Nickelodeon Kart Racer est développé par Bamtang Games, un studio de développement péruvien. Ce dernier est reconnu comme l’un des principaux studios d’Amérique latine. Avec une équipe de 40 personnes, le studio est à la tête de plusieurs petits jeux tirés d’adaptations, tel que celui qui nous intéresse aujourd’hui: Nickelodeon Kart Racer.

Nickelodeon Kart Racer est un jeu de courses, style MarioKart-like. On y croisera bien sûr différents univers des dessins animés de chez Nickelodeon, tels que Bob l’Éponge, les Razmockets ou encore les Tortues Ninjas.

Titre Nickelodeon Kart Racers

Développeurs Bamtang Games

Type Course

Support PS4, PC, Switch et Xbox One

Date de sortie 23 Octobre 2018



On est chez Nickelodeon ?

Basé sur les différentes licences de Nickelodeon, on peut donc s’attendre à du Bob l’Éponge, du Tortues Ninjas, du Mes Parrains sont magiques, de l’Avatar ou encore du Jimmy Neutron, avec leurs ribambelles de personnages et bien sûr, des circuits sur leurs univers respectifs: le jeu a une bonne base sur quoi travailler.

Cependant, seulement 4 univers sont repris dans tout le jeu. Nous allons donc retrouver  l’univers des Razmockets, de Bob l’Éponge, de Hey! Arnold ainsi que celui des Tortues Ninjas.

En soi, ce point n’est pas dramatique, les univers ont du potentiel, que ce soit au niveau personnages comme des circuits. Cependant, le jeu ne contiendra que 12 personnages jouables dont les 4 tortues. On  peut donc observer un manque énorme de diversité dans le choix du pilote.

Au niveau des circuits, nous pouvons en compter 36. Le nombre est correct. Nous allons visiter les différents univers, avec une assez bonne représentation pour chacun d’eux. Cependant, les circuits ont tendance à être un redondant après 1h à 2h de jeu.

En avant Patrick !!

Le contenu est dans les modes de jeux ?

Sur ce point, le jeu est assez complet. En dehors d’un mode online, on est face à ce qui se fait chez la concurrence.

On peut retrouver un mode Grand Prix, basé sur 3 catégories selon la vitesse des courses. Nous allons avoir droit à 9 coupes au total, dont 3 qu’il faudra débloquer en gagnant les 6 autres. Il y a aussi deux autres modes communs, le mode Course Rapide et Contre la montre. Il existe également un mode écran splitté jusqu’à 4 joueurs. Nous pourrons donc nous combattre entre amis dans les modes Grand Prix, Course Libre et Arène.

Les deux premiers correspondent au même que dans la partie solo. Le mode Arène, lui, permettra de s’affronter dans les modes Chacun pour soi, Capture de drapeau et Chat.  Chacun pour soi consiste en une mêlée générale. Lors de la capture de drapeau, il faudra maintenir le drapeau en sa possession 15 secs pour marquer un point. Et pour le dernier mode, Chat, celui-ci parait le plus innovant. Un joueur, de manière aléatoire lâchera des pièces, et celui qui en récupère le plus gagne.

On peut remarquer que les modes sont intéressants en terme de nombre, mais peu innovants dans l’ensemble. Cependant ceux-ci ont déjà fait leurs preuves et l’amusement est bien présent, surtout en mode multi local.

En recherche du drapeau !

Du coup, c’est sauvé par le gameplay ?

Le gameplay reste basique, nous allons avoir des phases en bateau, avion et bien sûr karting, passant de l’un à l’autre dans les mêmes courses.
On peut noter un point peu convaincant: lorsque l’on joue en mode Facile, le jeu est juste mou et lent. Mais il vise les enfants, donc disons que c’est fait exprès. Le jeu s’arrange cependant pour que les ennemis vous collent toujours aux baskets, ce qui maintient une petite pression très bienvenue.

Donc entant que bon MarioKart-like, des objets vont nous être proposés lors de nos courses pour pouvoir attaquer les autres coureurs. Ces objets vont bien sûr venir directement des univers présents dans le jeu, comme le ballon de rugby de Hey! Arnold, les pizzas des Tortues Ninjas, etc.

En plus de ça, chaque personnage jouable aura une chance, lorsqu’il récupère un objet, d’en recevoir un qui lui est spécial et avec une capacité unique. Par exemple, en jouant avec Bob l’Éponge, son objet spécifique est sa fidèle Spatule: cette dernière ira attaquer directement le premier en liste de la course en retardant tous les autres coureurs sur son passage.

Nous pourrons aussi customiser notre Kart. Lors des courses, nous gagnerons des pièces: celles-ci  sont utilisables dans la boutique du jeu. On y propose d’acheter différentes pièces pour notre kart qui, changeront les caractéristiques de ce dernier lors des courses.

Carrément dans le Slime

Les points forts des courses

Les courses ont deux points qui feront changer la donne, en plus des objets.

Premièrement, Nickelodeon a toujours mis en avant dans ses pubs et événements, une sorte de slime vert, et bien entendu celui-ci est présent dans le jeu. Il nous sera possible d’en récolter en passant dessus, remplissant jusqu’à 3 jauges et utilisable comme nitro dès que l’on dépasse une jauge, le temps d’accélération variant selon la quantité des jauges remplies.

Deuxièmement, les règles d’une course peuvent changer en plein jeu. Il en existe deux. Soit un système de drapeau va être installé – il faudra passer à gauche ou à droite du drapeau (selon la demande du jeu) et si vous en loupez trois, vous êtes éliminé. La deuxième règle possible est une règle d’élimination. Le dernier sera éliminé toutes les 15 secondes jusqu’à la fin de la course.

Vu le manque de variété dans les circuits, ces changements amènent une bonne petite dose de surprise dont le jeu a besoin.

Conclusion

Nickelodeon Kart Racers est divertissant mais pas novateur. Le jeu est basé sur la chaîne télévisée Nickelodeon, mais manque cruellement de personnages jouables et ne profite pas assez des univers qu’il pourrait visiter. Cependant, dans l’ensemble il reste sympa, mettant à notre disposition différents modes de jeux bien connus et toujours sympas à faire entre amis.

Show Full Content
Previous Just Cause 4 : une vidéo en vue panoramique
Next Les meilleures anecdotes du jeu vidéo #35
Close

NEXT STORY

Close

Oui, vous pouvez jouer (gratuitement) Barack Obama dans Shaq Fu : A Legend Reborn

29/06/2018
Close