Il y a des jeux dont on ne soupçonne pas tout de suite l’intérêt, mais parfois la curiosité l’emporte sur le reste. Est-ce que Poison Control a passé le stade de la simple envie de tester « pour voir » ? Réponse après avoir enlevé un bon paquet de poison ! 


Poison Control


Supports : PS4, Switch

Genre : RPG et Tir

Date de sortie : 16 avril 2021

Editeur : NIS America

Développeur : Nippon Ichi Software

Multijoueurs : Non


Le gameplay globalement, une fois maîtrisé, est un vrai plaisir. 


  • Une ambiance intéressante.
  • Un gameplay intéressant. 
  • Les dialogues…
  • Pas toujours accessible.
  • Les caméras qui s’affolent.
  • …Mais parfois trop présents.

Purifier les arènes !

Poison Control met en scène un personnage (garçon ou fille) qui joue le rôle d’un purificateur des enfers. En effet, des esprits se trouvent prisonniers du poison créé par leur propre désespoir et vous êtes le seul, accompagné de votre âme soeur Poisonette, qui pouvez purifier ces âmes. Si cette histoire vous parait farfelue sur le papier, attendez de voir ce à quoi cet univers et son gameplay ressemble avant de porter un jugement trop hâtif !

Un aperçu du monde dans lequel vous évoluez.

Parler et agir !

La désillusion des âmes perdues se manifeste par le biais de créatures toxiques nommées Kleshas. Afin de retourner dans le monde des mortels, vous devez, avec Poisonette, purifier le coeur de ceux qui sont déchus. Votre périple vous permettra d’en apprendre plus sur votre identité et sur celle de Poisonette ainsi que de répondre à plusieurs autres questions en suspend. Avec un mélange de RPG pour vous renforcer, notamment avec des caractéristiques à augmenter, dont votre relation avec Poisonette, et d’action pour sauver les écolières que vous croiserez. Si le scénario est très verbeux, (on pourrait facilement se croire dans un visual novel), l’univers et les personnages sont attachants, si l’anglais ne vous fait pas peur.  

La complétion d’un niveau vous permet d’augmenter vos compétences.

Un jeu qui se laisse approcher, mais que de loin !

Formellement, si ce qu’on vous a dit donnait l’impression d’une certaine accessibilité, il n’en est rien. L’affaire, c’est qu’il faut gérer à la fois les ennemis qui vous attaquent et le le poison à retirer. Quand on finit par comprendre que la meilleure stratégie consiste à enfermer vos ennemis dans le poison à la manière d’un Qix des familles, le jeu devient encore plus intéressant car une notion de stratégie apparaît alors et si vous y ajoutez la frénésie ambiante, le cocktail est, reconnaissons-le, plutôt relevé !

On dirait qu’une lourde tâche vous attend.

Un système de jeu plus profond qu’il n’y paraît. 

Si on a déjà parlé des caractéristiques de type RPG, le système de vie, les objets à ramasser et les armes à gérer accentuent encore cette sensation de gameplay à plusieurs étages qui font le sel du jeu. On aimerait vous en dire plus, mais on souhaite vraiment que ce jeu pique votre intérêt même s’il ne fait pas partie des canons de l’industrie. Le gameplay globalement, une fois maîtrisé, est un vrai plaisir. C’est tout ce qu’il faut retenir finalement. 

Poisonette est tout de même très attachante.

Poison Control

Matthieu Meignan

L’avis de Matthieu sur PS5

En Bref

Retour à la vie

Poison Control pourrait être facilement considéré comme un petit jeu qui permettrait de passer le temps. C’est oublier qu’il a plusieurs niveaux de jouabilité à proposer et sincèrement, on se doute qu’il passera sous le radar de beaucoup de monde, à moins que vous soyez fan de ce genre de production. Mais honnêtement, laissez-vous tenter, même si ne connaissez pas trop l’univers des schoolgirls, vous pourriez être tout simplement surpris car Poison Control tente de ne pas rester unidimensionnel. C’est même un point fort, alors soyez curieux de ce jeu !

3
Show Full Content
Previous Spellbreak Chapitre 2, c’est parti !
Next Hood : Outlaws & Legends, une bande-annonce approfondie du gameplay

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Dragon Quest XI parade en vidéo

07/07/2017
Close