C’est la mode des versions “Mini” chez Razer et c’est maintenant au tour du clavier Huntsman de se faire rapetisser de 40% pour nous faire gagner de la place sur nos bureaux et dans nos sacs. Un clavier qui se passe de pavé numérique et de touches fléchées, mais qui parvient à ne pas faire de concession, c’est possible ? C’est ce qu’on va voir avec le Razer Huntsman Mini.

Sérieusement même la boîte est minuscule

60%

Pour résumer, il s’agit d’une version 60% du Huntsman Tournament Edition, qui – à ce que j’ai pu lire à gauche et à droite – a remporté assez de succès sur la scène e-sport l’année dernière. L’opportunité pour le constructeur de proposer ici une version plus “portable” (comprenez par là “à-même d’être flanquée dans un sac”) avec ce Huntsman Mini. Nous voilà donc avec un clavier compact, flanqué de switches optiques, de touches à double injection PBT, d’une mémoire intégrée, d’un câble tressé détachable en USB-C et le tout avec la gestion des effets lumineux via Razer Chroma. L’est pas belle la vie ?

Rassurez-vous on va détailler un peu tout ça.

A commencer par la notion de 60%, qui est différente du format TKL (Ten Key Less) qui supprime seulement le pavé numérique. Personnellement, j’utilise la majeure partie du temps mon clavier comme outils de bureautique, donc si c’est aussi votre cas, passez votre chemin car les concessions sont trop grandes pour qu’il remplisse son office, comme on dit. Mais nous ne sommes pas là pour parler dactylo, mais jeu vidéo, et à ce niveau, la taille du clavier ne devient plus un problème.

La définition de 60%

Il s’agit en effet d’un clavier qui se passe du pavé numérique ainsi que des touches fléchées (et des touches Home, PgeUp, Delete…) pour se concentrer sur l’essentiel et ramener l’encombrement au minimum. Vous y trouverez toutes les touches d’un clavier ordinaire: les touches alphanumériques, les touches système primaires comme les deux touches Ctrl et deux touches Alt et la touche Windows. Le reste se trouve en fonction secondaire.

Concrètement, le Huntsman Mini mesure 293.3mm sur 103.3mm pour une épaisseur de 36.8mm. Je pense qu’il s’agit ici du plus petit clavier gaming d’une grande marque à ce jour.

La bonne nouvelle c’est que Razer a utilisé la touche Fn pour activer des fonctions secondaires, visibles sur les tranches des touches concernées. Ainsi, vous pouvez accéder aisément aux fonctions “manquantes” du clavier via l’activation de la touche Fn. Celle-ci a même la bonne idée de ne laisser allumées que les touches actives secondaires du clavier. Avec un peu d’entraînement, la gestion devient intuitive et votre mémoire musculaire s’adapte somme toute rapidement.

Pour les switchs optiques, c’est plus simple : en effet, à la place d’avoir une activation des touches matérielles via un “clic”, les touches sont équipées d’un petit faisceau lumineux qui une fois brisé par une courte (1.5mm pour le modèle clicky, 1mm pour le linéaire) et légère pression (45gr) sur la touche, active sa fonction. En somme, c’est très très réactif et rassurez-vous, il s’agit bien d’un clavier “clicky”, vous aurez donc bien le bruit caractéristique de l’activation de la touche, même si il est moins bruyant que les claviers mécaniques standards. Selon Razer, ces switchs sont plus durables et plus rapides que les Cherry MX traditionnels, ce qui les rend parfaits pour l’e-sport. 

Passons à la qualité des touches elles-même puisqu’il s’agit de touches à double injection PBT et que dit comme ça, ça peut paraître obscur à une bonne partie d’entre-vous. En somme, c’est la meilleure qualité qui soit pour des touches de clavier et la principale raison est que cela évite le phénomène de patinage des touches les plus utilisées de votre clavier, qui deviennent lissent et à force d’être employée. En effet, les claviers peuvent être réalisés soit en ABS ou en PBT. L’ABS (acrylonitrile butadiène styrène), est le plastique standard qui équipe une vaste majorité des claviers du marché. Il est moins cher car fond à une température plus basse que le PBT, et se retrouve donc bien plus présent sur nos claviers.

Les touches PBT sont pratiquement inusables

Le PBT (polytéréphtalate de butylène), est un plastique utilisé seulement dans des claviers haut de gamme et fond à une température supérieure de 100° par rapport à celle de l’ABS, ce qui engendre un surcoût assez important compte-tenu du nombre de touches à réaliser et de l’énergie à déployer pour atteindre la bonne température. Mais il présente un gros avantage : le PBT est plus dense, plus dur et plus résistant à l’abrasion. Il ne réagit pas au gras de la main ni avec l’acétone et surtout ne s’oxyde pas. La lettre est formée par un plastique blanc incrusté et non peinte sur la touche, tandis que la coque est formée par un second plastique noir autour de la lettre. Le seul moyen d’effacer le marquage, c’est donc d’user le plastique noir sur une épaisseur de 0.3 mm.

La conception matérielle indique donc qu’on est en présence d’un outil haut de gamme. La construction en aluminium par-dessus le plastique contribue également à cette impression d’autant que le clavier – pour sa taille – conserve un poids de 458 grammes qui rassure sur sa solidité. Toutefois, le matériel a un prix, puisqu’il est commercialisé entre 120€ et 130€ suivant le modèle de switch (violets cliquables ou optiques linéaires rouges).

Le cable USB-C est détachable et remplaçable par n’importe quel autre câble USB-C

Les touches du clavier sont remplaçables et interchangeables avec les packs que vous pouvez acheter chez Razer en noir, blanc, vert et rose, mais aussi avec des modèles standards – pour un résultat visuel sans doute moins convaincant) tandis que le clavier est disponible en noir et mercure (blanc), dans les deux variantes de switchs optiques, cliquables ou linéaires.

Si vous avez l’habitude de travailler avec un clavier sur un ordinateur portable, passer à ce clavier à 60% est plus facile que de passer à un clavier de jeu normal, le niveau de course des doigts étant assez proche. .

Ce clavier annonce une durée de vie de 100 millions de frappes, et intègre jusqu’à 5 profils avec différentes combinaisons de touches – avec le logiciel de Razer bien entendu et la personnalisation Hypershift. Le fait que le clavier intègre une mémoire pour stocker sa configuration est un gros plus à mon sens. Pour finir, rappelons que le câble tressé est complètement détachable et se connecte au clavier en USB-C. Utile pour le transport donc mais aussi totalement remplaçable en cas de perte ou de dégradation. Il est également possible de relever le clavier via des pieds situés en-dessous, sur deux hauteurs différentes (6° et 9°) pour plus de confort.

En tant que clavier Razer, le Huntsman Mini prend en charge le logiciel Synapse et vous donne la possibilité de remapper ses touches, de configurer l’éclairage RVB et d’enregistrer les profils de configuration spécifiques au logiciel. Vous pouvez enregistrer jusqu’à cinq profils à transporter dans la mémoire embarquée du Huntsman Mini, ajoutant à la portabilité pratique du clavier. Mais notez néanmoins que les fonctionnalités placées sur les tranches ne sont pas pas personnalisables via le logiciel, ce qui est un peu dommage.

Et pour finir, si jamais vous vous posiez la question, le clavier est bien compatible avec les consoles, suivant la prise en charge des jeux.

Razer Huntsman Mini

L’avis de Tikiks

Design
Ergonomie
Robustesse
Customisation
Prix

En bref

Doté de switchs optiques rapides, réactifs et fiables, de touches épaisses PBT robustes et hautement personnalisables via Synapse tout en conservant 5 profils différents en mémoire, le clavier Razer Huntsman Mini économise de l’espace tout en offrant ce dont les joueurs ont besoin en terme de portabilité et d’efficacité.

4.3
Show Full Content

About Author View Posts

Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Retrouvez-moi sur Twitch @un_daron_dans_le_game et sur Twitter.

Previous Monster Crown dépasse son succès Kickstarter en moins de 72 heures d’accès anticipé sur Steam
Next C’est le million pour Greedfall

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Bulletstorm : Duke of Switch Edition dégaine ses armes sur #NintendoSwitch

28/03/2019
Close