Les meilleures anecdotes du jeu vidéo #59

Rolling Start!!!

5 fruits et légumes par jour et de bonnes petites anecdotes sur les jeux vidéo le dimanche ou la recette d’une bonne semaine équilibrée. 

Cette fois, on retourne faire un tour du côté de chez Capcom avec un jeu de combat culte à mes yeux et dont je rêve d’un troisième opus depuis plus de 20 ans: Rival Schools. 

On continue chez SEGA avec un hérisson bleu qui s’incruste toujours partout pour finir avec quelques chiffres fous concernant la SEGA Dreamcast! 

Anecdote du jeu vidéo 185: Guts Upper!!!

Même si il est surtout connu par une niche de joueurs, le très bon Project Justice: Rival Schools 2 de Capcom reste un excellent jeu de combat sur SEGA Naomi (Arcade) et Dreamcast. Suite de Rival Schools sorti sur Playstation (et Arcade), la version européenne (et US) de ce second opus diffère quelque peu de la version japonaise: Moero! Justice Gakuen*.

En effet, notre galette a tout simplement été amputée d’un mode de jeu dans lequel il était possible de créer son avatar afin d’évoluer dans une sorte de jeu de plateau comme celui de l’oie. Votre personnage était un étudiant que vous pouviez customiser à votre guise après avoir choisi son appartenance scolaire.

Le but du jeu était d’apprendre des coups et devenir plus fort afin d’arriver à bout de vos différents adversaires. Ce mode de jeu optait pour un design chibi des personnages

Anecdote du jeu vidéo 186: Plus rapide que moi… y en a pas!

Dans la série des grands titres de l’arcade by SEGA, j’ai nommé Daytona USA! Ce jeu de course 3D sorti le SEGA Model-2 en 1994 a depuis connu une suite et des versions dérivées.

Mais saviez-vous que Sonic, notre cher hérisson bleu, se trouve dans le jeu? Il n’est pas là en tant que pilote bien sûr mais bien gravé sur un pan de rocher un peu comme les présidents du Mont Rushmore aux USA.

D’ailleurs, c’est également dans le circuit américain du jeu que cette gravure géante se laisse apercevoir si vous n’allez pas trop vite… comme l’intéressé!

Au fait, il y a également une statue de Jeffry de Virtua Fighter quelque part sur le circuit expert et il peut même se faire un breakdance si vous vous arrêtez face à lui en accélérant à plusieurs reprises.

Anecdote du jeu vidéo 187: SEGA, c’est plus lourd que toi?

La cultissime SEGA Dreamcast* possède 730 titres officiels et vu la mémoire qu’ils demandaient, il sera maintenant possible de conserver l’entièreté du catalogue sur un disque dur de 1To. Et pourtant, les jeux étaient gravés sur des GD-ROM développés par Yamaha avec une capacité de 1,2Go et donc supérieure à celle des CD-ROM de la concurrence avec leur 650Mo à max 900Mo.

Ça laisse rêveur compte tenu de la qualité de ses titres. Et pire que ça: le VMU (Visual Memory Unite), cette carte mémoire/console portable, avait une capacité de stockage élevée à 128… Ko! Et oui, c’était un autre temps…

D’ailleurs, si on calcule la mémoire totale du nombre de VMU vendus sur le marché, on atteindrait environ 1To également. C’est fou!!!

On est loin de tout ça avec nos jeux à 100Go maintenant…

*Moero! Justice Gakuen

*SEGA Dreamcast: promotion

Commentaires Facebook
Catégories
Les meilleures anecdotes jeu vidéo
ManuSupra

Passionné, collectionneur et historien vidéoludique trentenaire ayant grandit avec un enfant à queue de singe et un plombier moustachu s'empiffrant de champi. Chasseur de monstres à l'insectoglaive, archéologue gaming et adepte du "bas, diagonal, droit + poing". Sushivore et burgerovore professionnel!
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre