Test : Razer Raion

La manette des jeux de combats

Pardonnez cette entrée en matière peu conventionnelle, mais AH BORDEL ENFIN ! Plusieurs manettes sont passées entre nos mains depuis quelques temps et si toutes ont de belles qualités, un défaut majeur à mes yeux leur était pourtant commun : une bonne croix directionnelle pour enchaîner les combos sur Street Fighter V. Et voilà que Razer sort la Raion pour PS4.

Là, vous venez de cligner des yeux plusieurs fois. vous ne rêvez pas : aucun stick à l’horizon

Quart de cercle avant

Que voulez-vous, je ne fais pas partie de ceux qui ont fait leurs gammes dans les salles d’arcade, mais plutôt à la maison avec les D-Pad de l’époque sur consoles de salon. Passer à un stick arcade a été pour moi une expérience frustrante, et peiner énormément pour sortir des manipulations simples au D-Pad a fini par me faire ranger l’accessoire et revenir vers la Duaslshock 4 faute de mieux. Que les puristes rigolent, mais une fois les réflexes bien ancrés dans les doigts, il est très compliqué de modifier sa façon de jouer et de redevenir efficace.

Un placement audacieux des boutons, façon stick arcade, mais idéal pour les jeux de combat

Une fois n’est pas coutume, Razer sort un produit qui va sans doute à contre-courant des contrôleurs à tout faire de l’e-sport et qui ne s’adresse qu’aux joueurs comme moi : la manette PS4 Razer Raion qui ne dispose d’aucun stick analogique, mais d’une unique croix directionnelle et de 6 gros boutons. On se croirait en face de la manette 6 boutons de la MegaDrive, voire de l’excellent pad Saturn (et ça me met en joie), taillé pour les jeux de baston en 2D (et ce n’est pas ce qu’il manque sur PS4, de Street Fighter V à Dragon Ball FighterZ en passant par Tekken 7, Mortal Kombat XI, Injustice 2 et Under Night In-Birth Exe: Late[st] pour en citer quelques-uns).

Câblée pour éviter les soucis de batterie et les éventuelles latences, la Raion présente 6 gros boutons marqués Playstation (R1 et R2 étant en façade et sur les tranches) et un pavé directionnel à 8 directions pour entrer des diagonales rapidement mais qui peut aussi se bloquer à 4 en cas de besoin, tandis que les boutons de façade utilisent les commutateurs jaunes de la marque et la manette a été travaillée conjointement avec Mark « Markman » Julio, référence au niveau des sticks et directeur du développement commercial pour l’EVO. 

Quelques options utiles, comme bloquer les touches parasites sont disponibles sous la manette

Des interrupteurs sous la manette permettent en autre de passer en mode “Compétition” et désactivent certaines touches pour éviter de sortir du jeu en cas de mauvaise frappe (comme sur la touche PS par exemple). Autant dire que niveau matériel et conception, la marque rassure, même si le tarif pour une manette qui ne servira qu’aux jeux de combat (à moins que vous n’aimiez les défis) atteint les 100€ pour une finition plastique un peu brute.

Attention tout de même car si la manette fonctionne sur PC, ce n’est pas le cas de la prise jack, comme souvent avec les manettes labellisées Playstation.

On reste tout de même sur un produit de niche, car pour ce prix, on trouve déjà des sticks arcade valables, voire des manettes d’autres constructeurs bien moins onéreuses. Il faut vraiment être un gros joueur de jeux de combats sur Playstation et à la recherche d’une bonne croix directionnelle pour se tourner vers la Razer Raion. Cela fait déjà pas mal de conditions pour débourser les 100€ demandés pour le matériel. Néanmoins, il faut avouer qu’une fois en main, la Razer Raion excelle réellement dans les jeux de combat.

Temps de lecture : environ 4 minutes

Razer Raion

  • Fabriquant Razer
  • Type Manette pour jeux de combat
  • Support PS4/PC
  • Prix 99,99€
Commentaires Facebook
Catégories
Tests matériel
Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Autres articles jeux vidéo