Sorti initialement sur Wii U en 2013, The Wonderful 101 fait partie des titres méconnus de la machine de Nintendo tellement la Wii U n’a pas rencontré le public escompté. Ainsi, voir ce jeu survolté revenir sur la machine qui lui a succédé est une bonne nouvelle et donne facilement du baume au coeur. Mais est-ce que cette résurrection est une bonne action ? Réponse dans quelques opérations !


The Wonderful 101


Supports : Switch, PS4, PC

Genre : Beat them all

Date de sortie : 19 mai 2020

Editeur : PlatinumGames

Développeur : PlatinumGames

Multijoueurs : Oui


Allons sauver le monder une fois de plus !


  • Un bon concept…
  • Un univers sans prise de tête
  • L’ajout de mission multijoueurs supplémentaires
  • … qui mériterait d’être mieux exécuté
  • Nerveux et difficile à jouer pour les néophytes
  • Le mode portable vraiment perfectible


Votre mission : Protéger la planète ! 

Le pitch de The Wonderful 101 Remastered est relativement simple : Sous une identité secrète, les Wonderful 100 rendent la justice et vous aurez la tâche de les mener à la victoire. Dans une ambiance digne des Power Rangers, il s’agira donc d’avancer dans diverses opérations tout en maniant avec rapidité, précision et une petite pointe de stratégie vos combattants pour venir à bout des extraterrestres qui vous barrent la route. Au moins, ce n’est pas la complexité du scénario qui vont vous étouffer. Et franchement on ne vas absolument pas s’en plaindre, d’autant plus que l’humour est au rendez-vous dans The Wonderful 101 Remastered

Wonder Rouge, au rapport !

Passer de la Wii U à la Switch n’est pas si simple.

The Wonderful 101 tirait parti de la notion de gameplay asymétrique sur la Wii U, la mablette de la console servant de second écran pour gérer vos membres d’escouade ou certaines commandes. La Switch n’était pas faite pour ce genre d’utilisation, comment cette fonctionnalité a-t-elle été palliée ? La réponse est bien simple : avec un écran en transparence que l’on peut faire apparaître ou disparaître en bas à droite de votre écran avec la touche -. Sur le papier, ça semble être la solution la plus simple à utiliser, mais en pratique, vous perdez 1/4 de l’écran de jeu malgré la transparence. Effort louable, mais même si en mode TV ça peut passer, en mode portable, c’est un gros problème qui diminue la lisibilité de l’action. On peut facilement imaginer qu’une application sur smartphone ou tablette ferait largement mieux que cette adaptation de deuxième écran.

Un aperçu de l’incrustation du deuxième écran.

Sinon, on en prend plein la poire ou pas ?

Alors clairement oui. Même si on est pas non plus à fond, la Switch ayant ses limites, le jeu est fluide, c’est coloré ,rapide, nerveux mais un poil moins lisible qu’un Bayonetta sorti de la même maison. Malgré tout, pour un jeu terminé grâce à un Kickstarter, ça envoie du lourd. L’univers loufoque vous emmène instantanément et même si vous avez parfois du mal à faire certaines actions, la frustration n’est pas bien grande car le retour dans l’action est instantané. Bon, il va quand même falloir en parler de la maniabilité…

L’unimorphisation demande beaucoup de doigté.

Les actions au stick, on doit en parler…

Le jeu vous demandera régulièrement non seulement d’effectuer des commandes pour progresser en arène mais il faudra former des Morpho Lignes, des Morpho Chaînes et autre Morpho pour vous permettre de réussir vos missions du mieux possible. Les médailles en dépendent! Il faut donc à ce moment précis pendant un temps donné faire que vos héros matérialisent une forme définie. Alors non seulement ce n’est pas simple à effectuer mais surtout la détection de la forme est parfois hasardeuse. C’est un détail important en cours de partie mais comme nous l’avons mentionné plus haut, le Dead And Retry n’étant pas punitif, ce n’est pas très grave au final. Mais au moins vous êtes prévenus. 

The Wonderful 101 regorge de bonnes idées de gameplay rendues possible grâce aux multiples héros.

Retour à la base. (Conclusion)

The Wonderful 101 Remastered signe le retour d’un jeu qui mettra en joie tous les amateurs des jeux PlatinumGames, qui retrouveront tout le fun nerveux des productions du studio japonais. Cette arrivée sur Switch, PS4 et PC est aussi un bon moyen de découvrir un jeu disparu dans l’anonymat de la Wii U pour le grand public. Malgré tout, certaines concessions pour cette remasterisation pourront rebuter certains d’entre vous avec des défauts de jeu qui ne peuvent passer inaperçus. Malgré tout, ça fait tellement plaisir de retourner voir tous ces héros et de vivre des aventures colorées et fun que si vous êtes curieux, foncez pour vivre une expérience unique.

Montrer le reste de l'article
Précédent Test : Mortal Kombat 11 Aftermath – Le temps est un jouet
Suivant Test : Shantae and the Seven Sirens – Le plein de fraîcheur

Commentaires

Laisser un commentaire

Close

ARTICLE SUIVANT

Close

God of War : Kratos et Atreus ont du chien dans cette pub de Dog of War

23/04/2018
Close