Test: MotoGP 2017, un jour je serai champion

En manque de vitesse? Lance toi dans des courses de motos sur des circuits légendaires !

EN PISTE POUR LE GRAND PRIX

Le studio de développement milanais Milestone est de retour avec son édition annuel de MotoGP ; après son succès sans équivoque de l’épisode dédié à Valentino Rossi, pour rappel chaque nouveau titre suscite près de 700 000 unités de vendues ces dernières années. L’entreprise Italienne qui est désormais leader dans la simulation de moto et qui n’a pour le moment pas de réel concurrent nous sert sa cuvée 2017.

Cette moto, dat ass.

Une fois, n’est pas coutume, le titre inclut tous les pilotes, équipes et circuits de la saison du championnat du monde de MotoGPTM. Elle intégre les nouvelles règles et le championnat « Red Bull Rookies ». Plus de 70 pilotes, un nouveau mode compétitif en ligne auquel se rajoute un fastidieux mode carrière dont on a peut-être trop espéré lors de sa dernière présentation. L’édition propose également pour la première fois un 60 fps et une résolution de 1080p qui n’est pas du luxe sur PS4 pour les amateurs de vitesse. Mieux vaut tard que jamais. Il serait mal venu de piailler le titre qui s’est forgé une solide communauté fervent aimant de la simulation motorisé sur deux roues. Et qui se complaît d’apprécier l’effort sportif et les statistiques de son bolide avant le réalisme des graphismes ou encore l’originalité que comporte la succession de ces jeux. Milestone compte tout de même une quarantaine de jeux à son actif, pour la majorité de courses de deux ou quatre roues, il ne faut pas en demander plus au géant Italien du bitume.

Si vous n’êtes pas un abonné aux simulations de rallye et que vous raser les murs tout comme moi depuis GTR premier du nom. MotoGP ne sera pas votre allié, mieux vaut vous prévenir, vous allez rester sur la touche au box avant même le départ. Le gameplay est tellement bien réalisé que je passe très souvent du temps en dépit de ma conduite archaïque (pour rappel, je n’ai pas le permis) à analyser l’aliasing des textures du circuit ou des tribunes. Quand je vous dis que j’aime rouler ma bosse sur l’asphalte, ce n’est pas pour rien !

AMOUR, GLOIRE ET BEAUTÉ

L’âme de ce pilote a définitivement quitté son corps.

Qu’en est-il de ces deux roues ? Les graphismes sont corrects, le stricte minimum pour un jeu de course. Un peu plus détaillés que l’épisode précédent Valentino Rossi : The Game, avec de très bons rendus pour les motos et les pistes. Par contre on repassera pour l’animation lors des cut-scenes, on sent une grosse rigidité pour les pilotes et leur expression très (trop) vitreuses… Ça manque cruellement d’authenticité. Parmi les réelles nouveautés, hormis bien sûr les circuits et équipes, le bruit des cylindrés est plus réaliste et reproduit fidèlement les caractéristiques de chaque moto.

Passons au mode carrière qui nous permet de gérer notre équipe débutante rêvant de gravir les échelons. Avec notre premier pilote qui commence en Moto3 et qui possède tout juste la somme pour se payer l’un des trois engins, pas super performant qui plus est. Il faudra tenter de finir sur le podium, ce qui est impossible dans un premier temps. Il faut d’abord de l’argent, donc gagner des courses, engager des pilotes, les rémunérer, choisir un sponsor, augmenter les performances de votre première moto en passant par la case custom à l’atelier, etc… En bref, plusieurs saisons avant d’espérer égaler la première place et passer en Moto2. Le but ultime d’être suffisamment RICHE, si non moto de pacotille = aucune chance de gagner = la loose = achat de crédit pour la progression

Menu carrière

Conclusion

Le mode carrière qui aura vendu du rêve lors de sa présentation laisse plus que perplexe,très frustrant à gérer, son évolution est lente et peu gratifiante. Ce Moto GP reste malheureusement dans la trempe de ce que le studio propose, les nouveautés sont là mais ça reste continuellement les mêmes bases. Les adeptes retrouveront tout de même avec joie les pilotes emblématiques et leurs motos, la catégorie 4 temps, 500cc, 250cc et 125cc. Pour le pilotage, il est toujours possible de régler en pro ou semi-pro, bien pratique pour les néophytes qui peuvent évoluer pas à pas dans cet univers, si vraiment la moto est votre dada.

Temps de lecture : environ 2 minutes

MotoGP 17

  • Développeurs Milestone, Bandai Namco
  • Type Course
  • Support PS4, Xbox One, PC
  • Sortie 15 Juin 2017
MotoGP 2017, un jour je serai champion
6/10
MotoGP 2017, un jour je serai champion
Y'a bon
  • Réalisme des courses et bruitages
  • L'écran splitté à l'ancienne pour jouer à deux
  • Beaucoup d'options de pilotage pour aider les débutants
Beuuuuwark
  • La gestion de la Météo
  • Semblable aux autres opus, manque d'innovation
  • Animation rigide lors des cut-scenes
  • TECHNIQUE
    6/10
  • ESTHÉTIQUE
    5/10
  • ERGONOMIE
    7/10
  • CONTENU
    7/10
  • AUDIO
    7/10
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
Vadu Amka

Rédactrice et tagueuse de salle de Press.
    Autres articles jeux vidéo

    Dans le même genre