Ne vous méprenez pas : Let’s Sing Queen n’est pas l’itération annuelle de la licence de Voxler, mais un “spin-off” en plus de l’édition 2020. Alors, prêts à chanter les meilleures chansons du meilleur groupe de la terre ?


Let’s Sing Queen


Supports : PS4, Switch

Genre : Karaoké

Date de sortie : 20 mars 2020

Editeur : Ravenscourt

Développeur : Voxler

Multijoueurs : Oui


Une trentaine de titres de qualité mais un contenu un peu chiche


  • Une excellente sélection, entre classiques et titres moins connus
  • Convivial, fluide et rapide
  • Son smartphone en tant que micro en 30 secondes
  • Le mode World
  • Aucun contenu Bonus ou autre

I want to break free

Oui j’assume : Queen est sans doute le groupe rock le plus inventif qui soit, et on ne compte plus les chansons juste mythique du groupe, de “We Will Rock You” (qui a même inspiré le film médiéval “A Knights Tale” – à voir absolument pour le décalage) à “Who Wants to Live Forever” en passant par « Bohemian Rapsody » et j’en oublie des dizaines. Cette édition de Let’s Sing Queen nous fait donc pousser la chansonnette, mais cette fois, on attaque du lourd, en terme de chant mais aussi de texte.

Tenez vos notes pour maintenir le multiplicateur

Je vous met d’ailleurs au défi de réussir à chanter correctement l’introduction de Bohemian Rapsody sans fausse note (personnellement, je n’y arrive pas), mais d’autres titres sont plus accessibles et franchement emballants à chanter (“Who Wants to Live Forever” au top).

Une trentaine de titres, du très connu au moins connu

Comme toujours, les paroles défilent en-dessous de l’écran mais aussi sous la ligne d’intonation, indiquant les temps de respiration des mots. Un outil toujours aussi pratique mais quelque peu perturbant quand on ne connaît pas bien ni les paroles, ni le rythme. Et croyez-moi sur parole : vous pensez connaître les chansons de Queen, mais posez-vous la question de savoir si vous les connaissez vraiment, ou juste le refrain. Parce que contrairement à beaucoup de chansons contemporaines, les titres de Queen varient énormément les rythmes et les intonations, ce qui les rend complexes mais aussi passionnants à chanter.

Vous allez pleurer sur l’intro

En terme de contenu, on se retrouve alors avec une trentaine de titres qui oscillent entre morceaux hyper connus et d’autres sans doute un peu moins, et des modes variés comme la mixtape à débloquer pour faire vos propres compositions, le mode solo, multijoueurs jusque 4 (avec des micros ou via une app Android et IOS à télécharger simple et très facilement mise en place via un code d’appairage) et aussi un moyen de se confronter directement à d’autres joueurs en ligne. Ce qui ajoute un petit plus aux parties solo puisque vous ne voyez que la ligne d’intonation de votre adversaire et pouvez alors mesurer en direct son talent… et lui le vôtre, sans vous entendre mutuellement. Et c’est tant mieux pour les oreilles, je me demande encore pourquoi mon voisin n’a pas frappé à ma porte jusqu’ici.

LE mode en ligne est vraiment sympa

Au-delà de la recette simple et efficace de Voxler, on notera tout de même un petit bémol : S’il s’agit vraiment d’une édition spéciale en l’honneur de Queen, cela manque un peu de contenu bonus, tel que des versions Live, des encyclopédies sur le groupe, des interviews ou autre chose pour étoffer le contenu. En l’état, il ne s’agit “que” d’un Let’s Sing classique composé de morceaux de Queen.

Let’s Sing Queen : Conclusion

We are the Champions

Difficile de s’étaler davantage, et vous l’aurez compris : à condition de ne pas s’attendre à un titre blindé de contenu annexe sur le groupe britannique, Let’s Sing Queen animera vos soirées très efficacement, de manière très accessible et sans fioriture. Le principal souci étant justement que pour une fois, on aurait aimé en avoir, des fioritures.

Show Full Content

About Author View Posts

Xavier Henry - Titiks
Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.

Previous Blue sort le micro Yeti X édition World of Warcraft, intégrant un modulateur de voix
Next Gameplay: Star Wars Squadrons en VR

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Test: Dragon Quest Builders 2

27/07/2019
Close