S’il y a bien une communauté de joueurs en berne, ce sont bien les fans de Castlevania. Sans véritable nouvel épisode depuis la sortie du controversé Lords of Shadow 2 en 2014, et encore moins d’épisode classique depuis Harmony of Despair en 2010, la série de Konami manque à beaucoup malgré ses héritages manifestes dans le style MetroidVania. Alors quand Konami annonce une compilation des épisodes fondateurs avec CastleVania Anniversary Collection, on lève la main et on prend.

*Les frissons*

CastelVania in the Pocket

Kid Dracula \o/

Composé de Castlevania, Castlevania II Simon’s Quest, Castlevania III Dracula’s Curse, Super Castlevania IV, Castlevania The Adventure, Castlevania II Belmont’s Revenge, Castlevania Bloodlines et Kid Dracula, Konami, par l’intermédiaire de M2 nous offre ici un voyage dans le passé à travers des titres de qualité, nous gratifiant même d’un inédit eu Europe avec la parodie Kid Dracula.

Alors mettons les choses au clair tout de suite : il s’agit de jeux de l’ère 8 et 16 bits, donc ne vous attendez pas à des miracles – loin de là – sur vos téléviseurs HD ou 4K avec cette compilation. Mais M2 a fait du bon travail en proposant divers filtres pour restituer au mieux les graphismes des jeux pensés pour du cathodique, voire pour l’écran… de la Game Boy.

J’ai toujours adoré Bloodlines (mais bon… fan de la Megadrive aussi)

Grâce à ces filtres – et s’il vous plait, évitez de jouer en 16:9, respectez les jeux en restant en 4:3 merci pour eux – et à l’habillage affichable sur les côtés, on replonge rapidement dans ces titres d’époque, certes un peu daté aujourd’hui mais toujours très efficaces, d’autant que les responsables du portage ont pensé à intégrer une sauvegarde unique par jeu mais pouvant être réalisée à n’importe quel moment ! Néanmoins, on notera que Kid Dracula a quelques petits soucis d’affichage en pleine partie et qu’il est impossible de configurer ses touches, ce qui est parfois problématique quand on saute d’un jeu à l’autre.

Si cela est indisponible lors du lancement, la compilation profitera sous peu d’une mise à jour incluant les versions japonaises des titres, avec toutes les différences que cela suppose : aucune censure au niveau des symboles religieux, titres plus sanglants, traitement de certaines bandes-sons, difficulté accrue et placement des ennemis différents. Un genre de New Game+ en somme, mais en japonais.

En terme de bonus, le titre inclus un artbook numérique incluant les différentes notices des jeux (et Dieu sait qu’elles avaient de la gueule à l’époque) mais aussi des artworks et des anecdotes, la chronologie (parfois alambiquée) des épisodes et des interviews, le tout malheureusement en anglais.

Comme vous vous en doutez, si vous êtes équipé de la dernière née de chez Nintendo, privilégiez la version Switch de cette compilation, afin d’emmener un peu de Dracula partout avec vous. D’autant que forcément, l’écran de la Switch sera un peu moins cruel que votre téléviseur 4K concernant les graphismes.

Conclusion

Il y avait un “avant” Castlevania Symphony of the Night et presque tous les meilleurs représentants de cette époque figurent dans cette compilation. Ne nous leurrons pas : les titres inclus ici laissent clairement la place à une éventuelle seconde compilation qu’on accueillera avec plaisir, d’autant que les épisodes PC engine, GBA ou PSP sont loin d’être mauvais et mériteraient de revenir dans une seconde compilation. D’ici là, ne boudons pas notre plaisir et profitons de cette compilation comme il se doit, étant donné l’excellent portage opéré par M2 pour Castlevania.

CastleVania Anniversary Collection

  • Développeurs M2
  • Type Compilation
  • Support PS4, PC, Xbox One, Switch
  • Sortie 16 Mai 2019
Montrer le reste de l'article

A propos de l'auteur Voir les articles

Xavier Henry - Titiks
Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.

Précédent Détective Pikachu : le meilleur film adapté d’un jeu vidéo ?
Suivant Test : Resident Evil 4 – Un (énième) retour de Leon et Ashley ?
Close

ARTICLE SUIVANT

Close

Titanfall 2 : une beta pour ce week-end?

16/08/2016
Close