La souris Logitech G203 Lightsync est une mise à niveau de la G203 Prodigy et fait place à un peu de personnalisation lumineuse.

On vous fait souvent des articles sur des souris pour joueurs hyper complètes et souvent onéreuses, mais il ne faut pas oublier qu’il existe des alternatives certes plus simples mais tout aussi solides et efficaces. Si vous cherchez une souris adaptée au gaming qui ne s’embarrasse pas de fioritures tout en arborant un look un peu moins conventionnel, la souris G203 Lightsync de chez Logitech est sans doute un choix des plus adaptés. La souris est légère, solide et à un prix très raisonnable de 39,99€, ce qui en fait une entrée de gamme que l’on peut vous conseiller.

Globalement, il s’agit d’une souris filaire pour droitier extrêmement classique dans sa conception, disposant de 6 boutons (molette, sélection de DPI préréglés, les deux clics et les deux boutons sur le côté gauche). Elle est assez petite (116,6mm x 62,15mm) et se catalogue donc dans les gammes “mini” qui ont le vent en poupe pour le moment, mais son poids (85gr plus le câble) la rend plus lourde qu’elle n’y paraît. C’est pour moi un avantage, car cela donne une impression de solidité et non de coque vide trop légère.

Contrairement à d’autres souris gaming qui poussent l’ergonomie à mettre un renfoncement sous le pouce pour guider les doigts vers les boutons latéraux, la G203 a une forme “pleine” et ovale qui n’est cependant pas un problème (que l’on soit “palm” ou « claw”). Les deux boutons sont tout autant accessibles, quoique légèrement plus haut. On a juste une impression de “plus massif” dans la main.

Au niveau du capteur, vous vous doutez que pour le prix, on ne monte pas à des valeurs démentielles comme nous le promettent d’autres marques et on serait en droit de se demander si le capteur de cette Logitech tient la cadence. Le capteur propriétaire du G203 Lightsync monte jusqu’à 8000 dpi et d’une précision jusqu’à 200 pouces par seconde. Rien d’incroyable ici mais tout à fait suffisant pour ce qu’on peut lui demander.

Vient enfin la spécificité de cette édition Lightsync, à savoir l’éclairage RVB. Ceux-ci sont au nombre de deux, à savoir le logo sur la face supérieure et un liseré sur l’arrière de la souris. Vous pouvez néanmoins définir 3 zones d’éclairage sur cette dernière partie à savoir l’arrière et les deux côtés, mais pas la couleur du logo, qui elle s’adaptera aux couleurs du liseré.

Il s’agit donc ici d’une mise à niveau de la souris précédente de chez Logitech (unicolore et moins chère) et si les possesseurs actuels de la Prodigy ne verront sans doute pas réellement de motif de remplacement de leur souris, les nouveaux venus ont ici un objet solide, et très abordable de qualité Logitech.

Comme toute souris gaming qui se respecte, la G203 est personnalisable via le logiciel de Logitech G Hub, que la relative simplicité de la souris rend très intuitif à utiliser. Modifier les 4 pré-réglages des DPI, modifier l’éclairage ou modifier le comportement des touches, cela se fait rapidement et simplement, et le logiciel gère de surcroît plusieurs profils, mais qui ne sont pas mémorisés dans la souris, mais bien via le programme. C’est d’ailleurs sans doute le principal reproche que l’on pourrait formuler pour la G203 Lightsync.

Logitech G203 Lightsync

Titiks

Design
Ergonomie
Robustesse
Customisation
Prix

En bref

Au final, il s’agit d’une très bonne souris d’entrée de gamme pour le jeu PC, avec un minimum de personnalisation simple, adaptée au style “claw” ou “palm” malgré sa taille et de qualité Logitech. Un choix de raison pour un budget des plus raisonnable.

4.3

Show Full Content

About Author View Posts

Xavier Henry - Titiks
Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.

Previous PlayStation Plus : en octobre, ça sera Need for Speed : Payback et Vampyr
Next Test : Power Rangers Battle for the Grid 2.0 – Un retour gagnant

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Test Fallen Legion : Sins of an Empire – Un RPG atypique

17/08/2017
Close