Voilà j’ai craqué. Depuis un peu plus de 6 mois, j’ai replongé dans l’air du versus fighting. Etant un vilain aficionado et nostalgique des années 90. C’est par choix que je me suis rabattu uniquement sur un style qui me fait vibrer: la 2D. Avec Kensouille (autre rédacteur et youtuber de la rédac) qui a cette même passion, nous nous sommes plongés tout deux, pads et âmes, dans KOF 98, 2002, XIII, Skullgirls (beurk), Vanguard Princess (Oui !), Bref allant des ancêtres à l’héritage. C’est donc tout naturellement que j’ai foncé sur le test du dernier jeu de Baston d’Arc System Work. Un jeu 100% 2D qui sent bon la passion, mais attention à vos mimines, le contrôler demandera du temps si vous voulez profitez de son charme. Acclamons la sortie sur support physique en Belgique du meilleur jeu de combat 2D de tous les temps?

Voilà une belle brochette 2015 !
Voilà une belle brochette 2015 !

Un héritage des années 90 en 2015

Derrière le titre à rallonge d’Arc System Work (certainement une coutume tribales des concepteurs de jeux de baston) se cache un jeu de combat atypique et à contre courant. Alors que tous les autres (bon ok disons nonante pour cents des jeux de combat) sont en 3D et modélisés sur ordinateur, BlazBlue : Chrono Phantasma Extend est une production surréaliste entièrement dessinée à la main. Oui vous avez bien entendu, et ce même avec deux paires de mains, celles de Toshimichi Mori & Yūki Katō. Il est trop rare dans les tests de parler des designers, mais je ne voyais pas faire l’impasse sur ces deux personnes qui apportent en 2015 un vent de fraîcheur. Le travail fourni est colossal avec leurs inspirations Visual Rock Japonais (on se croirait à la sortie d’Harajuku un dimanche matin ou replongé dans XJapan). L’animation 2D demande tout simplement 100 fois plus de travail qu’un squelette 3D à faire bouger. Les décors sont quant à eux un  mélange de 2D/3D et sont moins détaillé qu’un KOF 13 ou un Street Fighter. Que voulez-vous, animer 26 personnages jouables à la main à du quand même prendre pas mal de temps non?

Héritier du visuel, mais aussi de la jouabilité. Digne descendant d’une longue lignée de jeu d’Arcade, BlazBlue a su faire son trou et trouver sa place dans toutes les salles d’arcades japonaise. Je me souviens avoir vu le jeu aussi bien dans des salles populaires en versus fighting (deux bornes dos contre dos) que dans de plus prestigieuses comme Taito Hey. Attention joueurs de Street Fighter, de Tekken ou même de KOF, si vous n’avez jamais touché un Blazblue de votre vie (comme moi il y a un 3 semaines en gros), vous pouvez totalement oublier vos acquis. Le jeu se focalise uniquement sur 4 boutons et vise le combo infini. Enchaînement hyper technique de boutons et quart de cercles bien placés, combinés à une gestion précise et méticuleuse (bref infernale) de contre et de Burst. J’ai beaucoup lu (et vu de vidéo) à défaut de jouer aux anciens que les deux précédents épisodes étaient peu nerveux et lents comparés à un Guilty Gear. Sachez que j’ai trouvé ce dernier vraiment bien équilibré et rapide si on le compare à un GG ou à un KOF, les burst sont quasi instantanés et se rechargent rapidement. J’ai été également surpris par la hitbox des personnages qui est vraiment bien foutue malgré les sprites 2D.

Le truc fifou du jeu, c’est que chaque personnage à sa propre barre de pouvoir qui est différente des autres et aux atouts bien particuliers.  Ce « power up » à durée limitée appelé overdrive donne à votre personnage un coup unique et propriété unique.  Du blood kain de Ragna en passant par le dédoublement de Taokaka, on s’amuse véritablement à découvrir les 26 persos et à découvrir ce qu’ils ont dans le ventre. Je ne vous parlerai pas des nouveaux personnages jouables car pour moi qui suit un newbie du BB ils le sont tous. Mais sachez que dans le lot, j’ai remarqué Bullet qui a une sort d’auto aiming bien pratique quand on est débutant comme moi. C’est comme avec les missiles à visée automatique des avions de chasse, sauf que là ça fonctionne avec les poings. Pratique.

De la vraie 2D comme on aime.
De la vraie 2D comme on aime.

Une histoire à dormir debout

Le jeu est entièrement en anglais avec au choix voix japonaises ou anglaises. Vous vous dites on s’en fout totalement puis qu’il s’agit d’un jeu de combat. Et bien détrompez-vous! Le mode histoire de BB est tout simplement gargantuesque et vous promet, attention accrochez vous bien, plusieurs heures de visual novel remplies d’anecdotes sur les personnages et de japoneries. Que l’on accroche ou pas, il faut avouer que proposer autant de contenu dans un jeu de combat, avec un veritable VN dans son propre jeu de combat, on se dit que l’on en a pour son argent. Personnellement je ne m’y suis pas vraiment intéressé car on sent que sans le background des épisodes précédents on est un peu largué (malgré le mode Teach Me More! Miss Litchi qui pourra vous remettre dans le bain). Les trois histoires que j’ai pu commencer sont en revanche bien écrites et demanderont même pas mal d’efforts de la part du lecteur tellement elles sont précises, détaillées et bien scénarisées.

Bref, en plus de proposer un versus fighting complet avec ses 26 personnages, BlazBlue : Chrono Phantasma Extend fait un tour de force avec son mode histoire, son mode Abyss (une sorte de mode à la Soul Calibur solo pseudo RPG, sauf que vous n’aurez qu’une seule barre de vie façon Survival et que vous pourrez tenter de regagner de la vie et/ou augmenter vos stats pour aller, toujours plus bas!), son mode tuto ultra complet (j’ai mi plus de 2h pour tout finir et tout sortir… Mais au moins après cela vous êtes rodé pour bien débuter à jouer) , son OST vraiment belle et soignée, un mode Score attack et un mode Unlimited Mars, une gallerie de Art Work très chouette au contenu déblocable… Bref, on sent qu’Arc System Work a peaufiné son bébé jusqu’au bout et dans les moindre détails. Tellement parfait, qu’on a presque peur de se dire qu’il s’agit peut être du dernier de la saga?

Ragna est un bon personnage pour commencer l’assimilation de BB
Ragna est un bon personnage pour commencer l’assimilation de BB

Un jeu Multi-Plateforme

Il est rare de le voir comme information sur internet pourtant il m’a paru important de signaler que le jeu est CrossPlateforme. Tout comme son frangin sorti quelques mois plus tôt Guilty Gear X Sign , BB pourra faire affronter un jouer PS3 contre un joueur PS4. Petit détail sympa qui au lieu de diviser, fait réunir les joueurs du monde entier. Ce qui m’a attristé, c’est que j’ai retrouvé peu de joueurs disponibles pour une partie. Et quand j’ai ENFIN trouvé ma partie, je me suis fais hacher petit menu par un combo infini… Bon, va falloir travailler ses contres et ses Burst.

Le mode Online se voit ajouter un mode lobby qui consiste en une salle de chat où l’on peut se battre contre des gens. A noter que vous pourrez parfois subir pas mal de lenteur. Je pense en effet qu’il n y a pas de serveur de jeu et que se sont les joueurs eux même qui hébergent les parties. Du coup, si vous tombez contre un japonais du Kyushu en connexion pourave, vous allez souffrir de quelques belles lenteurs qui rendent l’expérience injouable. Rassurez, ce sont des exceptions, et si vous tombez contre moi vous qui lisez ce test, vous allez alors certainement et très rapidement me mettre un perfect.

Conclusion

Si comme moi vous découvrez la licence et que vous ne savez pas par quel bout vous y prendre, commencez par celui-là! Beau, que dis-je, sublime, il vous captivera des heures devant ces innombrables modes de jeu solo, ou partez affronter la planète entière dans son mode versus online. Technicité oblige, jouer avec des potes à la maison qui ne connaissent pas le jeu deviendra compliqué voire à oublier. Car BB n’est pas un jeu grand public du Versus Fighting. Exigeante, technique, voir presque musicale, cette dernière version (troisième épisode de la saga) se concentre avant tout sur son gameplay hardcore qui fait là toute la force de la licence! Si vous êtes amateurs de jeu de baston, que vous soyez experts ou débutant, avec un peu d’investissement (et surtout beaucoup de cloques au doigts) vous allez adorer redécouvrir le plaisir d’apprendre combo sur combo. Attention, stick arcade fortement recommandé pour sortir les Burst et les nouveaux coup (4 boutons en même temps à la manette c’est pas facile sinon!)

BlazBlue : Chrono Phantasma Extend

  • Développeurs Arc System Work
  • Type Vs Fighting 2D
  • Support PS3, XBox360, PS4, XboxOne, VITA
  • Sortie 23 octobre 2015

Y’a bon!

  • 26 personnages jouables
  • Rapide et nerveux
  • Les sprites 2D sont… SUBLIMES
  • La technicité du gameplay
  • Le mode histoire version Visual Novel (un jeu dans un jeu)
  • Le mode Abyss avec son côté RPG
  • L’overdrive et les jauges différentes pour chaque personnage
  • Durée de vie
  • Mode Online avec Lobby
  • L’OST déjanté et aux riffs vraiment exceptionnels
  • Le Cross Plateforme même pour le Online
  • Les voix japonaises
  • Le jeu qui sort en physique en Europe (pas seulement en demat)

Beuargh!

  • Des personnages en DLC à 6€, pas donné
  • Quelques décors assez pauvres
  • Le online qui a tendance à lagger
  • Pas vraiment possible de jouer avec des potes en local qui ne connaissent pas le jeu: trop technique ?
  • Si vous voulez gagner en online, il va VRAIMENT falloir mettre en ON votre cerveau et vous investir
Show Full Content

About Author View Posts

bery

Rédac Chef BBQ | Journaleux JV PC (steam: berychon), 3DS et WiiU (ID Nintendo: Berychon) et PS4 (psn: berymuch)| Animateurs de nombreux live sur notre chaîne: https://www.twitch.tv/pxlbbqtv/ | Machine à idées saugrenues

Previous Saint Seiya Soldiers’ Soul brulera son cosmos sur PC fin novembre
Next Jotun | Test

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Cherchez la vérité d’un monde perdu dans un Dungeon-RPG Metro Quester

15/12/2023
Close