Avec PXLBBQ, les éditeurs de jeux nous permettent de voir arriver les perles de la nouvelle génération. Votre serviteur s’étant équipé pour pouvoir suivre cette nouvelle étape dans la vie vidéoludique, nous allons tous ensemble nous plonger dans ces premiers jeux qui font le pont entre deux générations de machines qui ont, à leur manière, marqué l’histoire. 

Assassin’s Creed Valhalla : Des performances pures bien meilleures, mais sans plus.

Si le titre pourrait passer pour négatif de prime abord, il n’en est rien. En passant de la Xbox One X à la Xbox Series X, c’est dans le domaine de la technique pure et dure et du confort de jeu que le dernier né d’Ubisoft tire son épingle du jeu. Temps de chargement grandement raccourcis et une petite mise à niveau graphique plus tard, on a fait le tour de la question. Mais à mon sens c’est un excellent moyen de faire une transition en douceur pour ceux qui voudraient prendre leur temps.

[Notre test complet d’Assassin’s Creed Valhalla est par ici.]

De petites améliorations ici et là, c’est toujours bienvenue.

Watch_Dogs Legion : Les deux pieds dedans avec DedSec !

On continue avec Ubisoft et Watch_Dogs Legion qui, il faut le reconnaître, a été très certainement développé pour vivre à fond sur les nouvelles machines. La gestion de la lumière, les graphismes améliorés, les réflexions dans l’eau et sur les matières, tout est fait pour vous en mettre plein les yeux. Là aussi, la transition s’est faite sur les machines de Microsoft et le passage a été remarqué. Même si on a tous hâte de voir ce que donneront les jeux qui utiliseront le plein potentiel des nouvelles machines, c’est avec ce jeu que le l’expression « nouvelle génération » a pris son sens.

[Notre test complet de Watch_Dogs Legion est par ici.]

Visuellement très beau, Watch Dogs Legion s’apprécie encore plus sur la next gen.

Dirt 5 : Une transition pas si voyante que ça.

En passant de la PS4 à la PS5, le dernier né de la série n’a pas cassé la nuque dans sa jouabilité. Bien sûr, les aspects d’améliorations techniques sont là, mais c’est pas la panacée. De la fluidité, moins de temps de chargements et c’est tout. Malgré tout, la PS5 offre enfin une manette capable de jouer les premiers rôles dans un jeu de course et à titre personnel, ça fait 20 ans que j’attends ça. La manette est bien lestée, les vibrations sont bien rendues et puissantes (même si elles sont réglables) et c’est un excellent point à souligner.

[Notre test complet de Dirt 5 est par ici.]

On prend plaisir à rouler manette en mains sur la PS5.

Globalement, les nouvelles consoles sont de très bonne facture !

Après une semaine d’utilisation on peut voir que les solutions prises par Sony et Microsoft sont plutôt bonnes. La PS5 tranche un peu plus que sa devancière en matière d’utilisation et d’ergonomie et d’interface bien que la PS4 n’ait pas disparu. Du côté de la Xbox One X et sa descendante, on doit souligner qu’elles ont la même interface car Microsoft a fait le choix de mettre à jour l’environnement de l’ancienne console pour la rendre identique à la nouvelle et ainsi en faciliter la prise en main. Voir que des philosophie différentes amènent à un plaisir de jeu très bon me conforte dans l’idée que cette itération des consoles est une continuité plutôt qu’une révolution, mais c’est clairement dans l’air du temps.

En définitive, le test de passage est réussi dans les deux cas.

Show Full Content
Previous Test: Oceanhorn 2: Knights of the Lost Realm
Next Test : Qui veut gagner des millions ? – Les derniers maux

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Patapon 2 Remastered déboulera sur PS4 le 30 janvier

27/01/2020
Close