DIRT 5 est un jeu très attendu comme quasiment toutes les itérations de la série. Nous avons eu l’occasion de tester le mode Playground, et le moins que l’on puisse dire c’est que ça déménage ! On vous emmène dans la poussière et la folie sans sourciller !


Dirt 5 (Playground Mode)


Supports : PS4, XB1, PC

Genre : Course

Date de sortie : Octobre 2020

Editeur : Codemasters

Développeur : Codemasters

Multijoueurs : Non


DIRT 5 promet beaucoup d’heures de plaisir à sa sortie !


Créez vos enfers de terre d’obstacles et sauts !

Pour cette preview nous avions accès à deux types de tracés : Gate Crashers ou Gymkhana. Dans le premier cas comme dans l’autre, il s’agit de prendre une surface donnée et de lui donner vie façon Lego avec des pentes, des barrières, des obstacles, le tout franchissables avec plusieurs types de véhicules. La différence entre les deux types de cartes tient au fait qu’en Gymkhana, on peut accumuler des points en faisant notamment du drift. Gymkhana, DIRT et Ken Block, c’est une association de mots qui devrait parler aux aficionados de la série. Il semble que DIRT 5 applique bien cette recette dans ce mode de jeu. 

Créer son propre parcours est un challenge appréciable.

Essayer les pistes des autres joueurs, un bon gros kiff ! 

En s’assurant d’être connecté aux serveurs du jeu, il était possible de tester les pistes des joueurs qui ont tenté cette expérience Playground. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la créativité de la communauté est déjà très présente ! À la manière des pistes d’un Trials Fusion par exemple, c’est un vrai bonheur de tester les pistes de plus en plus difficiles des autres utilisateurs ! Même si certaines d’entres elles semblaient parfois infaisables, on s’est surpris à vouloir les finir pour voir jusqu’où l’idée du designer de la piste était perchée. Si on pouvait être parfois frustré de ne pas parvenir à aller jusqu’à la ligne d’arrivée, nul doute que le challenge va encore s’élever après le sortie du jeu, calée en octobre prochain. 

La créativité des autres joueurs fait plaisir à voir, c’est certain !

Essayer les créations des autres, c’est aussi s’intéresser aux véhicules proposés. 

Plusieurs véhicules prêts pour en découdre étaient accessibles et si les premières minutes de jeu consistaient à les essayer sans aucun obstacle ni dénivelé, il était important aussi de voir quel véhicule avait été choisi par le concepteur de la construction emprunté pour se donner une longueur d’avance et réaliser un bon chrono. Comme le jeu n’est pas fini, (nous avions accès à une version Work In Progress), il n’est pas pertinent de parler de la physique des véhicules pour l’instant mais tout ceci nous a paru prometteur, en particulier au niveau de la visualisation des dégâts, qui ne semble pas pardonner grand chose. Et ça, ça fait plaisir !

Une panoplie de véhicules sont à votre disposition, comme la Citroën C3 R5.

Retour au garage (Conclusion)

Une preview remplie de fun.

Cette preview de DIRT 5 nous a laissé un excellent sentiment pendant le roulage. S’il est évident que tout sera peaufiné d’ici la sortie, ce qui est déjà présent promet de belles heures de jeu. DIRT 5 ne devrait pas décevoir les joueurs habituels de la licence mais si les modes de jeu sont bien équilibrés, il est clair que ça pourra amener de nouveaux pilotes à s’intéresser au titre. La créativité induite par ce mode Playground est une valeur ajoutée que l’on ne peut qu’applaudir des deux mains.  

Show Full Content
Previous Collection of SaGa Final Fantasy Legend vous donne rendez-vous en décembre
Next Dotemu annonce le remake Pharaoh New Era

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Fable Legends sera donc un free-to-play

26/02/2015
Close