Ce 20 mars, Bandai Namco nous a invité à assister à un événement de lancement du jeu Sand Land à Paris. Lors de la Gamescom 2023, nous avions déjà pu découvrir des bribes de ce jeu, adaptation RPG du manga éponyme d’Akira Toriyama. A Paris, nous avons pu avoir un aperçu plus clair de ce que nous réserve ce titre lors de sa sortie le 26 avril prochain ainsi qu’assister à la projection du film sorti l’an passé au Japon. L’événement de lancement était particulièrement réussi et permettait de se rendre de la dimension transmédia autour de cette licence.

Transmédia en veux tu en voilà

Chose assez rare que pour être soulignée, Sand Land bénéficie d’une attention particulière en terme d’adaptations depuis l’an passé. Le manga original était sorti en novembre 2000 et avait connu un succès bien moins fracassant que les œuvres majeures de l’auteur telles que Dragon Ball ou Dr Slump.

Depuis, de nombreuses adaptations ont vu le jour. Tout d’abord, un film d’animation reprenant l’histoire du manga est sorti en 2023 au Japon. Ensuite, une série animée vient de sortir sur Disney+ fin mars 2024. Cette série est découpée en 2 volets: 6 épisodes reprenant l’histoire du film et ensuite 7 épisodes racontant une histoire inédite. Finalement, un RPG verra le jour le 26 avril 2024 sur XBOX, PC, PS4 et PS5.

Lors de l’événement de lancement, nous avons pu voir le film qui nous a permis de rapidement nous attacher à l’univers de Sand Land. L’histoire ce situe dans un monde désertique où l’eau est une denrée rare distillée goutte à goutte par son souverain à ses sujets contre monnaie sonnante et trébuchante. Le pitch général sera qu’un chérif d’un petit village dont le puit s’assèche partira en quête d’une source d’eau pour sortir ses compatriotes de cette situation dramatique. Dans cette quête, il sera amené à faire une alliance improbable avec la race des démons, autres habitants de Sand Land, normalement craints par les humains. Ce sera ensuite une belle histoire d’amitié et d’action entre le Shérif Rao, le prince des démons Beelzebub et le vieux démon Thief pour sauver leurs concitoyens. C’est un récit « feel good », drôle mais aussi bourré d’actions que j’ai particulièrement apprécié et qui m’a donné envie de me pencher un peu plus sur le jeu.

Une adaptation fidèle en RPG

Lorsqu’un éditeur propose une adaptation d’un anime ou d’un manga en jeu vidéo, la première réaction est souvent « ho mon dieu, ça risque d’être un carnage ». Avec Sand Land, c’est tout l’inverse. Le jeu est très joliment réalisé, propose un gameplay agréable, adapte de façon non rébarbative l’histoire originale et propose bien plus encore.

Lors de l’événement de lancement à Paris, nous avons d’abord pu réaliser une mission qui adapte une scène importante de l’histoire pendant laquelle nos héros s’infiltrent dans une base pour récupérer un véhicule. Là où le manga et le film nous racontent brièvement cet événement clé, le jeu réussit à étoffer cette scène en proposant au joueur de s’infiltrer dans la base à la façon d’un vrai jeu d’infiltration tel « Metal Gear », mais en plus mignon, moins complexe et sans boite en carton. C’est une réelle bonne idée de la part des développeurs étant donné la personnalité de notre ami Thief, qui comme son nom l’indique est spécialisé dans la subtilisation de biens divers et variés.

Un vaste monde ouvert faisant la part belle aux véhicules

Après avoir réalisé cette mission d’infiltration assez linéaire, nous avons ensuite pu découvrir l’ampleur du monde ouvert que nous offre Sand Land.

La carte semble gigantesque et regorger de points d’intérêts tels que des donjons à explorer, des marchands itinérants, des monstres sauvages à occire pour gagner de l’expérience, des matériaux à récolter et j’en passe.

Bien entendu vous pouvez parcourir ce monde à pied avec Beelzebub et mettre des tatanes à toute créature que vous rencontrerez. Cependant, pour parcourir ce grand monde désertique, vous pourrez aussi choisir entre plusieurs véhicules comme un tank, un hydroglisseur ou une moto qui vous permettront chacun de traverser différents terrains impraticables à pieds. Le jeu vous permettra aussi de customiser ces véhicules et leur armement pour pouvoir affronter des ennemis motorisés ou gargantuesques.

De l’innovation avec du contenu propre au RPG

Comme vous l’aurez compris, l’adaptation du contenu original au format RPG de Sand Land fait bien plus que juste nous faire suivre la trame scénaristique du manga.

Cependant, cette adaptation ne s’arrête pas là et propose du contenu propre au jeu tels que de nouveaux personnages mais aussi un tout nouvel arc scénaristique. Sans vouloir trop spoiler, ce scénario mènera nos héros à la recherche de Forest Land et à en découvrir ses mystères.

Nous avons pu brièvement mettre les pieds dans ce nouveau royaume suite à un combat de boss assez sympathique où il faut habilement se servir de nos véhicules pour sortir victorieux. On ne peut pas dire que ça ait été particulièrement ardu mais ce n’est pas non plus enfantin. Différents types de joueurs devraient pouvoir y trouver leur compte, pour peu de ne pas être à la recherche d’un challenge dantesque.

Pré-Verdict

Il est indéniable que Sand Land est une adaptation vidéoludique très riche et réussie de l’oeuvre originale. En plus d’adapter de façon intelligente les événements du manga, elle propose également un scénario additionnel qui devrait ne pas donner un sentiment de redite ou de déjà-vu pour les fans de la franchise.

Le gameplay est fluide. Le système de combat est simple mais efficace et dynamique. Il ne semble pas y avoir de challenge particulièrement coriace mais ce n’est pas non plus du simple matraquage de bouton, il faudra esquiver et se soigner pour ne pas mordre la poussière.

Le côté monde ouvert me fait un peu peur étant donné sa grande dimension et le risque qu’il soit peut-être un peu lassant de « tout » explorer ou qu’il y ait besoin de trop de farm pour améliorer ses véhicules et monter en niveau. On ne pourra pas se prononcer là dessus avant d’avoir essayé le jeu final.

Bien que la concurrence vidéo-ludique soit rude ces derniers temps, je pense que Sand Land mérite certainement que tout amateur de JRPG, d’open world ou fan de l’oeuvre originale y jette au moins un oeil car il en a certainement sous le capot de son tank pour plaire à ces différents types de joueurs.

Show Full Content

About Author View Posts

Papayou

Amateur de japonaiseries en tous genres, rédacteur et correcteur sur pxlbbq.com

Previous PuzzMiX – un jeu de réflexion fusionnant avec la musique de la série AZURE STRIKER Gunvolt déboule en avril
Next L’épreuve de force de la collection Rose & Camélia débutera le 16 avril

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Far Cry New Dawn et The Division 2 auront droit à une sortie en boite sur PC

04/02/2019
Close