On ne parle pas souvent de téléphone sur PXLBBQ, et pour cause. Mais avec le marché su jeu mobile aujourd’hui et les nombreuses possibilités de jeu en Cloud, on pourrait sans doute modifier cet état de fait. Et on commence avec le Realme 7.

En l’état, on pourrait voir dans ce Realme 7 un téléphone moyen à un prix très abordable. Et pour moins de 200€ on serait en droit de se demander à quel niveau les concessions ont pu être opérées. C’est ce qu’on va tenter de voir dans cette page.

Donc, la marque Realme a récemment dévoilé sa nouvelle série 7 (composée du  Realme 7 et le Realme 7 Pro) qui vise à offrir aux utilisateurs le bon compromis entre prix bas et expérience de qualité.

Visuellement, le Realme 7 est plutôt réussi, avec son grand écran et sa coque arrière nacrée. On peut éventuellement pester sur la présence plutôt massive des objectifs photos, mais globalement, il s’en tire très bien.

Même constat pour l’écran LCD Full HD+ avec un taux de rafraîchissement de 90Hz, là où mes autres téléphones de la même tranche de prix se cantonnent au 720p (majoritairement). Sur le RealMe 7, il n’y a pas de choix à faire entre résolution et taux de rafraîchissement. L’écran est net et fluide, une notion importante pour la suite.

Je parlais d’économie plus haut, et mentionnait le beau rendu de la coque arrière, mais au toucher, il n ‘y a pas de miracle : on sent clairement le plastique. Il a l’avantage de ne pas prendre les traces de doigts, mais donne une impression indéniablement cheap.

Comme sur d’autres modèles (Redmi par exemple) , le capteur d’empreintes digitales se situe non pas sur la coque arrière, mais sur le bouton d’alimentation. C’est un peu plus compliqué d’enregistrer ses empreintes la première fois à cause de la taille de la tranche, mais à l’usage, le scan est rapide et sans accroc.

Le téléphone est uniquement compatible 4G (donc non “5G-ready”), mais propose une dual-Sim dédié en plus de l’emplacement d’extension de stockage. C’est aussi un point important pour ce qui suit.

Ce qui va nous intéresser ici, ce sont surtout ses performances. Si il n’y a rien de notable à lui reprocher quand on s’en tient à la navigation entre différentes applications, outre une petite latence à l’ouverture, on remarque tout de même qu’il a un peu de mal à passer d’une grosse appli à une autre, comparativement bien entendu aux téléphones plus haut de gamme. Je rappelle qu’on est ici en présence d’un téléphone à 200€ avec 8Go de RAM, mais le modèle se décline pour un peu moins cher avec 4 et 6 Go de RAM, ce que je ne peux pas vous conseiller si vous voulez garder cette impression de fluidité et ne pas trop pester sur sa réactivité.

Le Realme 7 ne propose pas de son stéréo et a même des aigus plutôt grinçants. Rien de rédhibitoire pour ce qui nous occupe, mais ce n’est pas avec ce téléphone que vous profiterez le plus de vos playlists. A moins de posséder des écouteurs.

Un autre élément qui fait vite grimper le prix d’un smartphone, c’est l’appareil photo. Et vous vous doutez que si le Realme est affiché à un tarif aussi compétitif, c’est que cet élément-là a forcément été sacrifié. Les couleurs ne semblent jamais justes, les photos sont souvent surexposées à l’extérieur, alors que le zoom a tendance à dégrader rapidement l’image.

Il s’agit d’une quadruple caméra 48MP secondé par un ultra grand angle de 8MP, un capteur noir et blanc de 2MP et pour finir un objectif macro 4 cm de 2MP.

Le mode Nuit sort un peu son épingle du jeu malgré le temps de pose de 3 secondes (sinon, vous aurez des photos floues), mais globalement, vous pouvez oublier prendre de jolies photos avec cet appareil.

Le son n’est pas génial, mais l’écran couplé à la batterie solide en font un super téléphone pour jouer

Attaquons maintenant l’aspect le plus intéressant pour nous, c’est à dire le jeu vidéo. Je ne suis pas un gros joueurs de jeux mobiles exigeants (je me cantonne à Dokkan Battle et autre Gasha), mais la sortie de Genshin Impact sur toutes les plateformes m’a donné l’occasion de tester un peu le RealMe 7 sur cet aspect. Doté d’une puce Helio G95, les défauts que l’on constate lors de la navigation standard du téléphone ne se répercutent pas sur les jeux vidéo en dehors de chargement plus longs. En jeu, plus rien ne donne l’impression de jouer sur un téléphone « budget ». Call of Duty Mobile se lance par exemple par défaut avec des réglages Medium, mais on peut sans problème pousser les curseurs à fond.

On peut y aller, ça tourne nickel

Certes, il chauffe un tout petit peu lors de longues sessions, mais aucun ralentissement n’est à constater. C’est un peu étrange à dire, mais le RealMe7 semble avoir été créé pour les joueurs, en mettant ce côté ludique en avant au détriment des autres aspects généralement indispensables sur un téléphone.

Un point sur lequel le RealMe se distingue, c’est assurément sa batterie de 5000mAh qui assure une autonomie gigantesque pour ce type d’appareil, d’autant que la charge complète ne prendra pas une heure avec un chargeur 30 Watts fournit.

En moyenne, vous devrez probablement recharger la batterie au bout d’un jour et demi, ce qui est plus performant que de nombreux appareils pour une utilisation identique en jeu. Vous pouvez tabler sur deux jours complets pour une utilisation plus classique.

Donc c’est un positionnement assez étrange que celui qu’adopte le Realme 7, puisqu’il semble appartenir à ces téléphones à l’utilisation limitée ou pour jouer à ses jeux mobiles. La gestion multitâche est correcte sans plus, le son est passable au mieux et les photos ne campent que sur l’utilitaire (la collecte d’information graphique, on va dire), mais pour son prix, le Realme 7 est assez impressionnant une fois en jeu. Pour 200€, il est impossible d’avoir un téléphone bon en tout, mais il semble que celui-ci ait fait un choix radical qui saura convenir aux joueurs. Dans cette gamme de prix, on ne trouvera pas mieux pour profiter de ses jeux sur mobiles…

On termine par le tableau des spécificités afin que vous ayez un œil sur l’aspect global de la chose.

Ecran6,5 LCD 90Hz – ratio 90,5%
Définition2400 x 1080 pixels Full HD+
ProcesseurMediaTek Helio G95 – 4G
RAM4/6/8Go DDR4
Stockage64 / 128Go UFS 2.1
ExtensionmicroSD
Caméras arrières48MP (f/1.8) + 8MP (f/2.3) ultra grand-angle 119° + 2MP Capteur macro 4cm (f/2.4) + 2MP monochrome (f/2.4) – vidéo 4K/30 fps – EIS
Caméras frontales16MP (f/2.1)
IP68Non
Batterie5000mAh
Charge rapideOui 30W
Dual SIMDual NanoSim + microSD
Lecteur empreintesSur le côté
Prise JackOui
ConnecteurUSB-C
AndroidAndroid 10 – realme UI
Dimensions162,3 x 75,4 x 9,4 mm – 196,5 g

Realme 7

Titiks

Design
Performance
Appareil Photo
Écran
Autonomie / Charge
Rapport Qualité / Prix

En bref

Le Realme 7 a pour lui un bel écran, une autonomie solide doublée d’une charge rapide et son interface sous Android 10 fluide. On apprécie la dual-SIM et extension mémoire qui ne sucre pas l’une au détriment de l’autre mais clairement, il ne tient pas la route au niveau son et photo. Un Smartphone budget tourné vers le jeu, on vous dit.

3.7
Show Full Content

About Author View Posts

Titiks

Quadra assumé, daron de 3 apprenties gameuses, fan de tout ce qui est capable de raconter une bonne histoire. Touche-à-tout, mais surtout de bonnes aventures qui savent surprendre, et dévoué à l'univers console depuis que Sega était plus fort que tout, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée #2AMFather.

Previous Résumé de L’Indie World Nintendo Switch
Next Test: Puyo Puyo Tetris 2

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Test : Dragon Ball FighterZ – Le combat se transporte sur Switch

08/10/2018
Close