Test: Power Rangers – Battle for The Grid

Go Go Power Rangers!!!

Power Rangers, plusieurs générations ont connu leurs diverses versions (et je n’y pige plus rien j’avoue!). Pour ma part, c’était plutôt Bioman, un sentaï des 80’s bien nippon… Les américains de Power Rangers sont arrivés bien plus tard, au début des années 90. Bref, depuis, ils ont connu un immense succès et surtout pour la première saison avec leurs zords au design de dinosaures… et c’était dans le move à l’époque où Jurassic Park a cartonné au box office.

Mais malgré tout, personne ne pouvait s’attendre à ce qu’un jeu de la licence débarque en 2019 sur nos consoles. Il y a bien eu un petit beat’em all anecdotique Mighty Morphin Power Rangers: Mega Battle sorti il y a deux ans mais de là à ce que nWay nous ponde un jeu de baston en versus… c’est plutôt une surprise. Reste à voir si c’est une bonne ou une mauvaise…

Maigre est le roster…

Force jaune devant, marron derrière!

Bon, on va commencer par ce qui fâche car c’est la première chose qui frappe: le choix des personnages est rachitique… mais très rachitique! Neuf personnages sont au programme seulement. Et quand on connait la grande variété de personnages de chaque saison, ça pique! De plus, il faut savoir que les combats se déroulent en tag battle 3vs3 comme un Dragon Ball FighterZ. Du coup, avec seulement 9 combattants (dont certains choix discutables…), je vous promets que vous allez souvent voir les mêmes combats ce qui est ultra redondant. Mais il y a une méthode pour éviter ça: payer! Car oui, après l’achat du jeu, vous serez quasiment obligé de passer par l’achat du season pass pour pouvoir en profiter confortablement. Oh, il y aura bien une update offrant 3 nouveaux persos (complètement WTF d’ailleurs!) mais bon, pour le reste…

Autre chose plutôt aberrante en 2019: impossible de streamer le jeu! Oui, c’est un défaut je trouve. Il faut savoir qu’à la base, je voulais vous proposer une vidéo de gameplay du mode arcade, c’est toujours mieux de voir tourner un jeu de baston… mais non, ce n’est pas possible. Idem pour les captures vidéos (du moins à part de courts extraits sur Xbox One). Est-ce temporaire? Du coup, on doit illustrer ce test avec des images d’éditeur… Fort dommage pour le coup, mais on fera avec!

Quand deux générations s’affrontent.

Mega(dé)zord!!!

Pour ce qui se passe sur le « ring », comme dit plus haut, c’est du 3VS3 en tag battle c’est-à-dire que vous pouvez demander une assistance d’un personnage (ou deux dans certains cas) en soutien ou permuter de combattant histoire de faire récupérer votre main fighter. De quoi vous laisser l’occasion d’organiser une stratégie de combat et d’économie de PV. Bien vu!

Au niveau des touches, pas de coups de poing ou pieds avec leurs variations de puissances à l’instar d’un Street Fighter, non, mais plutôt des coups faibles, moyens et forts sur les touches avec une dernière qui utilisera le spécial du combattant… oui, exactement comme un Dragon Ball FighterZ également.

Néanmoins, pour ce qui est de la physique des personnages, on s’écarte de ce dernier pour un peu plus de rigidité. Il faut dire que c’est un jeu bien américain et que ça se ressent comme dans un Mortal Kombat par exemple.

Petite particularité, on est sur du Power Rangers donc on peut forcément faire appel aux Megazords pour des attaques spéciales. On aurait aimé que celles-ci soient moins anecdotiques… D’ailleurs, au niveau des super, ils sont assez faciles à réaliser à base de deux touches lorsque votre jauge le permet. Effectivement, on peut dire que niveau maniabilité, c’est plutôt accessible.

Seule une partie d’un Megazord est visible à l’écran lors de ses interventions…

Angel Grove au rapport!

Graphiquement, c’est assez mitigé. Autant les combattants sont plutôt pas mal modélisés et détaillés, autant les arènes sont assez pauvres qualitativement parlant. Disons que ce n’est pas moche mais minimaliste. Ce n’est pas la partie du job qui a pris le plus de temps à mon avis. Ils auraient pu mieux faire!

Pour ce qui est des différents modes de jeu on retrouve tout ce qu’il y a de plus classique pour un jeu de combat de cette génération avec un mode online (qui tient plutôt bien la route…), un mode arcade, entraînement, versus, etc… Rien de bien foufou ni original mais c’est tout ce qu’on demande à ce style de jeu.

J’ai pu remarquer également que certains personnages étaient carrément pétés et il y aurait bien besoin d’un bon petit équilibrage des familles pour corriger tout ça. Genre, les rangers vert et rouge sont vraiment cheatés!

Certaines attaques ne sont pas si impressionnantes que ça…

Conclusion

Je suis assez embêté par rapport à ce jeu car malgré un contenu vraiment pas top, au niveau des combats ce n’est pas si catastrophique. Bien sûr, on est loin des grands noms du jeu de baston mais il n’empêche qui peut s’avérer agréable.

Moyen dans la plupart des domaines, le jeu pourrait pourtant devenir bon avec le temps et quelques mises à jour notamment niveau contenu et rééquilibrage. Dans l’idéal absolu, il aurait été préférable qu’il sorte en free-to-play plutôt qu’en version payante qui nous oblige d’investir dans un season pass.

Néanmoins, il pourra plaire aux fans de la saga et aux joueurs occasionnels vu son accessibilité que se soit au niveau de la maniabilité qu’au déclenchent des attaques spéciales.

Ah oui! Il faut aussi être préparé à bouffer le thème de la série à toutes les sauces…

Temps de lecture : environ 4 minutes

Power Rangers – Battle for The Grid

  • Développeurs nWay
  • Type Combat
  • Support Xbox One, Switch, PS4, PC
  • Sortie 26 mars 2019
Power Rangers - Battle for The Grid à notre sauce
6/10
Power Rangers - Battle for The Grid à notre sauce
Y'a bon
  • Un jeu Power Rangers
  • Toutes les époques
  • Jeu accessible
  • Rangers plutôt bien modélisés
Beuuuuwark
  • Le roster de base pauvre et discutable
  • Pousse à acheter les DLC
  • Graphismes inégaux
  • Sound design pas dingue!
  • Technique
    7/10
  • Ergonomie
    7/10
  • Esthétique
    6/10
  • Audio
    5/10
  • Contenu
    3/10
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
ManuSupra

Passionné, collectionneur et historien vidéoludique trentenaire ayant grandit avec un enfant à queue de singe et un plombier moustachu s'empiffrant de champi. Chasseur de monstres à l'insectoglaive, archéologue gaming et adepte du "bas, diagonal, droit + poing". Sushivore et burgerovore professionnel!
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre