One Piece est un des plus grands mangas de tous les temps, qu’on le veuille ou non. Premier des ventes, fort d’une communauté de fans gigantesque, il n’avait, jusqu’à Pirate Warriors 2, toujours pas pu profiter d’une véritable adaptation vidéo-ludique digne de ce nom.

Screenshot de One Piece Pirate Warriors 3 sur PS4
Vous voyez la map ? C’est un copié-collé géant

Cheeeewiiiiiiiinggggggg-puuuuuuuunch

One Piece Pirate Warriors 3 est donc, vous l’aurez compris, la suite du 2. Sachez qu’il reprend l’histoire dans son intégralité en vous plaçant dans la peau d’une flopée de personnages (neuf au total) aux capacités bien différentes.

Pour ceux qui n’auraient jamais joué à un One Piece avant : c’est un Musô, comprenez un Dynasty Warriors like, où vous seul (ou avec l’aide d’un ami en co-op), devrez affronter des vagues de plusieurs milliers d’ennemis (oui, milliers). Dans l’idée, vous êtes un super héros, en pratique, vous tapez dans de la purée et c’est bien plus simple que ça en a l’air.

Un vrai BBQ de PXL
Un vrai BBQ de PXL

Vous incarnez donc en premier lieu notre Luffy national, déterminé à sauver Zorro des griffes de la Marine (non pas celle-là, l’autre). Puis vous incarnez Zorro, puis Pipo, etc.
Sachez que les personnages débloqués pourront vous venir en aide lors d’un combat, si votre jauge de super est pleine, jauge que vous remplissez en tapant, évidemment.

Chewiiiiingggggggg-répétitiiiiiiiiiiiifff

Ces combats, donc. Ils se déroulent dans une sorte de grande arène composée de multiples petites arènes reliées par des portes, tantôt ouvertes, tantôt fermées. Et là où le bât blesse,  c’est que je viens de vous raconter l’intégralité du jeu, en une ligne. Même les décors se ressemblent dans leur différence (ça ferait un beau slogan politique, n’est-ce pas ?).
Les objectifs sont EXTRÊMEMENT répétitifs et n’apportent aucune forme de fraîcheur, à part peut être la venue d’un boss, seul moment où vous aurez besoin d’une  « stratégie » pour ne pas perdre.
En amont des combats, vous pourrez débloquer de nouvelles techniques et un très léger côté RPG permet d’augmenter les caractéristiques de tel ou tel personnage, à l’aide de pièces gagnées lors des castagnes.

On pourra ajouter un mode rêve, sorte de « freeplay« , dans lequel vous pouvez incarner tous les personnages disponibles, sans aucune contrainte historique, qui vous permettra de voguer d’île en île pour vous battre contre toujours les mêmes hordes d’ennemis se ressemblant comme deux gouttes d’eau.

Assurer la retraite des pirates, un métier d'avenir
Assurer la retraite des pirates, un métier d’avenir

Ajoutez à cela de nombreux ralentissements, des graphismes ps3 et un mode co-op en écran splitté HORRIBLE (non mais vraiment, les dialogues qui cachent une partie de l’écran et plus de lag qu’un World of Warcraft sur IBM) et vous obtenez un gros DOMMAGE.

Conclusion.

Loin de révolutionner le genre, One Piece Pirate Warriors 3 est un musou bête et méchant, dont l’attrait premier pour les fans est la possibilité d’incarner énormément de personnages. Hormis ça, on se retrouve avec un jeu extrêmement répétitif et moins intéressant qu’un Dynasty Warriors, et c’est bien triste, parce que le petit Luffy est d’habitude plutôt drôle.

One Piece Pirate Warriors 3

  • Développeurs Omega Force / Namco Bandai
  • Type Musô borgne
  • Support PS4, PS3, Ps Vita, Pc
  • Sortie 28 Août 2015

Y’a bon!

  • L’histoire dans son intégralité
  • Une belle flopée de personnages
  • Un mode co-op…

Beuargh!

  • …mais il est très nul
  • Chiant
  • Moche
Show Full Content

About Author View Posts

Petit Ange Parti Trop Tôt

Parfois, un Pixel s'éteint et vogue vers d'autres horizons. Mais ce n'est pas parce qu'il ne fait plus partie de notre grand barbecue que ce qu'il a écrit disparaît !

Previous Star Wars Battlefront : beta ouverte confirmée
Next La réalité virtuelle est-elle surcotée ?

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

TEST : L’AVENTURE LAYTON™: Katrielle et la conspiration des millionnaires – Édition Deluxe

31/12/2019
Close