Sorti en 1993 au Japon et en 1994 en Europe, Secret of Mana se taille une place de choix au sein du palmarès des meilleurs jeux de tous les temps. Lorsque Square Enix a annoncé qu’une version remasterisée de leur mythique jeu était en développement, les joueurs se sont sentis interpellés. L’histoire de Randy, Primm et Popoi en a séduit plus d’un au cours des dernières décennies et c’est l’heure de replonger dans cet univers apprécié de tous. La marchandise a-t-elle été bien livrée aux fans de la licence ? C’est ce que nous découvrirons en fin de test !

Une magnifique illustration de l’épée qui déclenche tout.

Avant toute chose, fouillons les options de Secret of Mana

Il s’agit peut-être d’un réflexe de vieux routard du jeux vidéo, mais cela s’avère parfois pratique. Deux choses sont à retenir : vous aurez le choix entre les voix japonaises ou anglaises et vous pourrez profiter de la bande son d’origine ou vous infliger la version réorchestrée. Dans mon cas, je n’ai pas eu besoin de réfléchir très longuement avant de sélectionner mes réglages favoris qui se rapprochent le plus possible de la version d’origine. L’ajout des voix ajoutent une dimension intéressante au soft, même si l’ensemble des dialogues s’affiche toujours sous forme de texte.

Notre héros s’apprête à faire face à son destin.

La promesse du graphisme rehaussée

On peut se demander quel est l’intérêt de rééditer un jeu qui fête son quart de siècle… À quoi peut-on s’attendre sur le plan visuel repensé pour être un monde en 3D rempli de mana ? La réponse à cette question est fort simple. Que ce soit pendant les cinématiques ou les phases de jeu, l’environnement 3D est digne de la PlayStation 2. Les personnages ont été modélisés façon chibi et possèdent peu ou pas d’animations faciales. On se trouve donc en présence de statues de plâtre qui tentent, sans succès, de nous transmettre des émotions comme l’angoisse, la peur ou la colère. Par ailleurs, les textures appliquées à l’environnement ne rendent vraiment pas justice à l’œuvre d’origine. L’ensemble visuel est donc assez grossier et ne plaira pas aux fans de la série.

Qui est donc ce mystérieux personnage ?

L’expérience globale de jeu

Sur le plan du gameplay, on retrouve les mécaniques présentes sur la version SNES. Le combat se déroule en temps réel et vous devrez vous armer de patience pour faire progresser vos personnages dans l’univers de Secret of Mana. Il est également possible de jouer en mode co-op, ou de choisir des réglages particuliers pour que vos acolytes agissent de la manière la plus judicieuse possible. La mini-map ne vous permettra pas réellement de vous orienter dans la bonne direction, si bien qu’il est possible que vous erriez entre les différentes zones jusqu’à ce que vous trouviez votre chemin. Mentionnons au passage que chaque écran de jeu est relativement petit, ce qui multiplie les temps de chargement intempestifs. L’histoire d’origine a cependant été scrupuleusement reproduite, et c’est ce qui aide à rattraper la sauce au final.

Randy se prépare à voyager dans un canon !

Conclusion

Les nostalgiques seront sans doute d’accord pour dire que Secret of Mana était un bien meilleur jeu dans sa version d’origine. Le charme de ce jeu n’opère tout simplement pas de la même manière avec ce portage en 3D. On se retrouve avec un portage purement mercantile qui ne fait pas honneur à Seiken Densetsu 2. Bien sûr, si vous êtes capable de faire abstraction du massacre visuel, le voyage va vous enchanter. Dans le cas contraire, vos souvenirs vont en prendre un sacré coup.

Un aperçu du menu montrant vos statistiques.

Secret of Mana

  • Développeurs Square Enix
  • Type Action RPG
  • Support PS4, PC
  • Sortie 14 Février 2018
Montrer le reste de l'article
Précédent Et voilà une mise à jour gratuite pour jouer en vue FPS à The Evil Within 2
Suivant Farming Simulator 19 présente sa récolte 2018 en vidéo
Close

ARTICLE SUIVANT

Close

Hatoful Boyfriend s’envole vers PS4 et PSVita

24/11/2014
Close