Enchaînons les GOTY de 2019 avec le premier prix offert à des jeux sorti cette année. Nous allons ici voir les WTF!?otY (What the Fuck of the year). Les jeux qui ont créé le plus de What The Fuck chez nos rédacteurs.

Pour AddaX:

Google Stadia: Un prix abusif, un catalogue pauvre et du contenu en kit…Que dire de plus !

Pour Xavier Henry – Titiks:

Google Stadia: Le lancement de Google Stadia. Non mais à quoi pense Google avec ce lancement foireux qui ne balance rien de dingue ? Alors oui, ça fonctionne techniquement, mais qui a besoin d’un nouveau store pour acheter ses jeux PC ? Et qui sait quand Google coupera les vannes, comme trop souvent avec ses projets les moins rentables ? Pour un tarif sensiblement identique, l’offre de Shadow tient bien mieux la route.

Pour Mr Scintillant:

Google Stadia: Sérieusement Google, pourquoi ne pas avouer que Stadia est en bêta ? WTF les gars ?

Pour Siryakko:

Superliminal (notre test) : il est WTF dans sa gestion des illusions et perspectives mais pas que !

Pour Nicolas Callu:

Fortnite Part 2: Je ne suis pas un immense fan du titre. Cependant, ce qu’il c’est passé avec le trou noir est réellement une réussite marketing avec un niveau de WTF tellement énorme du côté des réactions et de la portée de l’action.

Pour Papayou:

Doraemon Story of Seasons (notre test): Je l’ai classé WTF de l’année tellement j’ai prononcé ces mots (de rage) lors de mes quelques heures de jeu avant de renoncer à tout jamais d’essayer de m’y remettre. J’ai beaucoup plus souffert sur ce titre que sur Sekiro, mais pour des raisons différentes.

Doraemon_Story_Of_Seasons_banniere

Pour Manusupra:

The Stretchers:  un jeu qui a popé sans crier gare sur l’ESHOP de la Switch. En multi, chacun utilise un joy-con pour contrôler son infirmier et il faut être synchro pour secourir les “tournicoter”… ce qui peut donner des moments cocasses mémorables! The Friends of Ringo Ishikawa ou encore Heave HO et Untitled Goose Game auraient aussi pu être nommés..

Pour Matthieu Meignan:

RAGE 2 (notre test) : La suite d’un FPS bien bourrin ? On en attendait rien. Sauf que l’univers déjanté du jeu et toutes ses petites choses pour faciliter son immersion, couplée à un gros savoir-faire des développeurs en font une solide référence du genre.

Show Full Content
Previous GOTY 2019: Les jeux les plus attendus de 2020
Next Under Night In-Birth Exe: Late [cl-r] foutra des mandales en version physique
Close

NEXT STORY

Close

Le premier Valkyria Chronicles va être porté sur Switch

16/04/2018
Close