Blackguards 2 | Test

...

Envie de vous faire un petit jeu de rôle européen au tour par tour ? Blackguards 2 pourrait bien intéresser les plus tacticiens d’entre vous.

Des araignées et une femme

Cela commence par notre brave héroïne : Cassia, qui se retrouve enfermée dans une prison souterraine labyrinthique des plus accueillantes puisque peuplée d’araignées géantes guère amicales. Ambiance. En effet notre amie, s’est fait enfermer sans que l’on sache trop pourquoi, on sait juste que c’est une noble qui convoite le trône mais visiblement quelqu’un l’a un peu prise de court sur ce coup là. Nous devrons donc partir à la reconquête de la couronne et pour notre amie, tous les moyens sont bons !

Notre passage en prison nous servira donc de didacticiel et nous permettra donc de découvrir les deux phases de jeu principales. La première, est la phase de jeu de rôle proprement dit. A la manière d’un point‘n clic, on déplace notre personnage et on interagit avec les autres pour faire progresser l’intrigue, ou aller chez le marchand pour acheter du matériel. Ce sera ainsi l’occasion pour Cassia de savoir ce qui se passe vraiment mais surtout de recruter des personnages, mercenaires, magiciens et autres guerriers qui voudront bien s’unir à elle dans son entreprise de vengeance. Pendant ces phases nous pourrons également prendre tout le temps de personnaliser nos armes, et gérer l’inventaire de nos personnages avant chaque bataille, c’est même fortement conseillé, le tout, via une interface classique mais claire. On pourra également améliorer les caractéristiques propres d’un personnage de jeu de rôle, à savoir, force, dextérité volonté etc… grâce à l’XP obtenue en combat; chaque personnage ayant ses points faibles et points fort, à vous de bien gérer cette expérience durement gagnée. Il en ira de même pour tout ce qui est relatif à l’amélioration des sorts et autres magie.

l'inventaire est plutôt simple à gérer et c'est tant mieux!

l’inventaire est plutôt simple à gérer et c’est tant mieux!

Fuite en avant

Mais place à la bataille. On choisit ainsi le lieu de la rixe, mine, ville ou terrain plus sauvage et à nous de jouer. Ces phases rappelleront X-com à certains. On commence donc par placer nos personnages sur le terrain en essayant de voir par où il faudra passer. En effet, l’objectif n’est pas ici d’éliminer tout les ennemis mais d’aller au point de sortie de la map. Certes il faudra très souvent combattre mais il faudra également parfois savoir prendre la fuite et ainsi jouer avec le décor, qui nous offre des cachettes ou permet l’activation de pièges pour supprimer ou ralentir l’ennemi. Le terrain est divisé en hexagone et chaque personnage dispose de deux actions : déplacement, attaque par exemple, et comme beaucoup de jeux du genre, il est possible de sacrifier sa deuxième action pour se déplacer plus loin.

Vous aurez souvent l’œil rivé sur la partie inférieure de votre écran, en effet, vous y verrez l’ordre des joueurs par tour car il ne s’agit pas d’un jeu, équipe A puis équipe B, non ici, tout est intercalé, il faudra donc bien faire attention aux tours ennemis et vérifier leur positions/aptitudes pour éviter de vous faire dépasser par les événements. A vous également de tirer profit de ceci pour utiliser vos personnages les plus puissants pour tanker les ennemis les plus dangereux et permettre à vos personnages les plus faibles de s’éloigner du danger. Les tacticiens en auront pour leur argent. Certaines batailles sont longues voire très longues, on regrette alors forcément l’impossibilité de sauvegarder pendant celles-ci. D’autant plus que si on perd, ben on recommence toute la bataille. Logique mais très rageant quand ça faisait 50 minutes qu’on était dessus…

les champs de bataille sont variés et offrent leur lot de pièges, cachettes et coffres à découvrir

les champs de bataille sont variés et offrent leur lot de pièges, cachettes et coffres à découvrir

Techniquement, le jeu n’offre pas des graphismes hors du commun. Certains pourraient trouver ça vieillot mais au moins cela permet au jeu de tourner sur des vieux pc, et c’est largement compensé par une direction artistique au poil qui retranscrit bien l’univers sombre de Blackguard 2. Ceci est encore plus accentué par une musique dont les compositions sont en parfait accord avec les situations, que cela soit durant les cinématiques qui sont en fait une succession d’illustrations ou dans les phases de jeu. Quant à l’histoire, certes ça ne casse pas trois pattes à un canard, mais on a plaisir à accompagner Cassia dans sa quête de vengeance.

Coooonclusion. Je dis non! Mais un Avis, je dis OUI!

[dropcap]B[/dropcap]lackguards 2 à de nombreuses heures de jeu à vous offrir, si le tactical RPG européen c’est votre came, vous pouvez foncer. En revanche soyez prévenus que les sessions de jeu peuvent être longues et se solder par une immense frustration de recommencer une bataille depuis le début car on ne peut sauvegarder en plein milieu. Le jeu n’en reste pas moins très plaisant à jouer de bout en bout.

Blackguards 2

  • Développeurs Deadlic
  • Type Bataille médiévale rolliste chacun son tour
  • Support PC
  • Sortie 20 Janvier 2015

Dans le même genre :

  • X-Com
  • Le premier Blackguard (LOL)
Note Cuisson à feux doux
Note Pas de pxlection

Y’a bon!

[unordered_list style= »green-dot »]

  • Des combats tactiques à souhait
  • Une D.A. efficace
  • L’ambiance générale du titre

[/unordered_list]

Beuargh!

  • Pas de sauvegarde pendant les batailles!
  • Techniquement pas folichon
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre