Murderous Muses est le quatrième jeu vidéo de D’Avekki Studios, créateur et éditeur de The Infectious Madness of Doctor Dekker, The Shapeshifting Detective et Dark Nights with Poe and Munro. Il s’agit de trois jeux FMV que j’avais adoré et dont on retrouve ici quelques visages connus.


Murderous Muses


Supports : PC, PS4, XBox One, Switch

Genre : FMV

Date de sortie : 12 avril 2023

Editeur : D’Avekki Studio

Développeur : D’Avekki Studios

Multijoueurs : Non


L’ajout d’un gameplay au genre FMV est louable, mais alourdi ici l’excellent travail narratif et les performances des acteurs de ce nouveau jeu d’enquête.


  • Excellent jeu d’acteur
  • Énorme quantité de contenu (588 extraits)
  • Un tueur aléatoire à chaque partie
  • Un leu qui fascine par son malaise ambiant et ses secrets
  • Des petits à-côtés
  • Pip 😀
  • Pas de carnet pour consigner la partie
  • Souvent obscur dans ses objectifs « de jeu »
  • Le hasard semble trop déterminant dans la résolution du meurtre

Les pinceaux de Mordechai

Un meurtre étrange, six suspects et une galerie d’art hantée pendant trois jours et trois nuits. Qui est le coupable ? Dans cette nouvelle enquête, les développeurs adoptent une approche assez radicalement différente de leurs précédents titres. Analyser des séquences vidéos est maintenant associé à un monde en 3D et où le coupable n’est pas prédéterminé. Murderous Muses est censément rejouable à l’infini, car chaque partie peut produire des séquences différentes et un coupable différent.

Mordechai Grey, un peintre réputé, a été assassiné récemment. En examinant les interrogatoires de la police et les centaines de conversations que Grey lui-même a eues avec chacun des six coupables potentiels, le joueur doit découvrir qui est son assassin. En tant que gardien temporaire de la galerie d’Argenta, la galerie d’art qui accueille une exposition de Grey, vous disposez de trois jours et trois nuits pour y parvenir. Chaque jour représente une nouvelle phase de l’enquête sur le meurtre. Car à chaque fois que la nuit s’achève, une nouvelle aile de la galerie devient disponible où vous pourrez recueillir de nouvelles informations, pour finalement inculper l’une des six personnes interrogées.

Pour parvenir à la bonne conclusion, vous devez recueillir de nombreuses informations de base, tant sur les suspects que sur les circonstances exactes du crime. Tout se passe sur la petite île isolée de Mirlhaven, où l’on découvre rapidement que des forces surnaturelles sont à l’œuvre. Comme le reste des habitants, de nombreux suspects se délectent volontiers du macabre ou de l’occulte, et tous ont un passé sombre ou un côté espiègle. Ils le font d’ailleurs savoir sans détour, ce qui les rend naturellement tous aussi suspects les uns que les autres.

Comme vous vous en doutez, les personnages à interroger ne sont pas immédiatement considérés comme les plus normaux. Xavier a échoué comme chirurgien avant de devenir horloger, et Mme Myers semble aimer un peu trop son travail de commissaire à la justice. La pétillante Lilith gagne sa vie comme croque-mort et aime l’odeur des cadavres, quant à Otto, quand il ne court pas les spectacles avec sa marionnette Pip, il est connu pour être un coureur de jupons. Ou encore Monday, une star du tennis prétentieuse et à l’origine étrange. Enfin, Dominique est une superbe et attirante danseuse. Vous avez donc ici une belle brochette de profils étranges et un peu malades… mais un seul assassin.

Mais avant cela, le jeu commence par une tâche très simple : récupérer tous les tableaux dans les caisses éparpillées dans les salles d’exposition de la galerie. Vous devez accrocher chaque tableau au mur en vous référant à son titre. Cela demande un peu d’exploration et de déduction, mais comme le bouton permettant de lire la description audio s’active uniquement lorsque vous placer le bon tableau au bon endroit, il est pratiquement impossible d’échouer ou de tourner en rond.

Une fois la tâche accomplie, vous pouvez utiliser l’écran du comptoir pour terminer la journée ou la nuit, ce qui fait basculer la galerie dans une autre dimension, un peu à la manière d’un Twilight Zone. De nouvelles zones d’exposition sont libérées avec des mots thématiques spécifiques accrochés sur des panneaux au mur, comme la vengeance, le désir ou le pouvoir.

Vous devez relier chaque suspect à ces thèmes par le biais de sa peinture, après quoi une vidéo démarre dans lequel le suspect révèle à Mordechai Grey quelque chose en rapport avec ce thème. Si vous parvenez à extraire tout ce qu’un suspect a à dire, il devient également possible de voir l’interrogatoire de la police.

Pour trouver toutes les combinaisons possibles, qui sont différentes à chaque fois, il faut être persévérant et avoir une bonne mémoire. En effet, il n’y a pas de journal qui indique les choses que vous avez déjà essayées ou où les choses déjà dites sont listées dans le texte. Lorsque vous souhaitez mettre fin à la série de questions, vous devez activer le moniteur au comptoir, ce qui met fin à la journée ou à la nuit et il n’est pas possible de revenir en arrière. Il faut donc veiller à avoir tout examiné aussi minutieusement que possible.

Le jeu contenant pas loin de 600 extraits vidéo, il y a quelques autres activités à débloquer via toutes sortes d’énigmes, qui peuvent à leur tour apporter un autre éclairage sur la question. Vous pouvez jouer au Memory ou au Mastermind avec des symboles, ou appeler un numéro spécial pour recevoir de l’aide. Lorsque vous trouvez la solution ou gagnez le jeu, vous obtenez des objets tels qu’une clé ou une urne. Seulement, le jeu ne vous explique pas grand chose à ce niveau, et il m’est arrivé de rester planté devant un élément, comme un bébé devant un casse-tête, sans comprendre ce qu’on attendait de moi.

C’est un peu le cas des perles rouges, que l’on récupère après quelques actions pertinentes, sur un établi. Lorsque vous aurez collecté six de ces billes, vous pourrez commencer à les déposer sur un tableau au fond de la galerie. En retour, vous recevrez un indice important, qui peut totalement innocenter l’un des personnage lors de la partie. Ce qui peut-être important, car le jeu vous demande au fil des jours d’exclure des peintures de l’exposition – rendant donc leur « interrogatoire » inaccessible.

Dans Murderous Muses, rien n’est vraiment expliqué. On s’habiture aux sous-systèmes après quelques parties, où l’utilité spécifiques de certaines choses deviennent évidentes. De plus, le fait de se promener dans la galerie en 3D pour accomplir les puzzles permet d’éviter le côté très statique des FMV. Pourtant, cela ne rend pas le jeu meilleur, mais d’avantage confus. Après avoir passé plusieurs heures dans la galerie, elle agace plus qu’autre chose, même si le sentiment de malaise qu’elle dégage est réel, et que la partie « étrange » des lieux comporte quelques surprises et découvertes.

L’accent est également mis sur l’histoire et l’atmosphère de l’île obscure de Mirlhaven par le biais des peintures et des bandes sonores qui les accompagnent. Et c’est quelque peu dommage que cela joue un rôle assez mineur dans l’histoire. Seuls les personnages sont réellement importants. Le jeu n’explique que trop peu de choses au joueur, et toutes les informations sont tellement ambiguës à interpréter, que détecter le tueur est davantage instinctif que logique.

Murderous Muses

Titiks

L’avis de Titiks sur PS4

En Bref

Ici encore, j’ai adoré la construction narrative de D’Avekki Studio, le jeu d’acteur et l’ambiance si particulière. Seulement, si apporter un véritable gameplay à un FMV est très louable et doit être souligné, j’ai eu l’impression que c’était une fausse bonne idée. Le jeu demande donc plusieurs parties – et donc inévitablement de revoir les mêmes enregistrements malgré leur nombre – pour être apprécié. A moins qu’un vrai complément d’information ne guide le joueur à l’avenir.

3.5
Show Full Content

About Author View Posts

Titiks

Quadra assumé, daron de 3 apprenties gameuses, fan de tout ce qui est capable de raconter une bonne histoire. Touche-à-tout, mais surtout de bonnes aventures qui savent surprendre, et dévoué à l'univers console depuis que Sega était plus fort que tout, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée #2AMFather.

Previous Hidden Through Time 2 : Myths & Magic est en développement et vise une sortie cette année
Next Une démo et un financement participatif pour Liam_99

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Un premier trailer pour le jeu vidéo Schtroumpfs Kart

28/09/2022
Close