Et oui, un nouveau test de Persona 5 Royal arrive dans nos pages. “Encore ?” vous direz-vous à raison, mais la sortie de la licence sur Switch vaut sans doute qu’on en reparle un peu, avant l’arrivée des épisodes 3 FES et 4 Golden sur les nouvelles plateformes.


Persona 5 Royal


Supports : Switch

Genre : JRPG

Date de sortie : 21 Octobre 2022

Editeur : SEGA

Développeur : Atlus

Multijoueurs : Non


Je souhaite aux joueurs Switch de découvrir Persona 5 Royale en mode portable


  • Fluide
  • Adapté au format et rythme portable
  • Des temps de chargement plus long
  • RAS depuis la version Royale
  • Les cinématiques en 720p

Take your Heart

“Quand on aime, on ne compte pas”, doit-on se dire chez Atlus. Il faut dire que chaque version de Persona depuis le troisième épisode fait l’objet d’une ressortie améliorée quelques mois plus tard. Cela dit, c’est un procédé assez japonais, que l’on a déjà connu avec les Kingdom Hearts “Final Mix” et autres Final Fantasy “Last Mission”. Ici, il est surtout question de voir arriver Persona 5 Royal – l’un des meilleurs RPG de ces dernières années – sur Nintendo Switch. Et croyez-le ou non, tout attaché que je sois à ma Playstation, cette version Nintendo risque d’être tout simplement la meilleure à se procurer.

Non pas que le titre possède de nouveaux donjons ou personnages comparativement à la version Royale précédente – c’est juste un portage – mais la licence Persona nouvelle génération se prête admirablement bien au jeu nomade. Son découpage en journée de cours peut s’apprécier le matin dans les transports, à la pause de midi et le soir sous la couette pour une exploration de donjon.

C’est d’ailleurs ainsi que j’avais redécouvert Persona 4 Golden, après un premier essai infructueux sur PS2. Que l’on soit d’accord ou non avec moi, Persona 4 Golden a été pour moi l’un des meilleur moment vidéoludique de cette décennie. Le moment s’y prêtait sans doute assez bien, avec juste assez de temps pour me lancer dans un donjon en soirée, et juste ce qu’il fallait en journée pour gérer les activités annexes et les Social Links. Et je dois sans doute cette expérience mémorable à ma chère PSVita (toujours en activité aujourd’hui, soit dit en passant), qui m’accompagnait partout.

Je souhaite donc aux joueurs Switch de découvrir Persona 5 (mais surtout le 4, qui possède cette aura de petite pépite que ne déploie pas la superproduction Persona 5) dans les mêmes conditions.

Visuellement, le titre n’a pas à rougir de la comparaison. il fait dire que d’un strict point de vue technique, Persona 5 Royal n’a rien de très complexe, si ce n’est une ribambelle d’effets visuels explosifs. Ils font parfaitement oublier l’étroitesse de la majorité des environnements et les innombrables allers-retours dans les mêmes lieux, voire les nombreux passages où le joueur est passif. On y voit aussi une certaine différence dans les temps de chargement, plus importants sur Switch que sur les autres supports, sans toutefois être énervants. 

Mais ce n’est pas grave : je préfère largement cela à l’essai infructueux de Shin Megami Tenseï V sorti l’année dernière. Ce dernier n’avait pas vraiment réussi sa transition, entre faux monde ouvert à la japonaise, et design à mi-chemin entre la sobriété d’un SMT et le joyeux bordel d’un Persona. Si le système de combat était une fois de plus de qualité, le ton et le rythme n’avaient pas réussi à retenir mon intérêt.

Entre nous, j’espère vraiment qu’Atlus prépare en secret un vrai et beau remake de l’incroyable Persona 2 Innocent sin / Eternal Punishment (sincèrement, vous n’êtes pas prêts) à minima avec le moteur de Persona 4 Golden.

Je ne vais pas vous refaire le test de P5R, j’en ai déjà largement parlé dans l’article consacré à Persona 5, et à sa version Royal sortie un an plus tard, et je préfère vous y renvoyer plutôt que de raconter les mêmes choses.

Persona 5 Royal

Titiks

L’avis de Titiks sur Switch

En Bref

Cette version Switch est-elle indispensable ? Certes non, mais elle a le mérite de proposer une version nomade à un excellent titre qui peut se déguster au jour le jour, dans des sessions adaptables, même en moins haute résolution. Si cela peut permettre à de nouveaux joueurs de le découvrir comme j’ai pu le faire avec le 4ème épisode, et constituer une porte d’entrée plus abordable avant l’arrivée des épisodes précédents, je ne peux que m’en réjouir et vous le conseiller !

4
Show Full Content

About Author View Posts

Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Retrouvez-moi sur Twitch @un_daron_dans_le_game et sur Twitter.

Previous Ys IX: Monstrum Nox a été annoncé sur PlayStation 5
Next Test :  Star Trek Prodigy : Supernova – L’ultime frontière pour les jeunes

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Concrete Genie se montre pendant 17 minutes

08/10/2019
Close