Petit délire rétro ici, puisque allons-y tout de go, The Disney Afternoon Collection s’adresse principalement aux trentenaires qui ont envie de se replonger dans leurs mercredis après-midi insouciants du début des années 90.

Pas de doute, l’ambiance début 90’s y est

La compil’

On oublie un peu vite qu’avant d’être des jeux assez moyens et opportunistes destinés à accompagner la sortie d’un film Disney et de voler l’argent de poche des gamins, les jeux vidéo estampillés Disney “de l’époque”, c’était de la qualité. De la vraie.

En témoignent ici les six jeux Capcom réédités sur la huitième génération de console, à savoir DuckTales 1&2 (la Bande à Picsou), Chip’n Dale Rescue Rangers 1&2 (Tic et Tac, pas les strip-teasers de votre enterrement de vie de jeune fille), Darkwing Duck (Myster Mask) et Talespin (Super Baloo).

Si vous êtes nés dans les années 80, vous avez là maintenant le générique de la Bande à Picsou en tête, ou celui de Super Baloo, je me trompe ?

DuckTales reste une pépite de la NES

Pour mémoire, ces six jeux de plateforme (sauf TaleSpin qui est un Shm’up) sont sortis entre 1989 et 1994 sur la NES, soit en fin de vie de la console, puisque la Super Nes date de 1990 et la Playstation première du nom de 1994. Et ça reste assez dingue de penser que Tic & Tac 2 est sorti sur NES à la sortie de la Playstation !

C’est aussi une occasion de revérifier que les gamins de cette époque (nous donc, je m’envoie des fleurs) étaient quand même des hardcore gamers, puisque les titres d’alors disposaient d’une véritable difficulté et d’un level-design léché, même s’ils étaient destinés aux plus jeunes. Il reste même impensable aujourd’hui de remettre des titres aussi précis entre les mains des enfants sous peine de voir le jeu jeté aux oubliettes au bout d’une heure.

Chaque jeu est ainsi présenté dans son format d’origine 4:3, avec la possibilité d’appliquer des filtres rétro donnant l’impression de rejouer sur écrans cathodiques ou moniteurs. Si un habillage est présent sur les côtés pour palier à l’espace inoccupé de nos écrans 16/9, il reste tout à fait possible de faire preuve de mauvais goût en déformant l’image pour qu’elle s’adapte à l’écran. Notons tout de même qu’à l’image des jeux de votre NES originale, les jeux restent propres à l’écran, on reste loin des filtres Photoshop dégueulasses destinés à lisser les pixels d’autres compilations de jeux. C’est simple, mais ça reste très propre sur une 40” Full HD.

The Disney Afternoon Collection remplit parfaitement son rôle de compilation.

En termes de nouveautés, les développeurs ont pensé que vos petites têtes blondes désireuses de jouer aux vieilleries de papa allaient avoir besoin d’un petit coup de main, et que cette compilation avait besoin d’atouts bien à elle pour justifier son achat.

Sauvegarde, retour en arrière, filtres, taille d’écran… paramétrez à votre convenance

Quand l’éthique a du Tact

Darkwing Duck est sympa, mais sans doute le plus faible de la compilation

Dans l’habillage graphique de l’écran, on remarque tout de suite la possibilité d’utiliser les touches L1/R1 de la manette, cette dernière étant destinée à accéder aux options de jeux, de filtres visuels et même de sauvegarder sa partie à n’importe quel moment. Sacrilège pour certain, palliatif efficace au “Save state/Load state” de nos émulateurs, cette sauvegarde unique par jeu permet simplement en 2017 de laisser sa partie de côté sans pour autant tout recommencer.

La touche L1, par contre, offre l’option inédite de se la jouer Prince de Perse puisqu’elle vous permettra de rembobiner le temps à loisirs pour échapper à une mort certaine, un saut malheureux ou toute autre maladresse de votre part. Concession du XXième siècle à l’autel de l’accessibilité ? Cela aurait pu être aussi simple si cela ne se collait pas parfaitement à une des nouveautés de ce titre : le speedrun.

Le Boss Rush avec classement en ligne est prenant

Doté d’un classement en ligne, le titre vous permet de tester vos réflexes et essayer d’inscrire votre nom dans les scores en terminant les niveaux le plus rapidement possible. On apprécie alors la fonction de rembobinage du jeu pour nous permettre d’étudier sans stress les chemins les plus rapides, le placement des ennemis (même si ceux-ci réapparaissent dès que l’on a quitté l’écran) ainsi que des items nécessaires à la progression (principalement pour Duck Tales). Mieux encore, un mode Boss Rush accessible à chaque titre vous demandera de vaincre à la suite tous les boss de la cartouche virtuelle le plus rapidement possible afin, ici aussi d’inscrire votre nom au panthéon des rétrogamers.

Petite cerise sur le gâteau, le Musée offre aux joueurs diverses illustrations tirées des jeux de la compilation, comme on aimerait en voir dans un Artbook. Bien entendu, cela parlera sans doute moins aux plus jeunes qu’à leurs parents, la case Nostalgie étant impérativement à cocher pour profiter pleinement du titre.

Conclusion

Véritable madeleine de Proust pour les trentenaires, mais disposant d’assez d’arguments pour justifier un retour sous cette forme avec de nouveaux challenges, The Disney Afternoon Collection remplit parfaitement son rôle de compilation à sortir pour se replonger dans de bonnes conditions dans des titres de très grande qualité, à condition d’encore supporter la musique chiptune !

The Disney Afternoon Collection

  • Développeurs Capcom
  • Type Compilation rétro
  • Support PS4, PC, Xbox One
  • Sortie 18 Avril 2017
Show Full Content

About Author View Posts

Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Retrouvez-moi sur Twitch @un_daron_dans_le_game et sur Twitter.

Previous La New Nintendo 2DS XL arrive en juillet
Next Sony a distribué 60 millions de PlayStation 4 dans le monde
Close

NEXT STORY

Close

Tony Hawk’s Pro Skater 5 reporté à on ne sait pas quand en 2016 sur PS3 et X360

22/10/2015
Close