Les meilleures anecdotes du jeu vidéo #50

Mais il fait quand même bô, il fait bô, il fait bô, il fait bôôô...

Salut la compagnie! On repart pour la cinquantième fois dans l’histoire du jeu vidéo pour vous balancer les meilleures anecdotes gaming du net, ouais, rien que ça… 

Trêve de bavardage et passons aux choses sérieuses! Cette semaine, nous allons nous balader au Nouveau-Mexique pour déterrer des trésors bouses bien pourries et à l’inverse s’émerveiller devant un roi indétrônable depuis plus de 20 ans.

Nous terminerons ce rendez-vous du dimanche avec les « ancêtres » des Skylanders… car non non, les amis, ils n’étaient pas précurseurs… Des bisous!

Anecdote du jeu vidéo 158: Ok Gogole, téléphone à la mot Gordo!

On connait, maintenant, quasi tous l’histoire de l’enfouissement des invendus du jeu E.T. – The Extra-Terrestrial* sur Atari 2600. Pour ceux du fond, ces cartouches ont été enterrées en septembre 1983 dans la décharge de Alamogordo au Nouveau-Mexique histoire de réduire les stocks pour bénéficier d’allègements fiscaux (dont une partie déterrée en 2014).

Mais ce dont on parle peu, c’est le pourquoi du comment ce titre tiré du film éponyme de Steven Spielberg était si mauvais. En vérité, c’est à cause de ce que l’on appelle un crunch. Les développeurs n’ont eu que 5 semaines pour le développer afin que le soft sorte pile pour la Noël. Du coup, le jeu a été totalement bâclé et reste totalement incompréhensible.

Et oui, mettre la pression n’aide pas à travailler de manière optimale et c’est pareil dans le jeu vidéo…

Anecdote du jeu vidéo 159: The Legend of Critic

The Legend of Zelda – Ocarina of Time est sorti en novembre 1998 sur Nintendo 64 tandis que le site Metacritic est lancé quelques mois plus tard. Pourquoi je vous parle de ceux-ci?

Tout simplement parce que le seul jeu vidéo à atteindre le Metascore de 99% est cet opus des aventures de Link.

De plus, ça veut dire que Ocarina of Time est premier de ce classement depuis près de 20 ans sans jamais avoir été inquiété et même par les derniers gros titres sortis comme l’opus Breath of the Wild ou encore d’autres licences comme Super Mario Odyssey ou encore Red Dead Redemption 2 par exemple.

Anecdote du jeu vidéo 160: Funkeys Family

Tout le monde pense, à tort, que Skylanders: Spyro’s Adventure sorti en 2011 fut le tour premier jeu à proposer des figurines interagissants avec un portail pour être contrôlées dans un jeu vidéo mais… il n’en est rien!

En effet, le premier à avoir lancé ce concept est un jeu sorti sur PC en 2007: U.B. Funkeys* de Mattel. En fait, c’était plutôt l’inverse: des jouets qui pouvaient être connectés à un PC pour se « matérialisés » dans un monde virtuel. Dans Skylanders, c’est le jeu qui fut créé pour pouvoir accueillir les figurines.

Trop méconnu et après des ventes assez décevantes, la licence disparaît pour de bon en 2010 laissant derrière elle un quarantaine de figurines devenues, pour certaines, très rares.

*E.T. (Atari 2600 commercial)

*U.B. Funkeys (PC)

Commentaires Facebook
Catégories
Les meilleures anecdotes jeu vidéo
ManuSupra

Passionné, collectionneur et historien vidéoludique trentenaire ayant grandit avec un enfant à queue de singe et un plombier moustachu s'empiffrant de champi. Chasseur de monstres à l'insectoglaive, archéologue gaming et adepte du "bas, diagonal, droit + poing". Sushivore et burgerovore professionnel!
Autres articles jeux vidéo