La F1 est en plein renouveau depuis quelques années pour diverses raisons et notamment parce Liberty Media l’a prise en main. Que ce soit avec sa série dédiée sur Netflix ou une ouverture réelle en matière de communication, la catégorie reine du sport mécanique continue de faire sa mue. Si F1 22 par Codemasters est en droite ligne des jeux de simulation que nous connaissons depuis 2009, la gestion d’une écurie est très survolée dans cette série de jeux. Est-ce que F1 Manager 22 rencontre les attentes d’un jeu de gestion ? Réponse dans quelques débriefings !


F1 Manager 22


Supports : PS4, PS5, XB1, Xbox Series, PC

Genre : Simulation

Date de sortie : 25 août 2022

Editeur : Frontier Developments

Développeur : Frontier Developments

Multijoueurs : Non


 F1 Manager 22 est un jeu qui vous demandera de la concentration mais si vous réussissez votre week-end la satisfaction sera grande.


  • Interface d’érable à la manette.
  • Les différentes phases de gestions sont bien pensées.
  • Faire un coup de maître apporte un réel plaisir.
  • Des intelligences artificielles idiotes.
  • Graphiquement pauvre.
  • L’impression de vitesse inexistante.

Prenez en main une écurie de course !

Le joueur ou la joueuse prend la destin de l’écurie de son choix parmi les dix équipes du championnat 2022. Pour ce test, nous avons décidé de prendre en main en parallèle le destin de l’écurie Aston Martin, avec des moyens confortables mais une réussite en piste relativement faible et celle de Mercedes, championne du monde des constructeurs en 2021, avec un budget conséquent et une prétention à revenir vers les sommets après un changement de règlement qui les a pénalisé. Cette manière de faire nous a permis de réellement mettre à l’épreuve F1 Manager 22. Petite mise en contexte terminée, on va pouvoir passer au coeur du jeu.

Podim F1 Manager 22
Un podium pour George Russell, ça commence bien la saison !

Graphiquement étrange…

C’est probablement ce qui va sauter aux yeux dès le départ, la modélisation des pilotes est affreuse et celle des voitures est passable. Même si ce n’est pas le plus important pour ce qui touche à la gestion de votre carrière, il faudra passer outre cette faiblesse technique qui picote les yeux. 

Sebastian Vettel dans son Aston Martin
Ce Grand Prix s’annonce difficile pour Sebastian Vettel.

…Mais le jeu est très jouable ! 

C’était une des craintes qui pouvaient survenir pour un jeu de gestion, car comme vous le savez sans doute, un jeu de gestion suppose de gérer beaucoup d’écrans avec une bonne dose d’informations à garder à l’oeil. Et étonnamment, le gameplay à la manette fonctionne très bien, avec un passage facilité entre les tableaux, que ce soit entre les courses ou pendant les Grand Prix. Que ce soit pour la gestion du personnel, des pièces ou de l’usure de la voiture et des bâtiments (oui ça aussi), le tout est très fluide et on peut aisément passer des heures à tout régler et à mener notre budget et le recrutement de manière conservatrice ou plus risquée. Selon la volonté du Conseil qui sera votre supérieur ou la vôtre pour influer sur l’avancée de vos équipes.

Il est à important de noter que le tutoriel qui vous accompagne lors de votre premier week-end de Grand Prix est très bien fait et donc que même si vous ne connaissez pas très bien les règlements de la F1, vous ne serez pas perdu. Pendant les sessions, vos ingénieurs communiquent également avec les pilotes et vous pouvez même mettre la session en pause pour faire vos réglages en toute tranquillité, sans ressentir la pression de la course ou de vos opposants. De nombreuses informations sont également disponibles via votre boîte mail, ce qui est très utile lors des phases de préparation. 

Boîte de réception de F1 Manager 2022
La boîte de réception est une mine d’or d’information.

Pendant les Grand Prix, comment ça se passe exactement ?

Avant un week-end de course, vous devrez ajuster plusieurs paramètres et remplir certaines obligations liées à vos sponsors. De plus, des objectifs seront à définir et s’ils sont remplis, un surplus en argent arrivera. Pendant les séances d’essais et les qualifications, vous pourrez décider de simuler ces séances ou les mener vous même pour une connaissance accrue des pièces de la voiture et du circuit couru. La course en revanche est en manuel, et vous devrez tout gérer avec finesse, que ce soit pour les arrêts aux stands et la gestion des pneus, de l’essence et des batteries du moteur hybride. Même si vous pouvez accélérer le temps dans chaque sortie sur la piste, il y a tellement de choses à gérer que le temps réel est à privilégier. Il faut également être à l’affut de la météo qui peut changer à tout moment, de ce qui se passe dans les garages adverses ainsi qu’aux faits de course pour pouvoir adapter votre stratégie en temps réel. Bien souvent, c’est ce qui fera une réelle différence dans votre classement final.

Écran de gestion F1 Manager 22
Effectuer les bons réglages de la voiture est primordial.

Une expérience vraiment immersive. 

Avec les évènement en course et les possibilités imprévues, le temps ne se voit pas passer mais ne comptez pas jouer rapidement. Un GP prendra 90 minutes facilement. F1 Manager 22 est un jeu qui vous demandera de la concentration mais si vous réussissez votre week-end la satisfaction sera grande, surtout si vous avec pu profiter d’événements imprévus pendant la course. Réagir vite sera la clé pour vous extirper d’une course ennuyeuse, Sans compter que les IA sont parfois erratiques, mais nous reviendrons.

Planification arrêts aux stands
Ajuster sa stratégie, c’est primordial.

Des IA aux fraises.

Le titre est direct et nous l’avons souvent utilisé. Même si le développement de Frontier est très honnête, les raisonnements des IA en course sont complètement inconséquents. Voir trois voitures qui restent de front pendant plusieurs virages, même avec le règlement 2022, c’est complètement idiot. De même le DRS (réduction de l’aileron arrière pour doubler un adversaire), est totalement cheaté. Mais d’une force incroyable. Donc bon, c’est rigolo pendant quelques courses mais c’est tellement forcé que la stratégie en course est totalement brisée. Rien de moins. C’est un détail, mais à prendre en compte pour éviter la frustration de rater son épreuve. 

Red Bull, Alfa Roméo et Mercedes se battent en piste.
Les reprises vidéos nous permettent d’apprécier les faits de course.

F1 Manager 22

Par Matthieu Meignan

L’avis de Matthieu sur Xbox Series X

En Bref

Retour aux stands

F1 Manager 22 est une bonne surprise de fin d’été qui permet de vivre la F1 d’une manière inusitée jusqu’à maintenant. La recette est certes perfectible, mais comme le jeu est très prenant, il est facile d’y revenir et d’avoir envie de performer pour voir s’épanouir sa propre écurie de F1. Ce jeu force également le respect envers toutes les personnes qui travaillent dans un écurie de F1. De la conception, à l’amélioration des installations, en passant par les stratégies en course et les recrutements de personnel, il n’est en rien facile d’atteindre le sommet à titre d’équipe. Une version 2023, si elle voit le jour, devrait pallier aux manquements que nous avons identifiés dans ce test. 

3
Show Full Content
Previous Le thriller paranormal « Broken Pieces » arrive sur les consoles à Halloween et maintenant sur PC
Next Disney Dreamlight Valley dévoile le Royaume de Toy Story

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Silent Hill P.T : la démo supprimée pour toujours.

06/05/2015
Close