Cette gamescom 2018 a été l’occasion de tâter Shadow of the Tomb Raider à quelques encablures de sa sortie officielle. Autant dire que le build qui tournait était la version que vous aurez prochainement dans vos petites mimines. Pendant une petite vingtaine de minutes, j’ai donc pu découvrir le début de l’aventure qui propose peu ou prou tout ce qui fait le sel de la série : de l’exploration et des gunfights.

La démo s’ouvre sur une cutscene mettant en scène Lara dans une petite ville pittoresque. Quelques lignes de dialogues plus tard, et par la magie des besoins de la démo, Lara se retrouve téléportée à l’entrée d’une temple abandonné. Il ne lui en faut pas plus pour commencer à fouiner. Avançant prudemment, je désamorce quelques pièges en coupant une corde au sol, m’évitant ainsi de finir salement embroché. Tiens, il y a quelques items-pas-vraiment-bien-cachés qui jonchent le sol. Hop, on les met dans sa besace, ça servira pour crafter des flèches et autres remèdes plus tard. Puis, vient le gros morceau du donjon dans lequel il faut un peu faire tourner ses méninges. Bien que le déroulement soit plutôt linéaire (début du jeu oblige – du moins, je l’espère), c’est agréable à jouer. J’escalade, je saute (avec des sauts toujours un peu téléguidés), je fais tomber des poids dans le vide, je casse des murs, etc, pour enfin voler un précieux objet. Bref, Lara fait du Lara, en explorant une tombe. Ce n’est pas qu’elle le fait mal. Non. Au contraire d’ailleurs, c’est bien fichu. Mais l’effet de surprise de cette séquence est atténué par les deux précédents épisodes de la franchise Tomb Raider qui faisaient peu ou prou la même chose.

Après être sortie de cette tombe, notre Lara tombe sur un camps de bad guys à nettoyer. Histoire de ne pas rameuter tout le quartier, on commence par un nettoyage furtif. Lara se camoufle dans les buissons façon Assassin’s Creed avant de bondir sur sa proie. Tout en prenant néanmoins garde de viser les types seuls, histoire de ne pas attirer l’attention. Malheureusement, ce qui devait arriver arriva et un faux pas scripté déclenche les hostilités. Là, noyé sous le déluge de balles, il faut bondir de cachettes en cachettes, éviter les grenades et déglinguer les gêneurs à coup de flingue. Encore une fois, la sensation manette en main et le rythme soutenu nous entraînent, mais ne vous attendez cependant pas à une révolution dans le genre.

Notre petite session sur Shadow of the Tomb Raider s’est conclue sur une Lara Croft apeurée quand elle s’est rendue compte que l’artefact fraîchement dérobé déclenche un raz-de-marée détruisant toute une ville et tuant tous ses habitants. Comment va-t-elle s’en sortir ? Aucune idée, c’est là que la démo afficha le mot fin.

Ce premier contact avec Shadow of the Tomb Raider était chouette. On ne peut le nier. Mais il donnait surtout l’impression de retrouver une vieille ex plutôt que d’offrir une nouvelle aventure faisant luire les yeux et palpiter le cœur par l’attrait de la nouveauté. Alors oui, le rendez-vous sera sans doute fort sympatoche mais vous saurez d’avance à quoi vous attendre.

Show Full Content

About Author View Posts

Mr Scintillant
Mr Scintillant

Actuellement, je tape la carte sur MTG Arena et Legends of Runeterra, tout en continuant mon marathon Kingdom Hearts

Previous Cyberpunk 2077 : voici 48 minutes de gameplay
Next Gamescom 2018 : Gal Metal et le lineup Marvelous Europe
Close

NEXT STORY

Close

Life is Strange – Episode 3 : Chaos Theory

23/05/2015
Close