L’attente a été longue pour les fans de Mario Strikers. Alors que Mario Tennis et Mario Golf sont déjà sortis depuis belle lurette, 15 années séparent Mario Strikers : Battle League du dernier épisode sur Wii. Et bien que je sois sans doute le moins bien placé pour vous parler d‘un jeu de foot, je suis à peu près certain que nous sommes ici assez éloignés des concepts, tant footballistiques que de l’univers de Mario.


Mario Strikers: Battle League


Supports : Switch

Genre : Sport

Date de sortie : 10 Juin 2022

Editeur : Nintendo

Développeur : Nintendo

Multijoueurs : Oui


Mario Strikers : Battle League est jeu Nintendo où l’on s’amuse en famille


  • Joli à regarder
  • Très fun en famille
  • Le multi bien mis à l’honneur
  • Les équipements permettent de jouer’ n’importe quelle composition
  • Peu de personnages (gare aux DLC ?)
  • Presque rien de déblocable
  • Finalement, le côté foot » semble être une contrainte pour le jeu

Mario Strikers : Battle League

Mario Strikers : Battle League propose des matches par équipe à 5 contre 5, chaque équipe étant composée des grandes stars des fans de la franchise Mario, et si vous suivez comme moi, cela fait au final assez peu de personnages. Il n’y a d’ailleurs pas de déblocage de personnages dans le système de progression du jeu, ce qui augure plusieurs DLC de guests. C’est un peu surprenant, car une partie de la rejouabilité dans ce type de jeux vient des déblocages de personnages, et cela donne un petit côté redondant dés premières parties.

Cela dit, la liste des joueurs comprend tous les personnages emblématiques de la franchise Mario. Plus intéressant, les attributs de statistiques qui sont associés à chaque personnage, ce qui rend la conception d’une équipe un peu plus stratégique. Certains personnages, comme Waluigi, sont rapides mais pas très compétents techniquement, alors que Mario est équilibré et taillé pour les buts, et Donkey Kong ou Bowser sont de vrais tanks difficiles à renverser

Ceux qui veulent assembler des personnages visuellement discordants ne sont pas sans options grâce aux options d’équipements, qui permettent aux joueurs de mélanger et d’associer des pièces d’équipement pour augmenter ou réduire certaines statistiques. Il y a toujours un compromis à faire, comme augmenter la force au détriment de la vitesse, mais cela permet de faire fonctionner pratiquement n’importe quel équipe en prêtant suffisamment attention aux statistiques.

Le jeu table aussi sur l’apparition sporadique d’objets, dont le fonctionnement est presque identique à celui de Mario Kart. Il existe même des carapaces vertes et rouges à lancer sur les adversaires pour interrompre les meneurs de jeu potentiels. Les Hyper Strike se déclenchent au moment où les joueurs acquièrent un orbe sur le terrain pour déclencher un tir spécial unique à chaque personnage et marquer 2 buts au lieu d’un. On ajoute bien entendu les tacles chargés ou non, les accélérations, les passes hautes et basses, ainsi que les reprises de volées classiques.

Mario Strikers : Battle League propose les modes de jeu auxquels on s’attend, avec des matchs et des tournois à profusion et des pièces d’or pour débloquer plus d’options d’équipement. Le Striker’s Club est l’élément le plus intéressant car il permet aux joueurs d’aller en ligne, de créer leur propre équipe (y compris les uniformes) et de rejoindre jusqu’à 19 autres membres pour affronter d’autres clubs dans le monde entier. C’est un ajout qui accentue l’aspect communautaire et compétitif façon FIFA, et nous verrons dans les mois à venir comment Nintendo compte en tirer parti.

Par contre, les matchs ressemblent davantage à des affrontements de rugby qu’à du foot, et même Captain Tsubasa semble plus réaliste. Cela fait un peu contraste avec les autres titres Mario basés sur le sport, comme Mario Golf ou Mario Tennis. chacun y verra là un argument en faveur ou non du titre.

Comprenez bien que ce n’est pas au fond vraiment un problème, parce qu’on s’y amuse en solo, ou en multi local et par Internet. Mais autant que Nintendo invente son propre sport et se déchaine au niveau des règles plutôt que de se retrouver un peu coincé avec le football. Du coup, c’est un peu dommage de voir Nintendo se limiter à des règles de foot plus contraignantes qu’autre chose, puisque le foot prend une dimension assez limitée.

Mario Strikers : Battle League

Titiks

L’avis de Titiks sur Switch

En Bref

Mario Strikers : Battle League est jeu Nintendo où l’on s’amuse en famille sans problème, mais on trouve que le nombre de personnages et un peu limité tandis que le côté « foot » semble donner plus de contrainte que de créativité au jeu.

3.5
Show Full Content

About Author View Posts

Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Retrouvez-moi sur Twitch @un_daron_dans_le_game et sur Twitter.

Previous Le WD_Black SN850 veut du stockage et des performances optimales pour la PS5
Next Goupelin et le Pass de combat de la saison 8 disponibles dans Pokémon UNITE

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Hue | Test

30/08/2016
Close