EPOS est une nouvelle marque qui propose des solutions haut de gamme pour les entreprises et pour le gaming.
Cette dernière est basée au Danemark, et tous les prochains produits Sennheiser Gaming seront dorénavant distribués sous le nom EPOS | Sennheiser. Demant et Sennheiser, deux mastodontes de l’audio ont décidé de fusionner leurs poles Entreprise et Gaming en cette nouvelle marque. Mais trève de blabla, concentrons-nous sur le casque en question :
Nous avons donc reçu le GSP 670 Wireless et son dongle Low Latency GSP 70 pour en faire une review. Je teste ce nouveau casque gaming de la part de EPOS | Sennheiser depuis maintenant deux semaines et voici mon avis sur celui-ci.

In ze boîte

Dans la boîte, on retrouve le casque en lui-même, et une petite boîte en dessous contenant les manuels, le dongle USB-A (GSP 70), un câble micro-USB et un câble d’extension USB-A. Le câble micro-USB étant un peu court, la rallonge USB-A est un plus qui n’est vraiment pas de refus. Mais dans l’ensemble, vous n’aurez pas beaucoup besoin du câble si vous utilisez le dongle inclus. Premier problème, le dongle peut facilement se perdre étant donné sa taille si vous ne laissez pas tout le temps sur l’ordinateur. Comparé au casque HP avec son compartiment inclus pour y conserver le dongle quand on ne l’utilise pas, inclure cette particularité serait appréciable.

Boite du casque GSP 670 de Sennheiser

Du bon son samer

Le casque se pose très confortablement atour des oreilles et la conception est solide. Une solidité qui en dit long sur la qualité du casque : Pas de parties amovibles ou fragiles. Le casque ressemble beaucoup à celui des aviateurs, sobre et large. Pour un casque gaming, on est loin des casques audio colorés RGB et fancy avec des oreilles de chat. Mais s’il y a bien quelque chose qui semble un peu sortir du design d’origine, c’est le microphone. Il n’est pas fait de la même matière que le reste, et est un peu plus flexible.
Pas de réduction de bruit active à l’horizon mais la forme des oreillettes rend la réduction de bruit passive excellente.

Allô allô tu m’entends ??

Microphone bidirectionnel du GSP 670 de Sennheiser

S’il y a bien un point faible sur cet appareil, ce serait bien le microphone. Je ne parle pas du mécanisme qui mute le microphone assez bien pensé, mais bien de la captation du son. Après avoir fait plusieurs tests dans différentes conditions, le microphone intégré à ma caméra Logitech nous délivre un meilleur son. C’est impardonnable de la part de EPOS | Sennheiser de nous inclure un rendu de cette qualité sur un appareil de cette gamme là et à ce prix. Il est vrai que d’un côté, on achète un casque pour la qualité de sa sortie audio et non de son microphone, et sur ce point-là, on est loin d’être déçus.

À fond la forme

Le EPOS | Sennheiser GSP 670 est un casque circum-aural, c’est-à-dire qu’il se met autour de l’oreille et ne presse pas sur le cartilage des oreilles contrairement aux casques supra-auraux. De plus, le GSP 670 est un appareil dit « fermé« . Ainsi, seul l’air confiné dans l’espace entre l’oreille et l’écouteur est mis à contribution par le haut-parleur. On se retrouve donc avec une bonne isolation acoustique. L’isolation des bruits extérieurs sur le GSP 670 se fait à merveille. 

Oreillettes du GSP 670 de Sennheiser

La pression de l’arceau est modifiable, ce qui est une excellente nouvelle car nos têtes n’ont pas la même forme et chacun est différent face à la pression exercée par un casque. On a donc le choix de répartir le poids et donc également la pression sur les oreillettes ou sur le haut de la tête au niveau de l’arceau. Avec ses 4 niveaux de pression réglables, on peut trouver son bonheur.

Le casque inclut une molette pour régler le volume, et celle-ci fait également office de bouton power. Je me suis trompé au début car instinctivement, j’ai pris le bouton de connexion bluetooth pour le bouton d’allumage. Et quand j’ai remarqué le lendemain que l’appareil ne s’était pas éteint, j’ai été vachement surpris. J’aurai peut-être dû lire la notice ou le guide de démarrage rapide un peu moins en diagonale…
En plus de la grosse molette, une plus petite est également incluse qui permet de réduire le volume en jeu. Et ainsi jouer avec le volume des joueurs sur Discord et du jeu en plein partie, c’est très pratique !

Molette et bouton power du casque GSP 670 de Sennheiser

Le EPOS | Sennheiser GSP 670 nous offre un son exquis et riche. On a de profonds graves qui ne saturent pas et qui ne cachent pas les medium et aigus : tout ce qu’il faut pour bien profiter d’un son de qualité. Difficile de trouver mieux sur un casque gaming. Il faut dire que le design sobre et épuré rend ce casque gaming multi-fonctions, au point de pouvoir s’en servir finalement pour tout sans se soucier de quoi que ce soit. Ecouter de la musique en travaillant, chatter avec ses amis, regarder des films… On peut tout faire confortablement et le son y est pour quelque chose.

Voici d’ailleurs ses caractéristiques pour les audiophiles : 

  • Réponse en fréquence du casque : 10 Hz à 23 kHz
  • Niveau de pression sonore max : 112 dB
  • Réponse en fréquence du micro : 10 Hz à 7,3 kHz
  • Sensibilité du micro : 47 dBV/Pa

Software pour le GSP 670

Sennheiser gère bien le hardware comme on a pu le voir, mais concernant le software… C’est un peu plus compliqué. Les drivers et le logiciel compagnon, une fois installés, détectent difficilement le casque. Enfin, ils détectent le GSP 670, mais pour utiliser le logiciel et ses fonctions, il faut le faire passer par autre autre driver : GSP 670 Main Audio… Ce qui est toujours un peu compliqué avec les logiciels de montage qui, parfois détectent l’un, mais pas l’autre, toujours au mauvais moment. L’appareil apparaît en trois fois dans la liste des appareils connectés des paramètres Windows et c’est difficile de s’y retrouver pour la première fois.

Les paramètres sonores du logiciel Sennheiser Gaming Suite

Dans le logiciel compagnon, on peut changer plusieurs fonctions pour le microphone, comme par exemple la tonalité du son ou encore ajouter des profils différents pour les rappeler par la suite. On a également droit à des réductions de bruit (sur 3 modes) made in Sennheiser. Faites attention à – quand vous serez en appel Discord – désactiver une des réductions de bruit sinon le son sera extrêmement mauvais (car trop réduit).

L’égaliseur inclus dans le logiciel est très bien fait et nous donne pas mal de customisations appréciables. Cela s’intègre bien au casque et son bouton inclus programmable pour switcher entre les différents profils ou activer/désactiver la réduction de bruit.

Les paramètres de son (pour le microphone)

Le casque gaming EPOS | Sennheiser GSP 670 est le premier de la marque à être 100% sans-fil. Et les concepteurs n’ont pas fait les choses à moitié puisqu’on a également droit à un dongle (le GSP 70) qui permettra de réduire considérablement la latence du Bluetooth traditionnel. On sent une réelle différence de latence avec le dongle, même si la qualité du son risque d’être un peu réduite.

L’appareil peut aller jusqu’à 20 heures d’autonomie avec les réglages normaux et perd 4 heures si vous utilisez le mode faible latence avec le dongle.

Porte de charge Micro USB du casque Sennheiser GSP 670

Point négatif, le casque se recharge en micro-USB… en 2020 ! (Oui d’accord, le casque est sorti en 2019 mais ça n’excuse pas tout.) Les marques de smartphones ont commencé à introduire l’USB-C en 2014 et des grandes marques comme Samsung et Sony sont passées définitivement à ce connecteur il y a plus de deux ans déjà ! Pour un casque de cette gamme, je suis déçu.

Conclusion : GSP 670, bon ou pas bon ?

Un casque polyvalent qui gère ses fonctions gaming : C’est de cette façon que je qualifierai ce GSP 670. Design sobre et élégant, il convient à toutes les situations : Regarder un film, écouter de la musique, jouer à des jeux, etc…
Une meilleure autonomie aurait été un point en plus appréciable, même si son autonomie actuelle est correcte.
Le GSP 670 se démarque de par son design de casque d’aviateur à gros gabarit, mais sa force réside surtout dans sa qualité audio : Son amplificateur booste un peu les basses sans pour autant être un casque centré sur cet aspect. Les médium et aigus ne saturent pas même à volume élevé. Bref, un casque haut de gamme, qui vient avec ses qualités et son prix. Car oui, il n’est pas fait pour toutes les bourses mais l’investissement vaut le coup… Sauf peut-être pour le port USB ou son autonomie un peu faible.

Les Plus

  • Un son d’une qualité excellente, difficile de trouver mieux pour du gaming.
  • Du haut de gamme de qualité avec des finitions aux petits oignons.
  • Coussinets très confortables.
  • L’isolation passive et fermée.

Les Moins

  • Du Micro-USB… Vraiment ?
  • Le microphone.
  • On sent vraiment le casque après plusieurs heures de jeu.
  • Logiciel compagnon seulement pour W10.
Show Full Content
Previous Le MMO Bless Unleashed arrivera sur Steam début 2021
Next Dreams sera compatible avec la VR dès le 22 juillet

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Paragon exhibe du gameplay et 4 persos

18/02/2016
Close