La Belle et le Clochard (ou Lady and The Tramp en anglais) est l’adaptation en film live action du dessin animé de 1955. La réalisation du film a été confiée à Charlie Bean. Ce dernier a été aux commandes de la série et du film Tron: La Révolte, une série animée de chez Warner Bros. On a pu également voir son travail sur Lego Ninjago, le film. On peut déjà voir que Charlie Bean est un habitué de l’animation.

Pour ce qui est des doubleurs, nous retrouvons d’abord Justin Theroux qui donnera sa voix à Clochard. On le connaît en tant qu’acteur et scénariste, mais il n’a à son palmarès de doublage que des rôles secondaires dans Megamind, Ninjago ou encore Call of Duty: Modern Warfare 2. Pour Lady, on retrouvera Tessa Thompson, dont La Belle et le Clochard est le premier vrai doublage. Cependant, nous avons déjà pu voir l’actrice dans des films comme Thor: Ragnarok, Avengers Endgame, ou encore Men In Black International.

Pour les fans de VF, le casting est tout aussi bon pour les deux protagonistes de notre histoire. Clochard est interprété par Boris Rehlinger, un doubleur bien connu qui incarne Joaquin Phoenix, Jason Statham, ou encore Benicio Del Toro. Enfin, c’est Aurélie Konaté qui incarnera la jeune cocker. Elle est généralement la voix de Tessa Thompson – d’où sa présence sur le projet de Disney – mais également celle de Letitia Wright dans Black Panther et Avengers Infinity War.

Initialement prévu en salle, La Belle et le Clochard est sorti le 7 avril 2020 directement sur la plateforme Disney+ suite aux différents changements dus à la crise du Covid-19.


Histoire

Le scénario reprend l’histoire originale du dessin animé. On y découvre le jeune chiot, Lady, qui vit tranquillement sa vie de chien dans une petite ville de Nouvelle-Angleterre. Elle verra sa vie chamboulée lorsqu’un heureux événement s’annonce dans la vie de ses maîtres. Chamboulée, elle partira à l’aventure en ville et fera la connaissance du meilleur guide qu’elle aurait pu espérer, le chien errant nommé Clochard.

Avec La Belle et le Clochard, Disney suit son projet d’adapter en film live ses vieux classiques d’animation. Comme pour Aladdin, Le Roi Lion ou La Belle et La Bête, l’histoire reste la même dans les grandes lignes. Le film s’autorise tout de même des petits changements permettant de développer quelques personnages. Ce sont surtout les humains qui se verront beaucoup plus exploités que dans l’oeuvre originale.

Nous n’auront donc pas que le point de vue de nos amis à quatre pattes; l’intrigue dévoile le développement psychologique des maîtres de Lady, ce qui nous offre donc des scènes inédites. Cependant, ça sera fait au détriment d’autres personnages, comme les chats siamois qui, ici, ne font que détruire la maison sans même avoir de rôle conséquent.

On peut noter avec cette idée que la réalisation veut ancrer le film dans un monde plus réel, ou plus palpable pour nous que le monde cartoonesque du film d’animation.

Le cartoon réaliste

C’est sûrement ici que La Belle et le Clochard pêche le plus. L’animation est correcte, mais ne nous donne pas le même ressenti que dans Le Roi Lion. Disney ayant eu envie de garder les scènes musicales cultes des deux films, cela ne colle pas du tout avec le ton réaliste. Prenons par exemple la scène des chats cités plus haut: en plus de leur manque de profondeur, le désastre causé tout en chantant paraît démesuré et improbable en live.

Pareil pour la scène du restaurant italien. Une très belle scène dans le dessin animé qui, ici, en est presque ridicule. Voir deux adultes nourrissant deux chiens errants tout en chantant alors que leur petit restaurant est complet rend la scène improbable. Cela contraste totalement avec d’autres scènes comme celle où Lady doit se retirer une muselière, qui paraît totalement crédible.

Le plus triste avec ce problème est le manque d’attachement que l’on crée avec les personnages principaux. Bien qu’ils sont charismatiques, ils le sont beaucoup moins que les originaux. Leur relation arrive tout de même à se développer tout au long du film, nous laissant comprendre leurs différents choix et nous offrant une conclusion convaincante.

Test La Belle et Le Clochard : Conclusion

La Belle et le Clochard est une belle histoire. C’est toujours plaisant de la redécouvrir et de retrouver les personnages emblématiques. Cette adaptation ne m’a qu’à moitié convaincu. Cependant, je pense que si elle permet aux plus jeunes de découvrir cette histoire, elle fait correctement son travail. Cette version 2020 ne restera pas à mon avis inoubliable, mais elle donne clairement envie de revoir le dessin animé original. Si vous en avez l’occasion, je vous conseille la version animée, mais sinon La Belle et le Clochard de 2020 reste un bon en-cas.

Show Full Content
Previous Test : Those Who Remain – Une plongée dans un cauchemar
Next Une chanteuse virtuelle chinoise plus avancée que Hatsune Miku ?

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Test : State of Mind : Transhumaine condition

27/08/2018
Close