Tout personne me connaissant un tant soi peu sait que je ne suis absolument pas client de la formule Call of Duty. Avec Call of Duty Modern Warfare 2, je me suis payé une aventure solo parfois navrante et souvent quelque peu rocambolesque, mais plutôt spectaculaire et variée.


Call of Duty Modern Warfare 2


Supports : PC, PS4, PS5, XBox One, XBox Series

Genre : FPS

Date de sortie : 28 octobre 2022

Editeur : Activision Blizard

Développeur : Infinity Ward

Multijoueurs : Oui


Il serait temps que la série se penche sur ce qu’elle raconte.


  • Des missions très variées
  • Une grosse immersion
  • Le Scénario, navrant
  • Une grosse disparité dans les missions
  • Visuellement « Cross-Gen »

Vers Infinity Ward et au-delà

Même en n’étant pas fan de la série, je sais bien que le rythme de parution annuel impose différentes équipes de développement. Coup de chance pour moi, Infinity Ward est le studio qui a tendance à produire les meilleurs épisodes de la série. Après un reboot de Modern Warfare (et non un remake) qui a plutôt été apprécié, je me suis dis “hey, pourquoi ne pas tenter l’aventure ?”.

Mais uniquement en solo.

Mais qu’est ce que je fous là, moi…

Vous trouverez bien assez d’articles et de streamers qui vont s’écharper sur le multijoueur du jeu pour vous passer d’un avis de ma part sur la composante multi. Ce qui m’a toujours intéressé, ce sont les histoires, la construction de personnages et les univers des jeux. Et à ce niveau, je peux vous dire que j’ai levé les yeux au ciel une paire de fois : de vilains Russes (*sic*) qui vendent aux armes à des terroristes musulmans (*re-sic*) sous le nez et la barbe de la CIA qui cherche à sauver le monde (*re-re-sic*). En est-on encore là en 2022 ?

Ouais, parce qu’on a des couilles en titane, d’abord !

On nous place aux commandes d’une escouade de gentils américains tout à fait légitimes pour flinguer tout ce qui bouge sans grande nuance. Et ça commence vite avec une scène banale qui m’a pourtant quelque peu interloqué : en investissant un bâtiment ennemi au début du jeu, on entend les pleurs d’une femme à l’étage, qui pleure sur le cadavre d’un homme armé que l’on devine être son mari ou son fils. Dés qu’on entre dans la pièce, elle prend peur, se saisit d’une arme sur le sol et se réfugie dans les toilettes pour nous tirer dessus. Nous n’avons donc nul autre choix que de l’abattre, nous, soldat surarmé face à une civile apeurée.

Heu… c’est tout ?

Ce qui a été le plus choquant pour moi, et surtout en 2022, c’est que cette séquence purement est gratuite. A aucun moment notre personnage ne semble interpellé par la scène. Aucun regret, aucune émotion, pas un mot, on passe à la pièce suivante. Que dire aussi de ces séquence vues du ciel où l’on entend nos soldats rire en massacrant à la sulfateuse des ennemis fuyant de loin. On rajoutera les doublages en français avec des voix exagérément grave et bourrées de testostérone qui ont beaucoup fait rire ma compagne dans l’autre pièce.

Ah Ah Ah c’est drôle (non)

Comme je le disais, je ne suis ni connaisseur de Call of Duty, ni grand joueur de FPS militaire, mais il me semble qu’en 2022, le scénario de ce genre de titre (et surtout à notre époque) devrait offrir à minima une réflexion sur la guerre, de la nuance, et pas un massacre bourrin et gratuit. Mais ça ne reste que mon avis et il n’engage que moi. Pour rappel : Spec Ops The Line est sorti il y a 10 ans.

Les scènes de guerre sont immersives

Autant vous dire que j’ai dû forcer mon cerveau à éteindre toute la partie liée à l’empathie pour continuer à jouer. Les personnages en face ne seront donc que des cibles vivantes, et rien de plus. Mes réflexions et façon d’appréhender un jeu de guerre moderne semblera idiote et déplacée aux fans, car ce n’est pas ce qu’ils rechercheront, mais il me semble qu’à notre époque, même dans un jeu Call of Duty, disposer d’un scénario aussi manichéen et peu subtil me paraît anachronique, voire déplacé.

Mais j’en ai pris mon parti, et l’intérêt du solo semble donc se situer ailleurs. La campagne de Modern Warfare 2 comporte 16 missions que l’on peut plier en environ 5 heures, ce qui me semble correct pour ce type de jeu, mais cela passe très vite. Les développeurs ont en effet voulu multiplier les expériences de jeu en alternant FPS, utilisation de drônes, simili stratégie, commande de missile, infiltration ou encore course-poursuite dans divers véhicules. Autant vous dire que certaines missions sont très courtes comparativement à d’autres, et que la qualité est assez inégale. L’intelligence artificielle me semble également un peu pauvre, puisque les ennemis vous oublieront un peu vite ou viendront rapidement s’échouer dans vos embuscades sans essayer de les esquiver.

L’option « calmer les civils » en les pointant avec son arme, c’est limite mais ça le fait.

On retiendra principalement le passage à Amsterdam, avec de magnifiques environnements et un peu de subtilité dans l’approche. J’apprécie le côté narratif et cinématographique, vu que c’est ce que je recherche dans une grosse production et que j’ai envie de me sentir impliqué, mais j’ai conscience que les habitués seront déroutés. On ne pourra pas reprocher au studio de vouloir varier les plaisirs, mais cela se fait peut-être au détriment du tout

J’ai par contre eu du mal à accéder au jeu en lui-même. Déjà, le solo était perçu comme un DLC  part, ce qui m’a demandé de relancer le jeu après un énième téléchargement. Les menus sont aussi imbitables, avec divers temps de chargement et d’accès en ligne (pour jouer au solo ?). Après, Modern Warfare 2 est très réussi visuellement, sans être une claque graphique, la mise en scène est réussie, les cinématiques sont magnifiques, tout comme les décors, qui donnent droit à plusieurs panoramas splendides

Call of Duty Modern Warfare 2

Titiks

L’avis de Titiks

En Bref

Visuellement réussi, très rythmé et variant vraiment ses missions en solo, Modern Warfare 2 ne va certainement pas me réconcilier avec le genre, parce que le spectacle – aussi beau soit-il – reste assez navrant.

3
Show Full Content

About Author View Posts

Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Retrouvez-moi sur Twitch @un_daron_dans_le_game et sur Twitter.

Previous Une date de sortie pour RWBY: Arrowfell chez Wayforward
Next Test : New Tales from the Borderlands – Une histoire qui dépote !

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Ian’s Eyes | Test

14/09/2016
Close