Late Shift | Test

Matt manque de bol

Temps de lecture : environ 3 minutes

Sorti de nulle part, cette fois encore par les bons soins de Wales Interactive (qu’on commence à aimer vraiment beaucoup), Late Shift dépoussière le jeu FMV anglais. Après l’excellent et inattendu The Bunker, c’est au tour d’un pauvre valet de parking révisant tranquillement ses maths d’être le héros involontaire d’une aventure d’une nuit.

Matt

Les choix les plus anodins peuvent avoir des répercussions plus loin dans le jeu

Je ne sais pas si vous vous rendez compte du cran qu’il faut pour investir dans des jeux FMV en 2017, alors que le genre se traîne des casseroles depuis plus de 20 ans (même si nous y sommes attachés). Mais la décision ne semble pas totalement dénuée de bon sens à une époque où les séries de qualité inondent nos écrans. Car il n’est plus question ici de jeux vidéo filmés de piètre manière, joués par des acteurs de quatrième zone et doublés par vos petits voisins. Non, le FMV a regagné en noblesse ces derniers temps et Late Shift propose une aventure d’une très grande qualité visuelle, avec un bon jeu d’acteur et une VO anglaise absolument délicieuse. Alors oui, j’ai dit “délicieuse” comme un bobo-hipster-sérievore, mais que voulez-vous, j’adore les séries anglaises, tellement plus agréables à l’oreille que leurs homologues américaines. Mais revenons à notre pauvre garçon nommé Matt qui désirait réviser tranquillement ses examens, dans la loge d’un parking souterrain.

Late Shift propose une production de haute volée et est une belle évolution d’un genre ringardisé dans les années 90.

Quand une jolie blonde vient lui réclamer des clés de manière peu conventionnelles, Matt remarque quelque chose d’étrange dans les recoins du parking. Et c’est là que tout dérape. Il sera forcé de participer à un vol audacieux lors d’une soirée de vente aux enchères en compagnie d’une bande d’escrocs bien organisée. Peut-être même trop.

La nuit va prendre un tournant intéressant et inattendu

Choose your Fate

La spécificité de Late Shift est de proposer un véritable film interactif. Il n’y aura pas de séquence de récolte ou de combinaison d’objets, ni de point’n click. Mais que faisons-nous alors ? Et bien on décide. On décide même très souvent, dans l’urgence. Très régulièrement, le jeu vous propose deux solutions en un temps très limité, sans que le film ne s’arrête. Et l’illusion est parfaite, puisque tout, depuis le jeu des acteurs à l’enchaînement des scènes ou dans la bande sonore, reste d’une fluidité exemplaire. Les choix revêtent une grande importance puisque Late Shift propose pas moins de 7 fins différentes. Alors bien entendu, l’histoire globale ne change pas, mais se modifie en temps réel pour aboutir à différents passages et façons de résoudre les problèmes.

Chérie, ça va trancher

C’est un peu comme se trouver au cinéma et d’avoir dans la main une télécommande qui vous donne le pouvoir de contrôler les choix du héros à l’écran. On peut alors se repasser le film plusieurs fois en espérant visionner de nouveaux passages. C’est même carrément le cas puisque il est même possible dans certains cinémas à travers le monde (dont plusieurs en France) de participer à une séance collective sur grand écran, influant sur les choix à l’aide d’une application Smartphone.

L’aventure de Late Shift s’apparente à un film d’environ 1h30, mené sans temps mort et a, pour ainsi dire, ravit le spectateur que je suis. La performance de Joe Sowerbutts dans le rôle de Matt est juste parfaite (et sans doublage français, on profite bien), tout comme celle d’Haruka Abe, que vous avez peut-être déjà vu dans le clip “Rather Be” de Clean Bandit ou dans la série NBC Emerald City. On a réellement l’impression de façonner l’histoire suivant les très nombreux choix, et les conséquences sont visibles aussi bien à court terme que sur la longueur.

Les choses peuvent bien se dérouler… ou pas du tout

La rejouabilité est donc excellente et c’est même un titre à regarder/jouer à plusieurs, car le rythme n’est jamais interrompu par des phases d’attente ou de réflexion. Tout va vite, les décisions sont importantes et si le déroulé de la nuit suit une trame précise, les variations offrent une lecture des événements complètement différente. Car évidemment, une fois l’histoire terminée une première fois, vos choix seront forcément différents la partie suivante…

Conclusion

Late Shift propose une belle évolution d’un genre ringardisé dans les années 90. Véritable film interactif, rempli de choix à faire dans l’urgence et disposant de plusieurs conclusions différentes. Esthétiquement très soigné et profitant du charme de ses acteurs anglais, on a ici une production de haute volée pour le genre !

Late Shift

  • Développeurs Wales Interactive
  • Type FMV
  • Support PS4, PC, Xbox One, IOS
  • Sortie 18 Avril 2017
Late Shift à notre sauce
9.8
Late Shift à notre sauce
Y'a bon
  • Visuellement superbe
  • La touche anglaise fait mouche
  • Des choix constants à faire rapidement
  • Un vrai sentiment de contrôle sur les événements
Beuuuuwark
  • Les premières minutes sur des rails
  • Technique
    10
  • Esthétique
    10
  • Ergonomie
    10
  • Audio
    10
  • Contenu
    9
Commentaires Facebook
Catégories
Tests
Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Autres articles jeux vidéo
Dernier podcast: JV

Dans le même genre