Shenmue III ou la chronique d’une catastrophe annoncée.

Je ne vais ni faire plaisir aux fans aveugles de Shenmue III qui l'attendent telle une Pierre de Rosette vidéoludique...

Bon, mettons les choses au clair tout de suite. Je ne vais ni faire plaisir aux fans aveugles de Shenmue III qui l’attendent telle une Pierre de Rosette vidéoludique, ni prendre de gants pour expliciter le fond de ma pensée. Ce postulat de base étant éclairci, allons-y gaiement ! Shenmue 3 est une arnaque géante et Yu Suzuki se fout carrément de votre gueule depuis des années !

Avant la date fatidique du 15 juin 2015 : Shenmue III sortira peut-être, si les planètes s’alignent un jour.

Pendant des plombes, les joueurs sont passés par tous les sentiments. Le soft qui ne sortira jamais, des discussions potentielles un jour, puis finalement non, puis des discussions avec Mark Cerny, puis on sait pas trop. Yu Suzuki est-il au placard ? Est-il réellement responsable de l’arrêt de la production de hardware chez Sega ? Pendant 15 ans, le Monsieur en a fait voir de toutes les couleurs. Juste assez pour que la flamme ne s’éteigne pas. Mais pour l’instant l’ire n’est pas utile.

15 juin 2015. La fin des bruits de couloir et la mort d’un principe de financement fondamental : Kickstarter.

Nous y voilà. Après une décennie et demi d’ascenseurs émotionnels successifs, Yu Suzuki apparaît sur scène lors de la conférence Sony de l’E3 2015 pour annoncer Shenmue III ! Joie et allégresse sur la toile !!! Tout explose ! Sauf que dans le même temps, il annonce un Kickstarter pour réunir les 2 millions de dollars nécessaires pour qu’un développement décent soit assuré. La donnée importante réside dans le fait que le Kickstarter est lancé au MÊME MOMENT. Sur une scène, lors d’une conférence suivie par tous les joueurs de la planète. Et c’est là que la colère commence. Cet enchaînement de faits va à l’encontre du principe même d’un Kickstarter. Cette plateforme de financement participatif est là pour aider les projets à se concrétiser et aussi à passer de l’ombre à la lumière. Dans le cas de Shenmue III, c’est l’exact inverse qui se produit. On demande au gens de financer un projet dans le cadre d’un barnum médiatique démentiel ! Si Yu Suzuki avait lancé son Kickstarter 90 jours avant l’E3 et que le jour de la conférence il avait annoncé que l’objectif était atteint et que Sony épaulait le projet, le respect aurait été de mise. En inversant le processus, le cynisme l’emporte sur tout et le soutien participatif est mort ce jour-là. Et que dire de Sony qui annonce participer au projet avec ses deniers APRÈS la réussite du Kickstarter. Vous allez me faire croire que la décision a été prise en 24h après avoir vu le premier million de dollars en 102 minutes ? Soit vous êtes sacrément naïf soit vous avez un bandeau sur les yeux. Ou les deux peut être.

Depuis la date fatidique jusqu’au 21 août 2017 : Report, expression contrite et traversée du désert (encore).

Après tout ce remue-ménage de juin 2015, on assiste à un relatif silence de la part de Ys Net (dans le grand public tout du moins, car je ne doute pas que les gens très informés seraient capables de me dire que le développement avançait et ce minute par minute) pendant lequel on pouvait légitimement penser que le chemin suivait son cours. Puis on apprend en juin 2017 de la bouche de Yu Suzuki et sa tête de chien battu quasiment légendaire le report de la sortie du jeu pour le second semestre 2018. Si je conçois qu’un jeu puisse être reporté, cette communication à base de mine dévastée a de quoi surprendre. On se retrouve donc avec un jeu reporté aux calanques grecques avec une communication erratique voire carrément hasardeuse. Paye tes millions engrangés de différentes manières ! Vous commencez à le sentir le foutage de gueule intégral ?

21 août 2017 : le trailer de la discorde.

Dernier épisode en date d’une saga de développement qui ne va certainement pas en manquer, un trailer sort enfin des limbes au bout d’un peu plus de deux ans d’attente et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il confirme toutes les craintes que l’on peut attendre d’un projet aussi foireux. Des expressions faciales totalement figées, si peu d’informations sur un éventuel gameplay, en clair l’enfumage continue ! La ligne de défense d’un développeur du jeu ? « Je peux juste vous dire que la majorité des images datent d’il y a un an, certaines ont plus de 18 mois même ! » Alors si c’est vrai, c’est une manière de faire complètement idiote et si c’est faux, c’est un des mensonges les plus éhontés du jeu vidéo. Peter Molyneux peut clairement aller se rhabiller ! Cette défense de cour d’école est pathétique et ajoute au ridicule de la situation du développement de ce jeu.

Et pendant ce temps, les joueurs…

La communauté des gamers est certainement divisée. Les fans absolus font tout pour ne pas voir la vérité en face en arguant que les graphismes ne font pas tout et les autres globalement se taisent ou ont des timides arguments en disant que ce n’est pas normal ni rassurant. Eh bien mais je vais vous dire, je fais partie de la seconde catégorie qui pense que ce n’est ni rassurant ni normal. Il est évident que le jeu va sortir un jour ou l’autre. C’est allé trop loin pour que ça n’arrive pas. Mais non seulement ça va être mauvais techniquement mais l’accumulation de conneries depuis ce jour funeste en juin 2015 vont amener à telle déception que la série Shenmue, si avant-gardiste à son époque originelle, va se payer une oraison funèbre des plus ridicules. Ce jeu sera une bouse intergalactique et personne ne pourra dire sans se mentir qu’il n’aura pas été prévenu avant. Sur ce, je retourne à mes vraies occupations.
Merci de m’avoir lu jusqu’au bout.

Commentaires Facebook
Catégories
tous nos textes
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre