Les meilleures anecdotes du jeu vidéo #17

Rien à foot!

Bon, on ne va pas y échapper. Vous aimez la coupe du monde de football, non? Et bien voici une spéciale édition jeux de foot dans les anecdotes de cette semaine!

Eric Cantona, Diego Maradona, Ronaldo, Michel Platini, Zinédine Zidane, Pelé, Luis Figo, David Beckham, Patrice Loko, Luc Nilis ou encore Jean-Jacques Missé Missé, parlons-en! Ou pas en fait…

Anecdote du jeu vidéo 55: FIFA or PES?

Les licences! Beaucoup de gamers préfèrent FIFA à PES car ce premier possède toutes les licences, que ce soit des équipes, des stades ou des joueurs.

Mais saviez-vous que le premier jeu de foot d’EA Sports (It’s in the game!), FIFA International Soccer sorti sur quasi tous les supports de l’époque en 1993, ne possédait pas les licences des joueurs ni même des stades!?

En effet, il n’était possible que de sélectionner les équipes nationales et les noms étaient remplacés par ceux de l’équipe de développement, de leurs proches ou encore d’autres imaginés. Astucieux!

Anecdote du jeu vidéo 56: Ariana Libero Grande

Dans une ère lointaine, PES et FIFA devaient partager la scène des jeux de football avec un grand nombre de concurrents plus ou moins bons.

Libero Grande fait partie de ceux-ci avec une particularité: vous ne contrôlez qu’un seul joueur.

Ce jeu de Namco sorti en 1997 sur Arcade System 12 et Playstation vous mettait dans la peau d’un joueur d’une équipe au choix dont le rôle est de s’intégrer correctement au schéma tactique de l’équipe.

Original même si le jeu n’a pas été le mieux accueilli…

Anecdote du jeu vidéo 57: Le poisson footeux!

Le système de jeu de PES (Pro Evolution Soccer) est issu d’une autre série de jeu de foot de Konami: Winning Eleven alias ISS Pro (International Superstar Soccer Pro).

C’est Shingo Takatsuka plus connu sous le pseudonyme Seabass de Konami Tokyo qui à créé le gameplay de PES.

Attention à ne pas confondre avec ISS (pas Pro) qui était développé par Konami Osaka. Pour éviter la confusion, Winning Eleven/ISS Pro changera son nom en PES à partir du premier opus sorti sur Playstation 2 en 2001.

Anecdote du jeu vidéo 58: Je préfère le rouge…

Entre International Superstar Soccer Deluxe sorti sur Super NES/Megadrive et avant la sortie du premier ISS Pro, Konami sort Goal Storm* en 1996 sur Playstation.

Goal Storm est un peu la genèse de ce que deviendra ISS Pro alias Winning Eleven. D’ailleurs, le titre japonais du jeu est World Soccer Winning Eleven.

La particularité de cet opus est non seulement le passage à la 3D mais surtout la possibilité de baffer l’arbitre. En effet, si celui-ci vous donne un carton jaune, il suffit d’appuyer sur une touche pour lui mettre une bonne mandale dans la face qui vous fera obtenir un joli carton rouge…

A l’époque, on ne finissait pas souvent nos matchs au complet!

Anecdote du jeu vidéo 59: Mexi-iiiiicooooo sous ton soleil qui chante-iiiii!

Beaucoup de joueurs ont en tête les jeux Italia’90, World Cup USA’94 ou encore le fameux Coupe du Monde France’98 de EA Sports mais saviez-vous que le premier jeu mentionnant la coupe du monde est sorti pour le Mundial Mexico’86!?

En effet, le Commodore 64 accueille, en ce temps, World Cup Carnival développé Artic Software pour U.S. Gold. Néanmoins, contrairement à certaines production de la même ère sur console, le jeu C64 a pris un sacré coup de vieux.

Les matchs se déroulaient à 5VS5 avec un arbitre qui gênait la partie, la palette de couleur est assez limitée et la maniabilité est très rugueuse avec le joystick assez peu ergonomique de la machine…

Anecdote du jeu vidéo 60: Soccer Invaders

Le tout premier jeu de football de l’histoire du jeu vidéo est Soccer de Taito sorti sur Arcade en 1973.

On le doit au grand Tomohiro Nishikado, créateur du cultissime Space Invaders, qui a créé le jeu à partir d’un gameplay « à la Pong« .

Deux joueurs avaient la possibilité d’utiliser deux footballeurs et un gardien par équipe et le jeu se jouait un peu comme un jeu de hockey.

Les footballeurs étaient, comme dans Pong, représentés par une barre de pixels et devaient taper la balle pour lui donner un effet ou faire ricochait afin de marquer un but.

*Gameplay Goal Storm

Commentaires Facebook
Catégories
Les meilleures anecdotes jeu vidéo
ManuSupra

Passionné et collectionneur, historien de trois décennies ayant grandit avec un enfant à queue de singe et un plombier moustachu s'empiffrant de champi. Chasseur de monstres à l'insectoglaive, archéologue en "Independent Gaming" et adepte du "bas, diagonal, droit + poing" ébloui par le pays du soleil levant.. et sa bouffe. Burgerovore professionnel à ses heures. Pathologie: collectionnite aiguë avec un diagnostique de plus de 120 machines.
Autres articles jeux vidéo