La gamme SEGA Ages s’étoffe d’un shooter arcade classique initialement édité sur borne d’arcade en 1990 puis porté sur les machines de SEGA de l’époque, à savoir la Master System, la MegaDrive et la GameGear. C’est donc au tour de la Switch d’accueillir G-LOC Air Battle, qui a quand même de furieux airs d’After Burner. Et c’est cool After Burner.


Sega Ages – G-LOC Air Battle


Supports : Switch

Genre : Shoot

Date de sortie : 30 Avril 2020

Editeur : SEGA

Développeur : M2

Multijoueurs : Non


Pour les fans d’After Burner


  • Le mode Ages, très arcade
  • Propre
  • L’habillage cabine 😀

  • Court
  • La fausse 3D trompeuse parfois


Les simulation de combat de l’époque avaient quand même une sacrée patate qui nous est ici retranscrite sans 3D et sans effet particulier. G-LOC : Air Battle est un pur shooter qui ne s’embarrasse pas d’un scénario (mais genre pas du tout) et vous envoie au départ d’un porte-avion abattre avions ennemis et cuirassés dans la plus simple expression du jeu d’arcade. Et vous savez quoi ? Ça fait du bien ! Chacun est libre d’interpréter sa propre histoire et libre à vous de vous prendre pour une tête brûlée façon Maverick Mitchell si le cœur vous en dit.

Un passage en extérieur met la pression quand on est pris en chasse

M2 toujours aux commandes, l’adaptation est excellente, tout comme les sensations. Les développeurs ont mis en place un habillage optionnel semblable à une cabine d’arcade d’époque (qui étaient  quand même classe) et offre un rendu étonnamment réussi, malgré le fait que ça ne soit qu’une image.

Pour en venir au cœur de cette adaptation – c’est à dire le gameplay – M2 a encore réussi à retranscrire le gameplay arcade avec une prise en  main immédiate et intuitive sur la console de Nintendo. Avec sa vue à la première personne – à quelques exceptions près pour des effets de mise en scène et de tension quand nous sommes pris en chasse – G-LOC Air Battle nous donne accès à la sacro-sainte mitraillette et à des missiles pour défourailler les ennemis. Mais très vite, on se rend compte que diriger notre avion et viser correctement est une autre paire de manche tant le titre est réactif et que la fausse 3D peut se révéler trompeuse par endroit (vous penserez à moi quand vous volerez dans le canyon).

AAAAH LE CANYON !

Le nombre de niveaux est géré à l’ancienne, c’est à dire que plus vous augmentez la difficulté, plus le nombre de niveaux sera important, niveaux dans lesquels vous devrez abattre systématiquement un nombre donné d’ennemis. Une fois arrivé au bout du parcours, vous rentrez à la base et devez atterrir sans vous planter (ce qui est heureusement simple). Jeu d’arcade oblige, boucler les parcours en mode classique ne vous prendra pas plus d’une heure ou deux.

Passage obligé de la gamme, le mode Ages apporte une nouvelle expérience plus difficile qui se rapproche plus de l’arcade, puisque vous aurez à affronter plus d’ennemis avec une seule et unique vie.

L’effet Cabine est vraiment sympa !

Visuellement, le jeu a gardé un grand dynamisme, surtout si l’on active les filtres, mais accuse tout de même son âge en terme de détails, même si comme je l’ai dit, les petits effets de passage à la 3ème personne lors des prises en chasse ou encore les effets d’explosion ont encore de la gueule aujourd’hui. Les boucles musicales – courtes et typiques de l’arcade, adapté pour de courtes parties – sont solides quoique trop souvent masquées par les effets sonores.

Techniquement enfin, c’est comme toujours propre, net et sans aucun bug, comme à l’habitude des gars de chez M2. Que cela soit docké ou en mode portable (qui pour moi a plus de patate), G-LOC Air Battle est d’une qualité constante.

Atteindre cet écran n’est pas très compliqué en mode classqie

Sega Ages – G-LOC Air Battle : Conclusion

G-LOC Air Battle est un shooter solide qui a bien traversé les années entre les mains expertes de M2. Je le conseille vivement aux fans de la saga After Burner – bien plus connue – pour une expérience arcade réjouissante en mode Ages.

Montrer le reste de l'article

A propos de l'auteur Voir les articles

Xavier Henry - Titiks
Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.

Précédent Sea of Thieves accostera finalement sur Steam le 3 juin
Suivant Test : Razer Tetra

Commentaires

Laisser un commentaire

Close

ARTICLE SUIVANT

Close

Hitman 2 fait le tour des lieux du crime

24/10/2018
Close