Informations supplémentaires : Cet article ne traite que du film tel qu'il a été vu avant sa sortie d'origine (25 Mars 2020). Si vous souhaitez avoir plus d'informations concernant le boycott du film et des problèmes survenus, on vous redirige vers l'article publié le 5 Septembre 2020.

L’histoire de Mulan est connue presque mondialement, notamment – et surtout – grâce au premier film d’animation de Disney sorti en 1998. Après avoir été un grand succès, Disney, dès 2010, émet l’envie de voir ses classiques d’animation refaits en 3D ou en live-action comme Le Roi Lion ou Dumbo par exemple. Et ce n’est qu’en 2015 que le projet Mulan est relancé, mais le script original ne contenait que des acteurs non-chinois. Après une pétition ayant réuni plus de 100 000 signatures, Disney revient sur ses pas et annonce être à la recherche d’une actrice chinoise pour le rôle principal. Après des années de whitewashing dans les productions Hollywoodiennes, on retrouve enfin un film avec des acteurs majoritairement asiatiques. Mulan est jouée par Liu Yifei et la principale méchante est Xian Lang, jouée par Gong Li. On peut aussi parler de Jason Scott Lee qui joue Böri Khan, le chef des envahisseurs du Nord.

Synopsis : Lorsque l’Empereur de Chine publie un décret stipulant qu’un homme de chaque famille du pays doit intégrer l’armée impériale pour combattre des envahisseurs venus du nord, Hua Mulan, fille aînée d’un vénérable guerrier désormais atteint par la maladie, décide de prendre sa place au combat. Se faisant passer pour un soldat du nom de Hua Jun, elle se voit mise à l’épreuve à chaque étape du processus d’apprentissage, mobilisant chaque jour un peu plus sa force intérieure pour explorer son véritable potentiel… Commence alors pour Mulan un voyage épique qui transformera la jeune fille en une guerrière aux faits d’armes héroïques, honorée par tout un peuple reconnaissant et faisant la fierté de son père.

Mulan, au commencement n’est qu’une jeune fille qui fait la pagaille dans son petit village dans la campagne chinoise.
Elle ne contrôle pas son Qi, l’énergie vitale et nécessaire pour bien maîtriser les arts-martiaux. Or, le sien se doit d’être équilibré. Et comme il ne l’est pas, Mulan est vue comme une fille dissipée et pas trop obéissante, allant jusqu’à briser l’aile de la statue représentant le Phénix.

La famille avant tout

Le Phénix, parlons-en. En plus d’être un animal qui renaît de ses propres cendres, c’est un peu le fil rouge du film. Et ce qui va servir à rééquilibrer le Qi de Mulan. Symbolisé aussi par le caractère chinois , qui signifie piété. Mais pas n’importe laquelle : on parle ici de piété envers la famille, une piété filiale. Tout est relié au père de Mulan. Il s’est sacrifié pendant des années pour la survie de la famille, jusqu’au tour de sa fille de prendre son courage à deux mains et d’aller combattre pour sauver non pas seulement sa famille, mais aussi la Chine impériale.

Le caractère de Mulan, dans le film d’animation original comme dans cette adaptation live-action est très différent des autres classiques de Walt Disney. Là où les jeunes filles chinoises de l’époque se doivent être polies, obéissantes, silencieuses et réservées, Mulan ne rentre pas dans ces critères. C’est une jeune fille qui a tout d’abord peu d’intérêt dans les histoires d’amour en plus d’être très déterminée et courageuse. Mais cette adaptation va un peu plus loin et ça se ressent dans le film. Elle vole sur les toits, traverse les murs, tire des flèches. C’est une vraie badass.

Dans la contemplation

Le visuel a beaucoup d’importance dans ce long-métrage. L’absence des musiques du film d’animation original et du dragon parlant Mushu en est peut-être la raison, mais il faut dire les choses telles qu’elles sont : Le film Mulan est beau à regarder.

J’ai pu remarquer que certains champs de bataille dans certaines séquences avaient une couleur assez monotone, de sorte que la tenue rouge vif de Mulan soit la première chose vers laquelle l’oeil se dirige. Il n’y a pas à dire : C’est réussi. On observe les magnifiques et vastes paysages. En plus des arts-martiaux, on tombe dans la contemplation, de la même manière que dans Breath of the Wild. On reste dans l’action tout en profitant d’un monde unique et varié. Il y a des montagnes enneigées, des déserts, de grandes plaines vertes, etc… Sans oublier la Cité Impériale, où se trouve le Palais de l’Empereur. Très inspirée de la Cité Interdite à Beijing, en Chine, la reproduction est parfaite.

Les séquences de combat sont très bien filmées, on sent un rythme faisant ressortir plus d’élégance que de violence. Il n’y a pas de que des personnes qui grognent en faisant des coups d’épées. Ainsi un réel équilibre mêlant le Qi des arts-martiaux et les combats rapides se crée. Mulan est bien un film d’aventure et d’arts-martiaux, et non plus une comédie musicale comme en 1998.

MULAN (2020)


Durée : 115 minutes

Réalisatrice : Niki Caro

Date de sortie : 4 Décembre 2020

(Date de sortie d’origine : 25 Mars 2020)


Un classique de Disney refait en prises de vue réelles, et c’est réussi !

Show Full Content
Previous Prenez d’assaut le château en 2021 dans Kingshunt
Next Quels sont les films et séries disponibles sur Disney+ ?

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

World of Tanks arrive aussi sur Xbox One

18/02/2015
Close