Test : Pawarumi – L’ambiance péruvienne version Shoot’em up !

Saurez-vous abattre tous les ennemis qui se dressent devant vous ?

Pawarumi nous transporte dans un univers futuriste aux accents technologiques et pré-colombien. Vous commandez un vaisseau super puissant et devrez vous frayer un chemin à travers 5 niveaux. Sorti de l’imagination du studio bordelais Manufacture 43, ce jeu rappelle les glorieux Shoot’em Up de la défunte Dreamcast que l’on adore tous. 

Partons à la découverte d’un monde coloré !

Trois pouvoirs divins d’annihilation

Dans l’univers de Pawarumi, le Conseil est votre antagoniste et ce dernier est à la tête de toutes les nations. Le Conseil dispose d’une armée puissante que votre personnage prénommé Axo devra vaincre grâce à ses talents de pilote émérite. Votre pilote parviendra à ses fins grâce à son vaisseau, le Chukaru qui est à la fine pointe de la technologie et qui possède 3 armes divines :

  • Le Serpent : De nombreux tirs qui peuvent être efficaces sur plusieurs ennemis à bout portant ou sur un seul à distance.
  • Le Condor : Un faisceau laser qui est capable de traverser plusieurs vaisseaux à la fois.
  • Le Jaguar : Des missiles qui se verrouillent sur leurs cibles.

Ces trois pouvoirs peuvent également se combiner afin de créer une attaque dévastatrice ! 

Le gameplay est simplifié puisque vous n’avez qu’à choisir une arme et tirer sur vos ennemis. Cependant, c’est un système de couleur inspiré par le pierre-feuille-ciseaux (surnommé Trinity) qui déterminera le type de dégâts infligés. Si vous tapez sur un ennemi qui est de la même couleur que votre arme, vous réparez vos boucliers. Si vous voulez doubler vos attaques, sachez que le bleu est plus fort que le vert qui est plus fort que le rouge qui est lui-même plus fort que le bleu. Si vous voulez charger votre attaque spéciale, c’est le contraire! Chacune des armes s’active en appuyant sur un bouton de votre manette. C’est simple et efficace, mais encore faut-il être en mesure de se rappeler sur quelle touche appuyer tandis que vous êtes bombardé par des dizaines d’engins animés.

Booster son bouclier, écraser ses ennemis ou charger son attaque spéciale. Tel sera votre dilemme.

Une atmosphère réussie

En choisissant de se laisser inspirer par les civilisations pré-colombiennes, les développeurs ont pu s’approprier des éléments visuels qui nous sont bien connus tout en y mettant leur propre patte graphique. La musique qui accompagne le soft est prenante et parfaitement orchestrée avec des accents de flûte qui nous rappellent les montagnes du Pérou, accompagnés par un rock puissant. Certains morceaux épiques amèneront du changement dans cette BO équilibrée. Le rythme du jeu est varié et comporte des passages rapides et d’autres plus lents.

Vous aurez d’ailleurs la chance de découvrir l’histoire de Pawarumi entre chaque niveau, pendant les temps de chargement. Voilà donc un bon point qui contribuera à vous tenir en haleine jusqu’à la fin du cinquième et dernier niveau. Le seul bémol à noter est que le portage sur la Switch n’est pas entièrement fluide. Certaines saccades et chutes de framerate sont à déplorer en mode télé et de manière moins notable en mode portable pendant les cinématiques. De plus, l’écran tactile et la détection de mouvement ne sont pas utilisés dans Pawarumi.

Les illustrations sont de très bonne factures !

Des défis et du plaisir

L’intérêt d’un Shmup dépend de son accessibilité et de sa difficulté. Pawarumi s’adresse autant aux novices qu’aux joueurs aguerris de ce genre. Votre mémoire est mise à contribution dès le premier niveau. En effet, il faut s’habituer aux commandes et apprendre le déroulement du scrolling vertical. De nombreux runs sont nécessaires avant de pouvoir espérer se tailler une place dans les highscores, mais c’est exactement ce que l’on demande à ce genre de jeu.

Le boss est vaincu ! Hourra !

Conclusion

Grâce à sa mécanique Trinity, Pawarumi se démarque des autres jeux du même genre. L’histoire qui enrobe le tout est bien ficelée et rendra vos sessions de jeu plus agréables. Grâce au mode portable de la Switch, vous pourrez vous entraîner où que vous soyez afin d’en mettre plein la vue à vos amis. Nous ne pouvons que vous conseiller de nous accompagner à bord du Chukaru ! D’autant que la science-fiction rencontre les civilisations précolombiennes bien connues avec ses pyramides et les totems tout en incluant des références à la pop culture (Dune, Indiana Jones et même Stargate). On peut donc dire que c’est comme si la science-fiction avait rencontré les civilisations précolombiennes et c’est un heureux mariage!

L’action du jeu est vraiment prenante.

Temps de lecture : environ 4 minutes

Pawarumi

  • Développeurs Manufacture 43
  • Type Shoot’em up
  • Support Switch, XB1, PC
  • Sortie 25 Juillet 2019
Pawarumi à notre sauce
8/10
Pawarumi à notre sauce
Y'a bon
  • Facile à prendre en main
  • Un univers éclaté et prenant
  • La bande son est vraiment sympa
Beuuuuwark
  • Les ralentissements pendant les temps de chargement
  • On a vite fait le tour
  • TECHNIQUE
    7/10
  • ERGONOMIE
    9/10
  • ESTHÉTIQUE
    9/10
  • AUDIO
    9/10
  • CONTENU
    7/10
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
Autres articles jeux vidéo