Gigantausorus The Game est une adaptation vidéoludique de la série Dinsey Junior, Gigantausorus. Le dessin animé suit les aventures de 4 jeunes dinosaures vivant leurs petites vies à leur belle époque. Les épisodes sont assez courts et essayent de faire passer régulièrement des petits messages de savoir-vivre. L’histoire suivant des dinosaures, il est plaisant de voir que les plus jeunes y découvrent beaucoup d’espèces différentes, on ne reste pas que sur les traditionnel T-Rex et Raptor. Vous pouvez trouver leurs épisodes sur la chaîne YouTube Disney Junior.

L’adaptation vidéoludique sortie le mois passée a été développé par le studio espagnol Wildsphere. Ces deniers ont développé des titres comme Timothy VS The Aliens ou Naught Reawakening. Dans l’ensemble, le studio traite des petits jeux indépendants aux idées de gameplay intéressantes. Nous allons voir ici si leur adaptation de Gigantausorus The Game vaut le détour.


Gigantausorus The Game


Supports : PS4, PC, One et Switch

Genre : Action Aventure

Date de sortie : 27 mars 2020

Editeur : Bandai Namco

Développeur : WildSphere

Multijoueurs : Oui en local.


Une adaptation peu intéressante pour nos chères têtes blondes.


  • Du multi-local.
  • L’univers de la série retranscrit.
  • Des variétés dans le gameplay.
  • Beaucoup trop facile, le game-over est quasi impossible.
  • Le côté aventure pas assez mis en avant.
  • La voix off nous parle de manière trop infantilisante.
  • Peu d’intérêt sur le côté course.
  • La durée de vie.

Un scénario de l’animé ?

Nous retrouvons donc ici les 4 personnages principaux de la série, Rocky le parasaurolophus, Tiny la tricératops, Mazu l’ankylosaure et Bill le brachiosaurus. Pendant qu’ils vivent leur petite vie tranquille, une météorite est venue s’écraser dans le volcan en éruption du coin. Cela créera moult tremblements de terre, qui eux-mêmes créeront, par conséquence, la chute de plusieurs œufs de dinosaures. Ce qui nous offre donc pour ce Gigantausorus The Game un scénario exclusif.

Ces derniers ayant quitté leurs nids, ils risquent de grands dangers. Notre petit groupe de dinosaures partiront donc à l’aventure à travers différents niveaux pour récupérer les différents œufs égarés et les mettre en sécurité.

Le scénario reste simpliste mais est en accord avec le thème et l’ambiance de la série. Il s’y prête bien. L’aventure nous fera voyager à travers différents biomes assez classiques comme la plaine, le glacier, le volcan, etc.

Et par rapport au dessin animé ?

La série étant pour enfant, le scénario est pensé pour être simple et compréhensible pour tous. Cependant l’histoire nous est narrée différemment du dessin animé. Là où dans le dessin animé c’est assez classique, il y a une voix off qui nous décrit le concept et ensuite nous observons et écoutons les dinosaures réagir entre eux. Ici dans Gigantausorus The Game, il n’y a que la voix off qui parle un peu comme la voix off dans les Teletubies. Ce qui donne un côté trop infantilisant au scénario, et un côté beaucoup trop niais aux prises de décisions de nos personnages.

Ça donne quoi manette en main ?

Commençons par un bon point assez rare, il est entièrement faisable en multi local jusqu’à 4 joueurs. Vous pouvez donc profiter de cela pour participer à la découverte du genre avec vos enfants.Le gameplay se base sur 2 façons de jouer différentes. D’une part les phases d’explorations plateformer classiques dans un petit monde à visiter (un peu comme Super Mario Odyssey ou A. Hat In Time), et d’autre part les courses en mode karting (comme Mario Kart ou Sonic Racing).

L’exploration

Commençons par les phases d’explorations. Il faudra donc retrouver par niveau un minimum de 4 œufs étalés sur la carte. Je dis un minimum car nous pouvons dès l’obtention du 4e œuf passer au monde suivant. Cependant on peut continuer à fouiller le niveau et récupérer un total de 10 œufs par niveau. Les niveaux sont assez classiques dans leurs découvertes. Il nous faudra régulièrement faire des phases de sauts sur des plateformes, faire attention où l’on marche ou encore réaliser des minis combats contre des araignées ou autres. Chacun de nos dinos aura sa capacité spéciale (Rocky peut grimper aux lianes, Tyni foncer sur des arbres pour les faire s’effondrer, etc).

Cela apporte une certaine variété de gameplay. Le problème de ces phases d’explorations c’est que le jeu ne nous pousse pas à explorer. Bien que nous ayons quelques quêtes annexes, elles sont trop sommaires pour qu’on s’y attarde. De plus, vous avez constamment un fil rose droit devant vous vous indiquant le chemin le plus simple pour atteindre votre objectif. Ce qui nous guide beaucoup trop et ne nous laisse pas le plaisir de visiter et nous pousse à enchaîner la collecte d’œufs pour passer au niveau suivant.Si en plus vous lancez le jeu en mode facile, il vous bloquera dans une sorte de vue isométrique refrénant toute envie de visiter les différents niveaux proposés.

Les courses

Lorsque vous débloquez le niveau suivant, vous devrez vous y rendre en véhicule. Ceci amène donc régulièrement des phases de courses. L’idée est bonne, car ça donne vraiment un dynamisme intéressant aux jeux. On va avoir droit à différents circuits, eux-mêmes retrouvables ensuite dans le menu principal pour faire des courses quand bon vous semble avec vos amis. Cependant une fois encore, le jeu nous assiste beaucoup trop. Il ne nous propose pas de touche de frein, et il sera assez rare de se retrouver dans les décors. Les courses manquent par conséquent de suspens car même entre amis, les seuls intervenants extérieurs des circuits sont des raccourcis ci et là, ainsi que des boosts de vitesse. Cependant, tout ça importe au final assez peu sur le déroulement de la course.

Et pour ce qui est de la technique ?

La version Nintendo Switch de Gigantausorus est clairement moins lisse. Vous pouvez l’observer avec les différents visuels que je met ici, mais la version dockée n’est vraiment pas très jolie à voir. La direction artistique reste cependant assez clean, on est dans la continuité de la série et c’est ce qui est demandé pour une adaptation. La prise en main est facile et la difficulté va en progressant, cependant, ni l’une, ni l’autre n’arrivera vraiment à marquer le jeu car au final, la prise en main est trop sommaire et la difficulté est accompagnée d’une presque invulnérabilité de notre personnage. Donc la difficulté des sauts ou situations restent sans risque au final.

Test Gigantausorus The Game : Conclusion

Gigantausorus The Game est clairement une adaptation facile. Le portage est simpliste et ne promet pas d’influencer le monde du jeu vidéo. Même s’il n’est pas exempt de bonnes idées de gameplay, le titre est clairement en deçà de ce que propose la concurrence. Je vous l’aurais bien proposé pour que vos enfants découvrent les plateformer 3D ou les jeux de courses de manière ludique. Mais cela ne fonctionnera que s’ils connaissent déjà le dessin animé Gigantausorus et que cela suffisse à leur faire oublier les défauts du jeu.

Montrer le reste de l'article
Précédent Test : Final Fantasy VII Remake – Se balader à nouveau à Midgar
Suivant Taste of Power coupe son prix en deux et lutte contre le Coronavirus

Commentaires

Laisser un commentaire

Close

ARTICLE SUIVANT

Close

Road Not Taken | Test

05/08/2014
Close