Hey c’est le mois d’octobre et je trouve que ça se prête très bien aux jeux colorés, drôles, mais aussi avec un soupçon de mystère et de meurtre. C’est pourquoi je vous parle maintenant du titre Jenny LeClue – Detectivu, récemment tombé sur Switch après une sortie en 2019 sur PC, Mac, PS4 et iOS.


Jenny LeClue – Detectivu


Supports : PC, PS4, Switch

Genre : Aventure / Puzzle

Date de sortie : 26 août 2020

Editeur : Mografi

Développeur : Mografi

Multijoueurs : Non


Jenny LeClue – Detectivu est une petite pépite du jeu d’aventure et d’énigme, uniquement entaché par l’incertitude de voir arriver la suite.


  • Vraiment joli
  • Très bien écrit et doublé
  • Des énigmes sympas et pas frustrantes
  • La mention « Épisode 1 » manque

Arthurton

Développé par Mografi via un Kickstarter en 2014, Jenny LeClue est un jeu d’aventure narratif où l’on incarne l’auteur de littérature jeunesse Arthur K. Finklestein. Oui, je ne me trompe pas. Après des dizaines de volumes où son héroïne Jenny LeClue résout des mystères palpitant comme des disparitions de chat, des broches en plastique ou autres enquêtes de la plus haute platitude, les ventes chutent et l’auteur est sommé de moderniser ses histoires. Pourquoi pas… les rendre un peu plus sanglantes. N’ayant plus le choix, l’auteur se met à écrire la dernière aventure de Jenny, où elle devra résoudre rien de moins qu’un meurtre, disculper sa propre mère et lever les mystères très bien enterrés et inattendus de la petite bourgade d’Arthurton.

Ce qui frappe de prime abord dans Jenny LeClue, c’est la qualité graphique. Il s’agit d’un jeu en 2D magnifiquement coloré et animé, qui parvient à nous plonger en quelques minutes dans une petite ville américaine façon RiverDale, avec son université, ses pom-pom girls, sa bibliothèque, ses illustres familles… le tout engoncé au milieu de nulle part.

Un excellent point de Jenny LeClue est que de temps en temps, vous pourrez interagir dans les dialogues en sélectionnant une réponse parmi deux, ce qui aura des conséquences plus tard dans l’histoire et façonnera sa personnalité. L’auteur du livre commente aussi régulièrement les actions de Jenny tout en narrant les moments importants. Sa petite héroïne ne se prive d’ailleurs pas parfois de lui faire des commentaires, et il nous appartient – lors des choix – de défier quelque peu l’autorité de l’auteur pour pimenter le récit.

Visuellement, l’animation est excellente et parfaitement fluide, ce qui enrichit la direction artistique magnifique du jeu. La palette de couleur joue beaucoup aussi, la nuit étant caractérisée par des dégradés bleus et violets et la journée est baignée dans un magnifique été indien. Les personnages sont tous caractérisés et variés afin que vous puissiez les identifier rapidement, malgré un casting assez conséquent. 

Le seul vrai point critiquable de Jenny LecLue Detectivu est son final, qui vous annonce sans prévenir un “à suivre”, nous laissant sur notre faim et terriblement frustré. Comme il n’y a pas de mention “Episode 1” dans le titre, j’avoue que je suis resté interdit quand je suis parvenu au terme de cette première partie. Je trouve ça un peu moche de la part des développeurs, et soyez prévenus si vous décidez de vous procurer le titre : il faudra attendre pour savoir la suite, le jeu étant prévu comme une trilogie si l’on en croit le Kickstarter des développeurs.

Mais est-ce une raison pour bouder la petite Jenny ? Je ne pense pas, car cette première partie est de grande qualité, tant narrative (les dialogues sont délicieux et parfaitement doublés, et on révèle la partie sombre d’Arthurton au fil des heures) et le jeu est visuellement magnifique. Malgré son look tout droit tiré d’un livre pour enfant, certaines scènes, situations ou dialogues révèlent une certaine noirceur.

Jenny elle-même est un personnage qui détonne à Arthurton, trop intelligente, trop éveillée pour cette petite ville paumée. Mais comme le joueur, elle réalisera que son ego est surdimensionné au fur et à mesure de la levée des secrets de la ville et de ses habitants. Après tout, peut-être que même la petite pom-pom girl adepte des gros nounours et fille d’une riche famille peut dévoiler une toute autre facette ?

Venons-en au gameplay : Jenny Leclue Detectivu est donc un jeu d’enquête et de déduction. Outre les petits puzzles à résoudre durant la progression et les éléments à découvrir dans les décors,, vous aurez des phases d’interrogatoire destinées à garnir le “palais mental” de Jenny. Une fois votre cible interrogée, il vous faudra relier des éléments entre eux pour déduire les bonnes informations. Il n’y a rien de très compliqué pour les résoudre, juste ce qu’il faut de réflexion pour s’assurer qu’on a bien suivi l’affaire.

Si vous aimez fouiller un peu, des autocollants sont répartis un peu partout, et ils vous permettent de customiser un peu le carnet de note de Jenny, mais vous pourrez aussi trouver des morceaux de carte postale à recomposer.

Jenny LeClue – Detectivu : Conclusion

Faites pas les cons, sortez la suite

Dans l’ensemble, Jenny LeClue Detectivu est un titre de haute qualité que je voudrais vous crier d’acheter tout de suite, mais avec le bémol de la-fin-qui-n’en-est-pas-une et le spectre de ne jamais voir les deux autres épisodes sortir – Kickstarter oblige – je vous dirais juste que même pris seul, Jenny LeClue Detectivu vaut chaque centime dépensé dans sa petite quinzaine d’heures de jeu.

Show Full Content

About Author View Posts

Xavier Henry - Titiks
Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.

Previous Le remaster Cotton Reboot s’annonce pour début 2021 sur PS4 et Switch
Next Critique : The Boys Saison 2

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Test: Jet Kave Adventure

10/10/2019
Close