentes et une bonne grosse dizaine de circuits dès le départ (certains tracés arriveront plus tard en DLC pour gonfler la sauce). Alors soyons clairs, en terme de stats ça paraît bien maigre, et au premier abord, ça pourrait vous décevoir, sauf que l’essentiel du jeu n’est pas là, bien au contraire. Vous êtes là pour courir mais surtout pour devenir un meilleur pilote. Et ça, Assetto Corsa Competizione va vous le rappeler tout le temps. Comment ? En faisant preuve d’un réalisme terrifiant pour ceux qui n’y sont pas habitués. 

Les statisticiens apprécieront toutes les données et réglages disponibles.

Apprendre (douloureusement) de ses erreurs.

Après un passage de trois événements dans un programme de jeunes pilotes Lamborghini qui pourra déjà vous prendre un peu de temps si vous voulez bien faire, vous aurez l’occasion de vous plonger dans un mode Carrière classique et austère, mais c’est dès vos premiers tours de roues que vous allez comprendre que Forza et ses amis sont tous gentils à côté du titre de Kunos Simulazioni. Vous devrez, même à la difficulté la plus basse, faire attention à vos pneus, à vos freins, à votre trajectoire, à votre accélération et à plusieurs paramètres si vous voulez espérer faire de bons tours de circuit. Même avec toutes les aides enclenchées, l’erreur est tellement facile que vous ne vous pourrez pas vous permettre la moindre baisse de concentration.

De plus, comme il s’agit d’un jeu de simulation, il n’y a pas d’option “rembobiner” pour palier à vos erreurs. Chaque voiture, dans chaque catégorie, aura un comportement différent et vos freinages en particulier changeront et vous demanderont un temps d’adaptation certain. Par conséquent, des sorties de piste sont à prévoir et c’est normal. Vous êtes en apprentissage constant et il faut l’accepter à l’inverse des jeux de course traditionnels qui vont toujours tenter de se débrouiller pour offrir une prise en main plus immédiate avec des réglages idoines. 

Notre pilote est bien calé dans son siège.

Des sensations pures… Ou presque. 

Que ce soit au niveau du son, du ressenti de la piste ou du comportement de la voiture, c’est très réussi techniquement. Il est clair qu’en terme de pilotage, c’est du très haut niveau et la météo dynamique, la gestion globale de l’eau en conditions difficiles et la conduite de nuit sont incroyables. On sent que les développeurs ont pensé à tout pour rendre leur jeu le plus complexe et le plus réel possible.

Là où ça pêche, c’est clairement…. Dans la version console des choses. On voit bien que le jeu a été entré de force pour tourner sur consoles à partir de la version PC et les compromis sont terribles. Chutes de framerate en pagaille, aliasing encore pire que gênant, sans oublier que l’affichage est tout simplement le parent pauvre du jeu. 60 FPS ? A oublier, tout simplement. Alors c’est un peu chiant, et ça démontre que la simulation sérieuse amène des compromis, mais là c’est trop flagrant pour être ignoré comme un magnifique gâteau, mais bien trop gros pour être mangé. Dommage. 

La pluie s’est invitée à la séance d’essais libres.

Mais alors c’est la sortie de piste ? (Conclusion)

Un bon challenge de course, mais plombé par les problèmes techniques sur consoles.

Non pas du tout, Assetto Corsa Competizione est un excellent jeu de simulation, mais clairement, il n’est pas là pour amuser la galerie. Modes de jeu limités au minimum syndical (le multijoueur n’étant pas très véloce pendant la phase de test, peut-être que ce sera revu plus tard dans cet article), interface classique, ergonomie à la manette parfois discutable, mais parfaite pour un volant et les commandes additionnelles. Vous pilotez, vous limez le bitume sur des circuits cultes et c’est tout. Mais c’est aussi ce que le jeu promet, donc on peut dire que le pari est réussi. Par contre le down technique fait mal, donc gardez-le à l’esprit si vous vous laissez tenter. Clairement, la météo dynamique et les conditions de piste ont été privilégiées à l’affichage et même sur une Xbox One X en grande forme, ça pique. Un bon augure pour une version Xbox Series X ou PS5 qui se sent enfin à l’aise dans ses composants ? Franchement pourquoi pas… Et ça nous ferait bien plaisir de tester Assetto Corsa Competizione à nouveau  !

Montrer le reste de l'article
Précédent C’est le million pour A Plague Tale : Innocence
Suivant Crysis Remastered repousse sa sortie de quelques semaines

Commentaires

Laisser un commentaire

Close

ARTICLE SUIVANT

Close

Pas de bol, votre manette Pro ne fonctionnera pas avec Pokémon Let’s Go, Pikachu / Évoli

05/11/2018
Close