Test : Call of Duty : World War II – Le retour du boots on the ground !

Après 3 ans à voltiger, il est temps de revenir les pieds sur terre...

Le fameux « Boots on the ground » annoncé par les développeurs faisait son grand retour ce 3 novembre 2017 pour essayer de reconquérir le cœur des joueurs qui avaient passé une piètre année sur le dernier opus futuriste sorti à ce jour : Infinite Warfare. C’est donc au bout de la troisième année d’ armes futuristes qu’Activision décide de revenir aux bases de son célèbre jeu de tir à travers une des périodes les plus historique de notre monde, la Seconde Guerre Mondiale !

Beaucoup d’éléments sont à dire et développer sur ce nouvel opus, mais ne vous en faites pas, vous saurez toujours respirer à la fin de l’article. Allez, on décortique tout ça !

Une histoire courte mais intense :

Attention, je risque de probablement lâcher quelques spoilers concernant la campagne solo, si vous ne l’avez pas encore découverte sautez ce paragraphe !

Des graphismes splendides qui nous immergent à fond dans le jeu.

La dernière campagne solo que j’avais réalisé sur un Call of Duty remontait à Black Ops qui m’avait laissé très très sceptique. Pour cause, je ne me sentais absolument pas impliqué dans l’histoire ni même attaché aux quelques personnages principaux. Bon, c’est vrai que la série des Call Of n’est pas spécialement reconnue pour son mode solo, mais il me tenait à cœur de me laisser reconquérir par le nouvel arrivant. C’est chose faite ! Bien que la campagne ne comporte que 11 missions, ces dernières sont extrêmement bien rodées et jonglent parfaitement entre les phases de shoot simples, les phases en véhicules, les moments d’infiltration et les quelques QTE ! Un mélange très bien réalisé qui vous fait passer la campagne en un claquement de doigts, malheureusement.

Même in-game on reste quelques instants pour profiter des décors !

Quant à l’histoire, nous incarnons le soldat Daniels qui fera ses premiers instants lors du débarquement de Normandie, le fameux D-Day ! La campagne solo a certes un aspect historique mais elle s’attarde beaucoup plus sur la relation entre les différents personnages que sur la libération même de l’Europe, on aime ou on aime pas !

Ouais du solo à l’ancienne quoi, on rush !:

Pas du tout ! Et c’est bien pour ça que j’ai encore plus apprécié l’expérience de jeu ! Depuis maintenant un bon moment, nous étions habitué à ce que notre vie se régénère au fil du temps ; perdons vite cette habitude car maintenant vous devrez bien faire attention à ne pas subir trop de tirs car sinon votre vie ne remontera pas ! Vous aurez alors la possibilité de vous soigner en ramassant des trousses de soin ou en demandant à un de vos coéquipiers ! A la vie, à la mort !

Un de mes gameplays favoris lors de cette campagne.

D’ailleurs, ce dernier opus met en place une mécanique de gameplay intéressante au fur et à mesure que vous avancerez dans le jeu. Chacun de vos compagnons pourra vous faire bénéficier d’un ravitaillement comme par exemple de la santé, des munitions, un soutien mortier, des grenades,…etc.

Le multijoueur tant attendu !:

On avait hâte de voir ce que Sledgehammer allait nous proposer pour nous réunir avec la saga. Pour ma part, j’ai très vite accroché aux mécaniques de jeux proposé par WWII (pas de verticalité, gameplay plus statique,…). A vrai dire, la vraie nouveauté de ce mode multi réside dans le « Quartier Général » ; une sorte de groupe interactif qui vous permettra de vous mouvoir sur une petite portion de map et de réaliser toute sortes d’actions comme par exemple : réaliser des défis, faire des 1v1, ouvrir vos colis,…etc. C’est une façon de dynamiser grandement la communauté, j’approuve ! Mise à part cela, on reste dans un mode multi de Call of Duty assez classique avec de la customisation des armes et du personnage.

Le quartier général, on se fait un petit BBQ ?

Un second point très important de ce multi est l’apparition des « Divisions ». Fini les atouts, chaque division possède ses différentes compétences. Si vous voulez, par exemple, acquérir une capacité bien spécifique dans l’une de celles-ci, vous devrez la faire monter en niveau pour ainsi débloquer la compétence voulue. Il y a 5 divisions : l’infanterie, aéroporté, montagne, blindée, expéditionnaire.

4 niveaux par division avant d’atteindre le prestige et des armes spéciales !

Nazi Zombie, le re-nouveau :

Après avoir fait sa toute première apparition sur Call Of Duty : World at War, le mode Nazi Zombie s’est véritablement démocratisé comme étant le mode le plus populaire à travers la licence. Et c’est avec WWII que nous avons droit à un tas de nouveautés ! Fini Richtofen, Dempsey, Nikolaï, Takeo, place maintenant à une toute nouvelle histoire qu’il nous tarde de découvrir à travers les nombreux DLC, malheureusement.

Comme j’ai pu le dire à l’instant, nous avons droit à une toute nouvelle histoire mais également à un prologue qui nous explique comment nos protagonistes en sont arrivés à combattre des hordes de zombies. En parlant de ceux-ci, vous aurez la joie de découvrir qu’il n’y pas qu’un seul type de bestiole, vous en aurez pour tout les goûts.

Un mode zombie beaucoup plus complet !

Un attrait typique de ce mode Zombie est le fait que vous puissiez véritablement préparer des classes avant le lancement d’une partie ; ainsi, si vous décidez d’avoir un viseur ainsi qu’un bipied sur l’une de vos armes, lors de l’achat de cette dernière durant la partie, celle-ci arborera les accessoires que vous avez décidé d’y mettre lors de la création de votre classe !

De bien belles nouveautés pour le multi mais pour l’Esport ?:

Ha ! Je le gardais sur la fin celui-là. Vous êtes sans nul doute au courant que je suis de manière très approfondie les différentes actualités liées au monde de l’Esport et ça,sur plusieurs jeux. Cette année, Sledgehammer a mis les petits plats dans les grands en insérant le mode ligue et les matchs Gamebattle directement dans le jeu. GameBattle ? C’est une plate-forme qui permet de réaliser des matchs et d’ainsi acquérir des points (Les Pro Points). Ces derniers sont à accumuler par les joueurs pour que, lors d’une compétition, les seeds des différentes équipes soient attribués en fonction de la somme des points que tous les joueurs de l’équipe auront engrangés.

Une saison plus que prometteuse!

Les développeurs ont également annoncé le retour de la CWL et de nombreuses compétitions en LAN sont prévues en Amérique mais aussi en Europe (encore à confirmer!). Une très belle année en perspective.

Conclusion

Ce COD-WWII est un retour aux sources qui fait du bien et ça se fait sentir sur plusieurs aspects du jeu ! Malgré un mode campagne très court, le jeu parviendra quand même à nous faire rester de nombreuses heures devant l’écran grâce à son mode multijoueur innovant et à son mode Nazi Zombie toujours aussi prenant grâce à son histoire mystérieuse. Un must à avoir pour les fans de la série mais aussi pour ceux qui voudraient se replonger dans un environnement historique.

Temps de lecture : environ 5 minutes

Call of Duty: World War II

  • Développeurs SledgeHammer – Raven Studio
  • Type FPS
  • Support PS4, PC, XBOX
  • Sortie 03 Novembre 2017
Call of Duty World War II à notre sauce
8/10
Call of Duty World War II à notre sauce
Y'a bon
  • Retour au sol!
  • Un environnement historique
  • Une campagne prenante
  • Un multijoueur très bon
  • Un tout nouveau mode zombie!
  • Le circuit Esport proposé pour 2018
Beuuuuwark
  • Une IA parfois un peu chèvre en solo
  • Solo beaucoup trop court
  • Beaucoup trop de lags dans les menus du multi
  • Les DLC
  • Technique
    8/10
  • Esthétique
    9/10
  • Ergonomie
    9/10
  • Audio
    8/10
  • Contenu
    8/10
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre