Les meilleures anecdotes du jeu vidéo #29

Dame Pétronille!?

Youhou les gamers et gameuses! Cette semaine, de nouvelles anecdotes qui démontrent que les développeurs et éditeurs de jeux vidéo peuvent faire preuve d’absurdité tantôt marrante, tantôt malheureuse mais dans l’ensemble, ça nous donne du beurre à tartiner…

Ça se dit comme expression ça…….!?  😯 

Anecdote du jeu vidéo 94: Poor lifting…

Saviez-vous que la version Dreamcast de Dead or Alive 2*, jeu de combats de grosses poitrines de Tecmo sorti en 2000, est bien plus belle que celle de la Playstation 2!? Pourquoi me diriez-vous?

Tout simplement parce que Tomonobu Itagaki et sa Team Ninja n’ont eu qu’à peine un peu plus de deux mois pour porter le jeu sur la seconde machine de Sony. Il ne fallait pas rater le lancement d’une machine qui allait se vendre par palettes…

Du coup, comme le délai allait arriver à son terme, le chef du marketing lui a demandé de commercialiser une sorte de version « work in progress » dans un premier temps avec des détails de personnages bien moins riches même si c’est surtout niveau décors que le design a pris cher…

C’est donc pour ça que, quelques mois plus tard, sortira Dead or Alive 2 Hardcore, une version revue et corrigée pour satisfaire le perfectionnisme de Itagaki et son équipe… ainsi que les joueurs aussi, quand même…

Anecdote du jeu vidéo 95: Donjons & Dragons

Il y a toujours eu confusion sur certains mouvements de Mario. Comme le fait qu’il tape les blocs avec son poing en sautant et non avec la tête comme beaucoup pensent encore… Mais, il n’y a pas que ça!

En effet, dans Super Mario World sur Super NES, quand le plombier chevauche Yoshi, on a l’impression qu’il lance son bras vers l’avant en « ordonnant » au petit dragon d’avaler un ennemi ou autre power-up…  mais il n’en n’est rien.

Et oui, en fait, Shigefumi Hino, créateur de Yoshi, a avoué qu’il avait animé qu’il tire la langue par surprise quand Mario lui tape sur la tête.

Il frappe son animal de compagnie, il fracasse des tortues… Ça m’étonne que la protection animale n’a pas encore fait une descente chez Nintendo

Anecdote du jeu vidéo 96: Le Mont Tombe m’en tombe!

Parfois, les marketeurs et autres professionnels de l’image promotionnelle d’un média ne se prennent pas spécialement la tête et n’hésitent pas à se calquer sur un objet ou un lieu réel.

C’est le cas pour les grands commerciaux de chez Konami avec la pochette occidentale du mythique Castelvania: Symphony of the Night sorti sur Playstation en 1997.

A mon avis, ils se sont dis « Jeu culte, lieu culte » car le soit-disant château de Dracula qui orne fierement la cover de cet opus n’est d’autre que………………….. le Mont Saint-Michel.

Et oui, rien à voir avec une quelconque Transylvanie pour le coup, c’est plutôt la Normandie. #BIGFAIL

*Dead or Alive 2: Dreamcast VS PS2

Commentaires Facebook
Catégories
Les meilleures anecdotes jeu vidéo
ManuSupra

Passionné et collectionneur, historien de trois décennies ayant grandit avec un enfant à queue de singe et un plombier moustachu s'empiffrant de champi. Chasseur de monstres à l'insectoglaive, archéologue en "Independent Gaming" et adepte du "bas, diagonal, droit + poing" ébloui par le pays du soleil levant... et sa bouffe. Burgerovore professionnel à ses heures. Pathologie: collectionnite aiguë avec un diagnostique de plus de 120 machines.
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre