Test : When Ski Lifts Go Wrong

Ça passe... ou ça casse...

“When Ski Lifts Go Wrong” que l’on peut traduire par “Quand les remontées mécaniques vont mal” pour ceux qui ne comprennent pas l’Anglais est un jeu de Hugecalf Studios édité par Curve Digital. Basé sur la physique, il s’agit principalement d’un jeu de construction où vous devez construire des télésièges et ramener les skieurs en un seul morceau à la ligne d’arrivée. 

Ressemblant aux jeux Flash sur navigateur, on peut penser qu’il s’agit d’un petit jeu simple. Que nenni ! Au début, c’est vraiment facile, j’arrivais facilement à avoir tous les bonus… Mais au fil des niveaux, il devient très compliqué d’arriver à aligner budget, médaille et sécurité.

Au fur et à mesure que vous avancerez dans le jeu, vous débloquerez des items à utiliser.  Car en plus du câble de téléphérique, il y a aussi des planches en bois, troncs d’arbres, des câbles et fondations, etc… Tout le matériel est à notre disposition pour faire parvenir les skieurs à leur piste. 

Après plusieurs heures de jeu, je n’ai atteint que le quatrième monde sur les 8 disponibles. Le nombre de niveaux est très grand et on se rend vite compte que pour le prix auquel il est vendu, ça vaut le coup. Et si vous essayez d’avoir tous les trophées, on vous souhaite bonne chance ! Car nous on n’a pas encore réussi…

Avec ses plusieurs mondes allant de la montagne enneigée à des vallées pleines de verdures, vous ne serez pas déçus. Surtout si vous aimez construire, car il y a aussi un mode bac à sable ! Une fois que vous entrez dans le mode sandbox, vous avez tout à votre disposition (c’est un peu le but en fait). On peut modifier le terrain à sa guise, on a accès à tous les items et bâtiments. Autant vous dire qu’en plus de rajouter de la durée de vie au jeu, on s’amuse beaucoup ! 

La partie la plus amusante du jeu est la construction, mais il y a aussi des moments où vous pouvez vous-même contrôler le personnage. Cela se fait de deux manières : soit vous le contrôlez de manière basique quand vous testez les constructions. Soit il y a des niveaux spécialement dédiés aux véhicules où il faut simplement construire des plateformes. Le but est toujours le même : ramener les skieurs à destination, mais mes niveaux préférés restent toujours ceux où il y a construction de remontées mécaniques. Au fur et à mesure que vous avancerez, vous devrez construire des plateformes pour des moyens de locomotion comme les motoneiges, vélos ou encore simple snowboard. Niveau conduite on est loin d’un GTA, mais c’est bien plus qu’assez pour nous. 

Pour les aspects graphiques, on est sur quelque chose de simple et efficace. C’est du low-poly, et on n’en demande pas plus !  Ça a son charme. Le but n’étant pas d’avoir les meilleurs graphismes mais de s’amuser. Les décors changent en fonction des niveaux. Et puis ça donne un petit côté jouet, où nous sommes en God Mode. Et quand vous entrez en mode construction, on a même un petit fond de papier millimétré, histoire d’enfiler son casque d’architecte. On aime beaucoup ce petit univers, mais après les constructions, il faut tester ce qu’on a créé. Et le mode simulation va vous faire rire… ou pleurer quand vous remarquerez que rien ne marche, et qu’en plus de ça vos personnages MEURENT. Quand ils décèdent, ils laissent une petite tache de sang accompagné d’un joli bruitage (on n’a pas demandé aux développeurs, mais on pense que c’est le bruit quand on verse du ketchup et qu’il n’en reste presque plus. Si si vous voyez de quoi je veux parler). Bref, ça donne un petit gore mais qui reste très acceptable et pas super violent au final, vu l’univers.

Les musiques sont addictives et pas trop courtes. Après quelques heures, on se met à fredonner les mélodies qui se mettent progressivement à entrer dans le crâne. La petite playlist que propose le jeu n’est pas modifiable mais on s’y fait très vite. Les musiques ne sont pas trop imposantes, on peut se concentrer facilement, à même oublier qu’il y en a une. C’est assez chill en général.

Conclusion

Faisant penser aux jeux flash sur navigateur, When Ski Lifts Go Wrong est une excellente surprise. Pour ceux qui aiment les jeux de simulation, ce jeu va forcément vous plaire. Mais si en plus vous aimez les jeux de construction, vous serez aux anges ! Les boutons sont simples à comprendre et adaptés à la Nintendo Switch. L’interface est intuitive. En gros, on recommande.

Temps de lecture : environ 4 minutes

When Ski Lifts Go Wrong

  • Éditeur Curve Digital
  • Type Sports, Simulation, Casse-tête
  • Support Nintendo Switch
  • Sortie 23 Janvier 2018
When Ski Lifts Go Wrong à notre sauce
8/10
When Ski Lifts Go Wrong à notre sauce
Y'a bon
  • La construction
  • On aime le style graphique
  • Mode bac à sable : on peut faire ce qu'on veuuuut
Beuuuuwark
  • Pas de possibilité de partager nos créations
  • Technique
    9/10
  • Esthétique
    9/10
  • Ergonomie
    9/10
  • Audio
    8/10
  • Contenu
    7/10
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
Autres articles jeux vidéo