Faut-il vraiment introduire FIFA 22? FIFA, le jeu vidéo annuel le plus vendu de l’année même si la série n’évolue que très peu d’année en année. Qu’à cela ne tienne, les fans sont toujours en attente du FIFA saison 2022.

Pour cet opus, on est réellement sur un test du titre nouvelle génération vu que l’an dernier nous étions entre deux… Une sorte d’épisode de transition comme à chaque nouvelle machine. Donc, on peut espérer pas mal d’innovations niveau graphisme et gameplay pour cette fois. Voyons ça ensemble…


FIFA 22


Supports : Xbox Series X/S, ONE, PS5, PS4, PC, Switch

Genre : Sport

Date de sortie : 1 octobre 2021

Editeur : EA Sports

Développeur : EA sports

Multijoueurs : Oui


Quelques améliorations mineures ne sont pas suffisantes pour faire un grand cru qui garde les défauts de précédents opus.


  • Physique de balle un peu plus réaliste
  • Déplacement des joueurs plus cohérent
  • La création d’équipe en carrière
  • La richesse indéniable du mode carrière
  • Les gardiens réagissent mieux…
  • L’ambiance des stades bien retranscrite
  • Adieu Pierre Ménès!
  • Des scores plus réels
  • Toutes les précisions de statistiques
  • Le mode carrière reste toujours aussi riche
  • L’ambiance des stades
  • PSG PSG PSG PSG PSG……….. lourd et surcoté!
  • Trop peu d’améliorations
  • Catenaccio à foison
  • Graphiquement pas dingo!
  • … mais peuvent commettre de grosses boulettes
  • On garde les défauts d’avant…
  • La tristesse du commentateur en solo
  • 18 sélections nationales volatilisées!
  • Atalanta, Lazio, Juventus et Roma non-officielles…
  • Qui jouera à Volta et FUT!?

PSG Soccer 22

Vous l’aurez remarqué, l’an dernier nous n’avions pas pu tester l’opus 21 de FIFA dans nos pages mais je peux tout de même me référer à mon dernier test: celui de FIFA 20. Pourquoi regarder en arrière alors qu’on est ici sur un jeu sorti deux ans plus tard et sur la nouvelle génération de consoles? Vous allez vite comprendre tant les deux/trois titres sont très (trop!) ressemblants.

Tous les ans Electronic Arts nous pond des trailers de développement concernant de nouveaux mouvements, plus de fluidité, etc, etc… Mais chaque année, à part quelques petites modifications, on ne ressent que peu de nouveautés dans le gameplay de FIFA. Cet opus 2022 ne déroge pas à la règle. Bon, on peut avouer qu’il y a eu une légère amélioration quant à la physique de balle qui tire plus vers du PES (pas eFootball hein…..) et au « poids » des joueurs qui fusent moins comme s’il avait un pétard dans le derrière. Disons qu’ils ont un peu corrigé la vitesse du jeu.

Néanmoins, si vous prenez une équipe possédant des starlettes (surcotées) comme Mbappé ou encore Messi, on a toujours l’impression de courir avec une Lamborghini Aventador à crampons… alors que parfois, ils jouent contre des Peugeot 306 donc voilà, compliqué. Je parle de ces deux joueurs car vous allez clairement en bouffer du PSG! En effet, on à l’impression que le jeu aurait pu s’appeler PSG Soccer 2022 au lieu de FIFA. Ils en font trop… beaucoup trop! Même l’introduction du mode Volta se passe dans Paris (et qui continue au Parc des Princes…)!

Ma foi, ok, c’est sympa de se balader avec la balle au pieds dans les rues de Paname comme « ils » l’appellent mais avec tout ce tsoin tsoin de l’habillage et des joueurs du PSG partout, c’est très redondant… Je trouve, personnellement, qu’ils auraient au moins pu faire un effort pour varier l’habillage du jeu à ce niveau car on a vraiment l’impression qu’un prince qatari à également racheté la licence.

Hyper (é)Motion

Ce que je vais surtout reprocher à FIFA c’est un peu comme chaque année: on nous vend de nouvelles features mais on ne ressent rien (ou peu) comme nouveautés. Et c’est pareil avec le fameux Hyper Motion dont on nous rabat les oreilles de trailer en trailer. Mais, qu’est-ce donc au juste? C’est une technologie de capture de mouvement dites « révolutionnaire » permettant de réaliser des animations plus réelles.

Attention, les animations du jeu ne sont pas catastrophiques, elle sont même plutôt réussies mais on ne se rend pas bien compte de ce qui change réellement sur le terrain comparé aux derniers opus… Après, pour la reconversion défensive, on voit une évolution. En effet, l’équipe n’est plus entrecoupée en deux parties mais revient totalement en défense quand c’est nécessaire. Ca aurait pu être une bonne idée sauf que, souvent, certaines équipes se placent en catenaccio à l’italienne et c’est régulièrement insupportable voir frustrant (du moins au dessus de la difficulté Champion).

Néanmoins, ce qui est appréciable c’est la réactivité des gardiens de but qui sont plus aux aguets qu’auparavant. Souvent, ils nous exécutent une belle détente à une main assez impressionnante. Malgré tout, et même si c’est une chouette amélioration, ils leurs arrivent encore de commettre quelques boulettes… surtout à bout portant. Mais gardons le positif dans tout ça: les scores fleuves sont quasiment du passé.

Autre petit changement, d’après ses prises de paroles inadéquates et certains comportements inappropriés, (l’insupportable) Pierre Ménès n’est plus consultant sur cet opus, ce qui n’est pas un mal. Néanmoins, on ressent vraiment la tristesse du désormais commentateur solo Hervé Mathoux dès l’entrée des joueurs sur la pelouse… EA Sports n’a pas jugé nécessaire de l’associer avec un autre collaborateur et ça se ressent. Ce qu’on va apprécier en parallèle c’est l’ambiance des stades toujours plus fidèle surtout pour les plus connus.

Volta reine

Donc, comme je le disais plus haut, le mode Volta Football est encore et toujours de la partie pour les amateurs de street football. Vous commencez avec une sorte de didacticiel dans les rues de Paris accompagné d’une demoiselle puis c’est un peu décousu. Vous aurez la possibilité de jouer des clashs Volta dans lequel vous devez progresser pour passer des paliers (un peu comme FUT) tout en gagnant de l’EXP, le mode équipes Volta qui se joue online, etc… mais on sent que le jeu vous pousse à jouer en ligne. Le mode à le mérite d’existé mais n’atteint toujours pas, selon moi, un véritable FIFA Street. Comme d’habitude, une boutique est également disponible pour dépenser vos sousous afin de personnaliser votre joueur. Ca reste toujours le quartier de la frime… pas moyen d’avoir des joueurs sans melon?

Quelques mots concernant FUT soit FIFA Ultimate Team qui commence à se faire sentir comme un mode révolu. On est vraiment sur le début de la fin tant ce mode de jeu s’essouffle et ne propose plus vraiment de nouveautés. Pire même! On ne sait plus faire de matchs d’évaluation au début de votre FUT du coup, vous tombez sur des joueurs plus expérimentés dès le début ne vous donnant que peu de chances de victoire… A mon humble avis, ce ne sera pas le FUT le plus joué. C’est ici également que nous allons progresser par palier dorénavant. Une fois une division atteinte, même en cas de série de défaites, vous ne descendrez plus.

Tout n’est pas négatif, heureusement, car le mode le mieux travaillé pour le coup c’est la carrière! Celle-ci est de plus en plus fournie et permet maintenant de créer sa propre équipe (noms, entraineur, maillots, stade, emblème, etc…) pour évoluer dans le championnats que vous souhaitez. Un plus que bon nombre de joueurs attendais depuis un moment. Qui plus est, il y a énormément de combinaisons possibles pour customiser votre équipements. Votre stade sera également personnalisable que ce soit la pelouse, les sièges, les buts, etc… Bref, quasi tout même l’hymne d’entrée sur le terrain et la musique qui fêtera vos buts à domicile. J’avoue, j’ai mis Kernkraft 400 de Zombie Nation. Ca fait bien beauf chanté par des supporters…

« Wish » order

Ce qui est plus inquiétant c’est toujours le manque de licence pour la Juventus, comme l’an dernier mais pas que… Cette année, la Lazio, Roma et même Atalanta sont venu « renforcer » l’équipe turinoise dans la bande des non-licenciés. Pire! Trois équipes plutôt considérées comme majeures ont complètement été effacées de FIFA 22 et ce ne sont rien de moins que 18 sélections nationales de moins dont les trois majeures que sont celles de la Turquie, du Cameroun et aussi l’Uruguay qui seront absentes. Décevant…

Idem pour le football féminin qui perd même l’une des meilleures équipes: celle du Japon. Par contre, il y a nos belges (mais pas convaincu qu’elles soient modélisées correctement…)! Ah oui, j’oubliais de vous dire qu’il y a toujours du foot féminin… Non parce qu’au final, zéro évolution pour une meilleure mise en avant de ce mode de jeu et c’est dommageable également je trouve.

D’ailleurs, pour ce qui est de la modélisation des joueurs, ils sont forcément reconnaissables (depuis la PS2/Xbox aussi…) mais plus les années passent, plus les générations avancent, moins je suis impressionné. J’ai surtout cette impression que depuis quoi… 2013-2014, il n’y a plus de si grand gap graphique sur ce style de jeu. [R.I.P. PES] Après, encore une fois, l’aspect global est plutôt satisfaisant… mais je m’attendais à autre chose avec des machines tel Xbox Series X ou PS5.

On ne sait pas vers quoi va les développeurs avec la licence vu que chaque année on se dit la même chose: où est réellement la plus-value de ce nouvel opus? L’intérêt seul serait-il juste la mise à jour des équipes? En en perdant de plus en plus qui plus est… Ca en devient légèrement inquiétant. Enfin, oui et non, vu que le titre sera très certainement encore la meilleure vente de jeu vidéo cette année. Le problème c’est qu’EA Sports donne l’impression de se reposer là-dessus.

FIFA 22

ManuSupra

L’avis de ManuSupra sur Xbox Series X

En bref

Le football n’est décidément pas à la fête à l’aube de cette saison 2021-2022. Certes, ce FIFA 22 n’est pas catastrophique (c’est même juste un bon jeu) non plus mais nous donne toujours cette impression d’être une édition « S + » (comme pour les smartphones) des précédentes. Il y a quelques améliorations mineures mais pas assez notables et cet opus garde trop les défauts d’avant. De plus, FUT et Volta s’essoufflent d’année en année pour en devenir anecdotiques… Bref, une mise à jour de plus dans la famille FIFA.
PS: Un conseil: oubliez carrément la version Switch qui n’est qu’une mise à jour pure et dure du premier titre sorti en 2017 sur la console de Nintendo.

3
Show Full Content

About Author View Posts

ManuSupra

Passionné, collectionneur et historien vidéoludique trentenaire ayant grandit avec un enfant à queue de singe et un plombier moustachu s'empiffrant de champi. Chasseur de monstres à l'insectoglaive, archéologue gaming et adepte du "bas, diagonal, droit + poing". Sushivore et burgerovore professionnel!

Previous Des écureuils sacrificiels dans un carnet de développeur très bizarre dans Inscryption
Next Les Pokémons débarquent sur Netflix en même temps que les Decks Combat-V de Rayquaza-V et Bruyverne-V du JCC

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Apex Legends : 25 millions de joueurs et 2 millions d’utilisateurs simultanés

12/02/2019
Close