Project Zero : Le Masque de l’Éclipse Lunaire est le seul Project Zero à n’avoir jamais connu les honneurs d’une sortie occidentale. Issu originellement sur Wii, il revient en 2023 sur tous les supports, et on s’est évidemment jeté dessus.


Project Zero : Le Masque de l’Éclipse Lunaire


Supports : PC, PS4, PS5, XBox One, XBox Series, Switch

Genre : Survival Horror

Date de sortie : 09 mars 2023

Editeur : Koei Tecmo

Développeur : Koei Tecmo

Multijoueurs : Non


Project Zero : Mask of the Lunar Eclipse est un des rare représentant encore vivant d’un genre véritablement effrayant


  • Encore une excellente histoire
  • Effrayant !
  • Une ambiance réussie
  • Lent
  • Encore de très nombreux allers-retours
  • Des textures et des mécaniques d’époque

Le Masque de l’éclicpe lunaire

Il y a un peu plus d’un an était ressorti Project Zero, la Prêtresse des Eaux noires et bien qu’il comportait son lot de casseroles techniques et structurelles héritées de sa filiation à la WiiU, ça reste une série d’une grande qualité et assez unique dans le paysage du Survival Horror. Mais c’était aussi l’occasion de rappeler que si les trois premiers épisodes avaient vu le jour chez nous sur PS2 (de très très bons jeux au passage), le quatrième n’avait jamais quitté les frontières japonaises… ni les entrailles de la Wii ! C’est chose réparée aujourd’hui avec l’arrivée de Project Zero : Le Masque de l’Éclipse Lunaire.

L’île de Rogetsu est un lieu connu pour être sinistre, mystique et lié à l’autre monde. Certaines de nos protagonistes le savent mieux que quiconque puisqu’elles y ont été emprisonnées pendant leur enfance, au sein d’un hôpital étrange, mais leurs souvenirs de cette épreuve sont plus que flous. À la recherche de réponses, elles y retournent aujourd’hui en tant qu’adultes, pour y découvrir les horreurs habituelles de la série.

Pour ceux que cela intéresse, Bery avait pu faire tourner une version Wii émulée et traduite, à retrouver en vidéo sur notre chaîne. Vous pourrez y apprécier les différences graphiques.

Car oui, même si vous n’avez joué qu’au dernier épisode en date, la structure de Project Zero est toujours identique : dans la peau de différents personnages, vous explorez divers environnements effrayants, faisant de nombreux allers-retours, résolvez des énigmes, sursautez aux différentes apparitions, lisez énormément de notes et surtout, vous prendrez un tas de photos de fantômes – sympas ou moins sympas.

Dans un Project Zero, au lieu de combattre les ennemis à coup de gros flingues, vous les photographiez avec la célèbre Camera Obscura. Cette ancien objet reste le seul moyen d’exorciser les esprits et c’est aussi une mécanique de jeu très originale : malgré la peur, vous êtes obligé de regarder les fantômes droit dans les yeux et de les laisser approcher pour faire un maximum de dégât. Si des productions comme Ring ou Ju-on vous ont traumatisés, vous en serez ici pour vos frais.

Bon, en tant que quatrième épisode, le Masque de l’Eclipse Lunaire est un petit retour en arrière en terme de gameplay. C’est un peu moins recherché que dans la Prêtresse des Eaux Noires et ses points faibles à viser. Ici, vos affrontements se limiteront à reculer en visant l’ennemi – qui peut carrément passer dans les murs – et à courir très lentement dans les environnements.

Il faut accepter la lenteur et la lourdeur du jeu, qui participe à l’ambiance mais peut se révéler un peu frustrant par moment, surtout quand vous devez faire de nombreux allers-retours dans les mêmes lieux. Ramasser des objets et ouvrir des portes prend beaucoup de temps, pour rajouter de la tension et vous faire redouter qu’une main spectrale attrape votre bras (ce qui arrive parfois), mais ça peut être un aspect qui en dérangera plus d’un.

Heureusement, l’atmosphère et les ennemis sont vraiment effrayants, et l’intrigue générale impliquant de filles « qui doivent éclore » avec leur visage qui devient flous est très angoissante. Le système d’amélioration est également intéressant une fois que vous avez rassemblé suffisamment de pierres brillantes, chaque amélioration de statut que vous donnez à votre appareil photo ou à votre torche étant vraiment perceptible.

Le framerate est correct, mais j’aurais aimé une certaine amélioration dans les textures, surtout dans un jeu qui nous pousse à viser précisément des environnements pour découvrir des objets cachés et qu’on y voit clairement des bouilles de pixels.

Project Zero : Le Masque de l’Éclipse Lunaire

Titiks

L’avis de Titiks sur PS4

En Bref

Project Zero : Mask of the Lunar Eclipse est un jeu lent, issu d’une série assez rétrograde dans ses mécaniques, mais c’est un des rare représentant encore vivant d’un genre unique et effrayant. Si vous pouvez composer avec son rythme et ses défauts structurels, il n’y a pas de raison de vous en priver… en attendant un remaster des trois premiers.

4
Show Full Content

About Author View Posts

Titiks

Quadra assumé, daron de 3 apprenties gameuses, fan de tout ce qui est capable de raconter une bonne histoire. Touche-à-tout, mais surtout de bonnes aventures qui savent surprendre, et dévoué à l'univers console depuis que Sega était plus fort que tout, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée #2AMFather.

Previous Test : Octopath Traveler 2 – À l’unisson
Next [Concours] Muplodocus est disponible dans Pokémon UNITE

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

La démo de NBA 2K20 est disponible.

22/08/2019
Close